Lions de l'Atlas à Kinshasa

Temps de lecture : 8 minutes


RDC-Maroc : gagner la bataille de Kinshasa pour aller au Qatar

Temps de lecture : 8 minutes

Catégorie Sport , Gros plan

Temps de lecture : 8 minutes

C’est une journée footballistique par excellence avec de grosses affiches pour les matches allers des barrages de la zone Afrique pour les qualifications à la Coupe du monde 2022. En quête d’une sixième participation au Mondial, l’équipe nationale doit faire face à son homologue congolaise, cet après-midi à Kinshasa, pour mettre un pied au Qatar dès ce match aller.

Temps de lecture : 8 minutes

Après une Coupe d’Afrique des Nations (CAN) mitigée, conclue en quart de finale, le Maroc n’a pas le droit à l’erreur face à la République démocratique du Congo (RDC). Les Lions de l’Atlas doivent poinçonner coûte que coûte leur ticket pour le Mondial organisé pour la première fois dans un pays arabo-musulman, le Qatar, du 21 novembre au 18 décembre 2022. Le peuple marocain est mobilisé derrière les poulains du sélectionneur national, Vahid Halilhodzic.




Lire aussi : Les Lions de l’Atlas sans Ziyech et Mazraoui




Un match sous haute tension



À quelques heures de cette importante rencontre, quelques infos ont filtré des journalistes sportifs marocains présents à Kinshasa. Après la confirmation de l’indisponibilité de l’attaquant du FC Barcelone Abdessamad Ezzalzouli, arrivé à Kinshasa avec une gêne au niveau du genou, ce qui peut entraîner des complications graves vu que le match se jouera sur une pelouse synthétique, le onze probable pour le match d’aujourd’hui est le suivant :




  • Gardien de but : Yassine Bounou

  • Défense : Adam Massina, Nayef Aguerd, Ghanem Saïss, Achraf Hakimi

  • Milieu de terrain : Sofyan Amrabat, Selim Amallah, Imran Louza

  • Attaque : Soufiane Boufal, Ryan Mmaee, Ayoub El Kaabi



Le terrain synthétique et la chaleur sont deux éléments qui risquent de causer quelques difficultés aux Lions de l’Atlas même si leur arrivée mardi soir à Kinshasa et les différentes séances d’entraînement leur ont permis de s’acclimater avec les conditions locales.




Lire aussi : RDC-Maroc : les Lions de l’Atlas sont arrivés à Kinshasa




Depuis qu’ils ont foulé le sol congolais, les joueurs marocains sont confrontés à une pression exercée par les supporters congolais dont certains très hostiles à la sélection nationale et qui proféré des insultes et jeté des pierres après la séance d’entraînement effectuée jeudi par l’équipe nationale. Mais pour le coach Vahid Halilhodzic, la pression exercée par le public congolais n’entamera pas la volonté des Lions de l’Atlas. La pression exercée par le public congolais est une chose courante, vu l’importance de la rencontre, «mais ces pratiques ne nous déconcentreront pas», a affirmé Halilhodzic jeudi à la conférence de presse d’avant match. Même son de cloche du côté de Ghanem Saïss. Tous les joueurs sont concentrés sur leur objectif, «ne prêtent pas attention aux provocations mineures ici et là» et sont prêts à tous les niveaux, notamment psychologique et mental, a assuré le joueur de Wolverhampton. 




Lire aussi : La FRMF adresse une protestation officielle à la CAF




Tout en disant qu’il respecte l’adversaire, Saïss a souligné que les éléments de l’équipe nationale sont conscients de la difficulté de la rencontre, mais sont animés par l’ambition de se qualifier au Mondial et tourner la page de la dernière CAN. Sur le plan tactique, Saïss a déclaré que le même schéma de jeu d’il y a deux ans sera adopté, ajoutant que la dernière CAN a été bénéfique aux joueurs marocains et aidera l’équipe à éviter les erreurs du passé.




Lire aussi : CAN 2021 : le Maroc quitte la compétition




Cuper se méfie de l’équipe du Maroc



Le sélectionneur de la RDC, Hector Cuper, a reconnu que le match contre le Maroc sera « difficile ». Lors d’une conférence de presse d’avant match, Cuper a assuré qu’il a suivi les matchs du Maroc lors de la dernière Coupe d’Afrique au Cameroun, notant que les Lions de l’Atlas auraient pu remporter le titre, compte tenu du niveau qu’ils ont présenté. De son côté, le joueur de l’équipe congolaise, Théo Bongonda, a également reconnu les difficultés de la rencontre, ajoutant que son entraîneur a mis en garde contre la force de l’équipe nationale marocaine, qui dispose d’un groupe solide. Il a souligné que tous les joueurs congolais sont déterminés à faire de leur mieux pour concrétiser le rêve de se qualifier pour la Coupe du monde. La presse congolaise parle de la composition suivante pour cette confrontation décisive : Kiassumbua – Masuaku, Tisserand, Luyindama, Amale – Kayambe, Bastien Moutoussamy, Kakuta – Bolasie, Bakambu. Historiquement, lors des 14 duels entre le Maroc et la RDC (ex-Zaïre), les Lions de l’Atlas ont remporté 4 matches, les Léopards en ont gagné 3 et 7 rencontres se sont soldées par un score nul. La dernière confrontation maroco-congolaise remonte à 2020, quand les deux équipes ont fait match nul (1-1) à Rabat.



 



Jamais sans la « VAR » !



