Aller au contenu principal

Johnson menace d’expulser de son parti les opposants du Brexit

Par Nora Jaafar, Publié le 02/09/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a multiplié les hostilités ce lundi, après une semaine critique pour la saga du Brexit, en menaçant de se débarrasser des parlementaires du parti au pouvoir qui cherchent à empêcher un divorce sans accord avec l’UE.

 

Cet avertissement a été lancé alors que des poids lourds du gouvernement conservateur, tels que l’ancien ministre des Finances Philip Hammond, complotent pour dissuader le Premier ministre britannique de quitter le 31 octobre l’Union européenne sans un accord.

 

Johnson insiste sur le fait qu’il doit préserver cette option chaotique pour que Bruxelles se replie au dernier moment et accepte de négocier un meilleur accord économique avec la Grande-Bretagne.

 

Il a mis encore plus d’huile sur le feu politique en décidant la semaine dernière de suspendre le Parlement — une manœuvre légale, mais très controversée — pendant plus d’un mois.

 

Cela signifie que les législateurs pro-européens n’auront que quelques jours pour essayer de lier les mains de Johnson et d’éviter une séparation douloureuse avec Bruxelles quand ils rentreront de leurs vacances d’été, le mardi prochain.

 

Johnson a renversé les traditions politiques et enflammé les esprits des deux côtés du gouffre du Brexit depuis qu’il a succédé à Theresa May en juillet.

 

Sa stratégie consistant à donner des coups de poing à ses adversaires nationaux et à jouer à la poule mouillée avec Bruxelles a permis à son parti au pouvoir de remonter en tête des sondages d’opinion.

 

Mais il ne dispose que du soutien d’une seule majorité au Parlement — une majorité qui a incité beaucoup de gens à supposer qu’il voulait que le Brexit se concrétise par tous les moyens possibles, puis à organiser une élection générale.

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...