Aller au contenu principal

Visite controversée de Trump à El Paso et Dayton après les fusillades

Par Nora Jaafar, Publié le 08/08/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le président Donald Trump s'est rendu mercredi dans les villes sinistrées par les tirs de masse qui ont fait 31 morts et des dizaines de blessés. Mais ses propos dissidents l'ont précédé, de grandes protestations l'ont salué et des attaques politiques véhémentes ont fait rage.

 

Le président et la première dame Melania Trump se sont rendus à El Paso en fin de journée après avoir visité l’hôpital de Dayton (Ohio), où de nombreuses victimes de l’attaque de dimanche ont été soignées. Pendant la majeure partie de la journée, le président a été tenu à l’écart des journalistes qui le suivaient, mais la Maison-Blanche a déclaré que le couple avait rencontré le personnel de l’hôpital et les premiers intervenants avant de passer du temps avec des survivants blessés et leurs familles.

 

Trump leur a dit qu’il était « de leur côté », a déclaré l’attachée de presse Stephanie Grisham. « Tout le monde l’a reçu très chaleureusement. Tout le monde était très, très excité de le voir ». Trump a dit la même chose au sujet de sa réception dans les quelques instants où il s’est entretenu avec les médias dans un centre d’appel 911 à El Paso.

 

Mais à l’extérieur de l’hôpital de Dayton à Miami Valley, au moins 200 manifestants se sont rassemblés, accusant la rhétorique incendiaire de Trump d’attiser les tensions politiques et raciales dans le pays et exigeant des mesures de contrôle de port d’armes. Certains ont scandé qu’il n’était pas le bienvenu dans leur ville. Des partisans de Trump étaient également présents.

 

À El Paso, l’ancien représentant Beto O’Rourke s’est adressé à plusieurs centaines de personnes lors d’une réunion séparée. Le rival démocrate de Trump, a présenté ce dernier comme un instigateur raciste, mais il a également déclaré à son auditoire que la manière ouverte dont les gens de sa ville natale se traitent entre eux pourrait être « un exemple pour les États-Unis d’Amérique ».

 

Les émotions sont encore vives dans les deux villes à la suite des fusillades du week-end. Les opposants soutiennent que les discours de Trump ont engendré un climat toxique et incité à des actes de violences extrêmes.

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...