Chaleur (33°C à midi), humidité (58%), gazon synthétique, pression du public… Tous ces éléments doivent être bien négociés par l’équipe nationale. Cependant, l’arbitrage devra être irréprochable. L’arbitre sud-africain, Victor Miguel de Freitas Gomes dirigera cette rencontre. Réputé pour sa fermeté et sa capacité à tenir tête aux joueurs, il sera assisté par Siwela Zakhele et Sourou Phatsoane du Lesotho. L’Angolais Hélder Martins Rodrigues Carvalho sera le 4e arbitre alors que l’assistance vidéo (VAR) sera dirigée par les Français, François Letexier et Benoit Johathan. C’est la première fois que la VAR sera utilisé dans un stade de la RDC et c’est tant mieux ! Nos aînés se souviennent du scandale arbitral de 1973 quand le Maroc a été privé d’une deuxième qualification de suite au Mondial 1974. Ce scandale s’est déroulé au stade Tate Raphael à Kinshasa et dont le héros était l’arbitre ghanéen George Lamptey, qui, grâce à sa partialité flagrante, a offert la victoire aux Léopards aux dépens des coéquipiers d’Ahmad Faras. En effet, le Maroc, déjà présent au Mexique en 1970, entame les éliminatoires africaines de la Coupe du monde en position de favori. Battus par la Zambie 4-0, les Lions se rendent à Kinshasa pour chercher une qualification face au Zaïre, vainqueur contre les Chipolopolo à deux reprises. Vainqueurs 2-0, deux semaines plus tôt, sur la Zambie à Tétouan, les Lions de l’Atlas comptent alors deux points, et doivent obligatoirement battre le Zaïre (4 points) pour s’assurer le billet qualificatif pour le Mondial 1974 en Allemagne de l’Ouest. L’arbitre de la rencontre avait alors facilité la victoire (3-0) du Zaïre. Les responsables de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) avaient demandé à ce que le match soit rejoué, mais la FIFA avait rejeté l’appel du Maroc qui, en guise de protestation, a boycotté la dernière rencontre retour. Les Léopards filaient alors en Allemagne de l’Ouest pour participer à la Coupe du monde. 



 



Cet après-midi, les joueurs de l’équipe nationale doivent oublier toute cette histoire et se concentrer tout au long de 90 minutes de la rencontre. Le match commence à 16h (heure marocaine), au stade des Martyrs. À suivre en direct sur Al Aoula et Arriyadia. Bonne chance à nos valeureux Lions qui peuvent faire un grand pas vers la qualification et faire en sorte que le match retour, mardi soir à 19h30 au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca, soit une fête pour tout le peuple marocain. Allez les Lions !



 




Le programme des barrages de la zone Afrique pour ce vendredi (en heure marocaine, GMT+1):



(16h00) RDC – Maroc



(18h00) Mali – Tunisie



(18h00) Cameroun – Algérie



(20h30) Ghana – Nigeria



(20h30) Égypte – Sénégal




Recommandé pour vous

Les leçons à retenir du dernier rassemblement des Lions de l’Atlas avant le Mondial

Temps de lecture : 4 minutes

Peu séduisants avec Vahid Halilhodžić, les Lions de l’Atlas cherchaient à relever la tête à m…

Lions de l’Atlas : une première liste élargie, Ziyech et Belhanda de retour

Temps de lecture : 6 minutes

La sélection nationale reprend ses droits dans quelques jours. Un dernier test pour les Lions…

Walid Regragui, l’homme de la situation en route vers le Qatar

Temps de lecture : 6 minutes

La nomination de Walid Regragui à la tête des Lions de l’Atlas n’est pas une surprise. Celui …

FRMF-Vahid Halilhodzic : un divorce attendu et inévitable

Temps de lecture : 6 minutes

C’est une annonce qui n’a rien d’une surprise. Vahid Halilhodzic se savait en danger depuis q…

FRMF : les conclusions de la première réunion du nouveau comité directeur

Temps de lecture : 5 minutes

Présidé par Fouzi Lekjaa, le comité directeur de la FRMF, composé de Hamza El Hajoui et Moham…

Ce qu’il faut retenir de la CAN féminine 2022

Temps de lecture : 6 minutes

Tout avait pourtant parfaitement commencé, presque comme dans un rêve. Cinq matchs, cinq vict…

CAN féminine : retour sur la qualification historique des Lionnes de l’Atlas

Temps de lecture : 5 minutes

La soirée du 18 juillet restera à jamais gravée dans la mémoire des Marocains. Ce lundi, la s…

Économie du sport : état des lieux et perspectives d’évolution

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc, l’importance économique du sport est sous-estimée. C’est ce qui ressort de la prése…

Botola : le bilan de la saison 2021/2022

Temps de lecture : 5 minutes

La Botola est (presque) finie ! Même si un match reste à jouer, les places d’honneur sont att…

Wydad : retour sur une saison de folie

Temps de lecture : 4 minutes

Et de 22 ! En partageant les points face au Mouloudia d’Oujda (MCO) mercredi soir (2-2), le W…

Raja : les grands chantiers qui attendent Aziz El Badraoui

Temps de lecture : 4 minutes

Un nouveau président, voilà ce qu’il manquait à ce Raja en crise depuis plusieurs années, pou…

Raja-Wydad : le face à face décisif

Temps de lecture : 4 minutes

Le leader contre le dauphin. Les deux rivaux casablancais se retrouvent à « Donor », ce jeudi…