Aller au contenu principal

L’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud prêche la confiance africaine

L’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, s’est adressé, le jeudi 29 août, à un rassemblement d’intellectuels et de diplomates à Pretoria, exprimant sa confiance dans l’avenir du continent.

Par Nora Jaafar, Publié le 30/08/2019 à 16:14, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Pendant 15 ans, le Maroc n’a pas eu d’ambassadeur en Afrique du Sud. Cela a changé cet été après que l’Afrique du Sud a accepté en mars dernier les lettres de créance d’Amrani. L’Afrique du Sud et le Maroc diffèrent sur le statut du Sahara occidental, mais ont convenu de rétablir leurs relations diplomatiques.

 

Amrani a pris la parole à l’Université de Pretoria sur la politique africaine du Maroc, rapporte la MAP. Le Maroc et l’Afrique du Sud, deux des plus grandes économies du continent, jouent un rôle central dans son avenir.

 

L’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud a souligné l’importance de l’enseignement supérieur et de la formation en évoquant les priorités soulignées par roi Mohammed VI.

 

Alors que la valeur de l’enseignement supérieur marocain est évidente au vu du pourcentage élevé des titulaires du baccalauréat qui entrent à l’université (75 %), ils sont comparativement moins nombreux à suivre une formation professionnelle (25 %). Le Roi Mohammed VI a souligné la nécessité d’adopter la formation professionnelle comme une alternative viable pour les chômeurs.

 

Amrani a rappelé la place prépondérante que le Maroc accorde à l’Afrique, comme en témoignent son discours politique et ses partenariats d’investissement, en particulier depuis sa réintégration à l’Union africaine en 2017. « Nous sommes convaincus que le processus actuel de mondialisation ne peut se poursuivre sans une Afrique développée, prospère et autosuffisante », a-t-il déclaré.

 

Pour atteindre l’autosuffisance, a expliqué Amrani, l’Afrique a besoin de paix et de sécurité ainsi que de promouvoir les compétences de sa jeunesse. Les multiples conflits du continent et l’âge médian de seulement 19 ans font de cet appel un défi de taille.

 

Toutefois, la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), qui est entrée en vigueur en mai, pourrait donner un coup de fouet à l’économie du continent et aux aspirations de ses jeunes.

 

L’Ambassadeur Amrani a noté qu’une coopération Sud-Sud active et l’accélération de l’intégration régionale seront les piliers du développement africain. En réunissant 54 pays dans une zone commerciale de 3,4 billions de dollars, la ZLECA contribuera grandement à l’intégration continentale.

 

En tant que leaders régionaux sur les bords nord et sud du continent, le Maroc et l’Afrique du Sud sont la clé d’une intégration continentale réussie.

Maroc-Espagne : des migrants clandestins marocains encore à Sebta

3.000 migrants clandestins marocains, dont 830 mineurs, sont encore sur le "territoire espagnol", et ce un mois après la crise migratoire de Sebta. C’est ce qu’a affirmé Juan Vivas, chef du gouverneme...

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...