Aller au contenu principal

Iran-USA: la reprise des négociations dépend de la levée des sanctions

Par Nora Jaafar, Publié le 04/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le ministre iranien du renseignement a déclaré que Téhéran et Washington ne pourraient tenir des pourparlers que si les États-Unis mettaient fin à leurs sanctions et après l'approbation de la plus haute autorité iranienne, l’ayatollah Ali Khamenei, a rapporté jeudi l’agence de presse nationale IRNA.

 

Trump a déclaré le mois dernier qu’il avait avorté une frappe militaire contre l’Iran, qui avait abattu un drone américain sans pilote au-dessus du détroit d’Ormuz le 20 juin dernier, car il aurait pu tuer 150 personnes, et il a indiqué être disposé à s’entretenir avec Téhéran.

 

Téhéran a déclaré que le drone de surveillance avait été abattu par un missile sol-air iranien au-dessus du sol iranien, tandis que Washington affirme qu’il était dans l’espace aérien international.

 

La tension s’est intensifiée entre Téhéran et Washington depuis l’année dernière, lorsque Trump a mis fin à un accord nucléaire conclu en 2015 entre l’Iran et six puissances, et a réimposé les sanctions qui avaient été annulées par le Pacte, en échange du contrôle des activités nucléaires sensibles de Téhéran.

 

Aux termes de l’accord, l’Iran peut enrichir de l’uranium jusqu’à 3,67 % de matières fissiles, soit bien en dessous des 20 % qu’elle avait atteints avant l’accord et loin des 90 % nécessaires à la production d’une arme nucléaire.

 

En réaction aux sanctions américaines, qui ont ciblé sa principale source de revenus étrangers notamment les exportations de pétrole brut, l’Iran a déclaré en mai qu’elle ne respecterait plus certains aspects de l’accord.

 

La première violation majeure de Téhéran du pacte nucléaire a été l’accumulation, ce lundi, d’uranium faiblement enrichi.

Journée d’Al Qods : des heurts éclatent sur le site d’Al-Aqsa

Ce lundi 10 mai, la police israélienne a affronté des manifestants palestiniens dans l’enceinte de ...

Hajj 2021 : l’Arabie saoudite pourrait autoriser des pèlerins étrangers

Chaque année, plus de 2,5 millions de musulmans du monde entier effectuent le Hajj. L’année dernière, cependant, seuls 1.000 fidèles résidant en Arabie saoudite ont été autorisés à effectuer ce pèleri...

31 espèces éteintes et 3.324 menacées d’extinction

Désormais 31 espèces sont entrées dans la catégorie "éteinte" et toutes les espèces de dauphins d’eau douce sont menacées d’extinction. «La liste croissante d’espèces disparues est un rappel brutal qu...

Al Capone : la véritable histoire de Scarface

Qui est Al Capone, chef de la mafia de Chicago ? Dans cet épisode, plongez dans l’histoire épique de l’un des plus célèbres gangsters américains du XXe siècle. Surnommé Scarface, Alfonso Capone, avait...

Une affaire de droits fonciers déclenche des affrontements à Al-Qods-Est

15 Palestiniens ont été arrêtés dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 mai à Al-Qods-Est, occupé par Israël, lors d’affrontements avec la police. Cette deuxième nuit consécutive d’émeutes dans le quart...

Le vaccin de Sinopharm homologué par l'OMS

C'est fait. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a donné vendredi son homologation d'urgence au vaccin anti-Covid chinois de Sinopharm fabriqué à Pékin. L'annonce a été faite par le dir...