Temps de lecture : 6 minutes


Grand prix national de la presse : voici les lauréats

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Société , En Bref

Temps de lecture : 6 minutes

C’est dans un esprit festif que les représentants de la corporation journaliste ont assisté, mardi soir à Rabat, à la cérémonie de consécration des lauréats de la 19e édition du Grand Prix national de la presse. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y avait du beau monde dont le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, et plusieurs personnalités du monde de la presse, de l’art et de la littérature.



Le prix honorifique, qui rend hommage à une personnalité du monde des médias ayant contribué au développement et à l’évolution du paysage médiatique national et à la consécration des nobles principes du métier, a été attribué à titre posthume à feu Mohamed Dah Laghdaf, ancien directeur de Laâyoune TV (SNRT) et à feu Salaheddine El Ghomari, journaliste à 2M.



Le prix de l’agence de presse a été décerné ex aequo à Karima Hajji (MAP) pour son article « Latifa Ibn Ziaten, un rempart inébranlable contre les partisans de l’extrémisme et de la radicalisation des jeunes » et à Younes Bouzrida (MAP) pour son article « Amal Majdoub, une infirmière éprise d’affection pour ses patients ».



Pour ce qui est du prix de la télévision, il a été remporté ex aequo par Khalid Azdoun, journaliste d’Al Aoula (SNRT) pour son sujet sur « Le vaccin de l’espoir » et Meriem Raissi (2M) pour un épisode de l’émission « Koullouna Abtal » intitulée « Raouae ».



Quant au prix de la radio, il a été attribué ex aequo à Khalil Dernan (SNRT) pour son oeuvre « L’immobilier en cours de construction: quand le rêve de posséder un logement se transforme en un cauchemar fait d’escroquerie », et à Karima Zahnoun (SNRT) pour une enquête intitulée « Les Marocains au temps du corona ».



Dans la catégorie de la presse écrite, le prix a été octroyé à la journaliste Naïma Charai de l’hebdomadaire Le Reporter pour son oeuvre « Danger: Ce vol de barques, une menace pour la sécurité », alors que le prix de la presse électronique est revenu ex aequo aux journalistes de Hespress.com, Abdessalam Chamekh pour un sujet sur l’aventure des « harraga » marocains sur les frontières turques, et Amal Kenin pour son enquête intitulée « Une quête de l’eau se transforme en supplice d’été et d’automne ».



Le prix de la photographie a été remis au journaliste photographe Abdelmajid Bziouat de L’économiste pour un reportage-photo sur la réglementation de la culture du cannabis, alors que celui du journalisme d’investigation est revenu à Yassine Omari d’Al Aoula (SNRT) pour un épisode de l’émission « 45 minutes » intitulé « Le terrorisme, l’équation de la réconciliation ».



Concernant le prix de la production journalistique amazighe, il a été remporté par le journaliste Brahim Karim (SNRT), pour son documentaire « Racines…un épisode sur l’insertion professionnelle et économique des immigrés subsahariens ».



Quant au prix de la production journalistique hassanie, il a été attribué à Mohamed Trouzi de la chaîne Laâyoune TV (SNRT) pour son œuvre « Yam Lagtaa ».



Intervenant à cette occasion, le ministre Bensaid a indiqué que son département compte organiser une rencontre de communication afin de débattre de la révision du cadre régissant ce Prix en engageant une réflexion sérieuse afin de s’ouvrir sur les contributions « distinguées » des journalistes marocains établis à l’étranger.



Bensaid a, de même, insisté sur la nécessité de penser à un nouveau modèle pour l’entreprise de presse qui soit au diapason des mutations numériques, ajoutant que le ministère s’engagera dans ce chantier en poursuivant les consultations avec les différents professionnels, le but étant de promouvoir le secteur de la presse sans pour autant perdre de vue l’amélioration du statut social et matériel des travailleurs dans ce domaine, conformément à la politique nationale consacrée par le lancement du chantier de la protection sociale.



De son côté, le président du jury et secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, Abdellah Boussouf, a indiqué que toutes les œuvres qui étaient en lice dans cette compétition ont abordé une variété de sujets d’actualité qui touchent de près la société, relevant que les oeuvres primées respectent toutes les normes professionnelles adoptées par le jury après moult discussions.



Il a, en outre, mis en avant l’attachement du corps journalistique marocain aux grandes questions de l’heure, ajoutant que cet esprit d’engagement s’est manifesté en pleine pandémie puisque les journalistes étaient aux premières loges pour apporter une information précise et vérifiée à leur audience.



Le jury de la 19e édition du Grand prix national de la presse était composé de Jamila Chadli, rédactrice en chef centrale à la chaîne 2M, Mokhtar Laghzioui, directeur de publication au quotidien Al Ahdath Al Maghribia, Ali Khella, directeur de production et programmation à la Société Nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) et de Samir Hilal, rédacteur en chef et chef de la division multilingue à l’Agence marocaine de presse (MAP).



Il comprenait aussi Nadia Mehidi, professeure à l’Institut Supérieur de l’Information et la Communication (ISIC), Abdelhakim Badii, directeur de publication au quotidien Annahar Al Maghribia, Mohamed Bedari, directeur adjoint à la direction de l’information d’Al Aoula, Jihane Gattioui, journaliste au quotidien Les Inspirations Éco, Rahal Boubrik, professeur à l’Institut des études africaines (IEA) et Abdelhak Adimi, journaliste au quotidien Rissalat Al Oumma.


Les agents immobiliers impliqués dans la lutte contre le blanchiment d'argent

Immobilier : lutte contre le blanchiment d’argent

La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a publié un arrêté au dernier Bulletin offi…
Un ans après le drame, un nouvel enfant dans la famille du petit Rayan

Un nouveau-né dans la famille du petit Rayan, un an après le drame

Les parents du petit Rayan, l'enfant de 5 ans mort coincé au fond d'un puits profond au douar Ighrane dans la province de Chefchaouen, ont accueilli un nouveau-né, soit un an après…
HCP : une féminisation accrue des flux migratoires ruraux

HCP : une féminisation accrue des flux migratoires ruraux

Les flux migratoires ruraux au Maroc connaissent une féminisation accrue, d’après le numéro 22 de la publication du Haut-Commissariat au plan (HCP), "Les Brefs du Plan". "Les migra…
Alerte météo : la vague de froid est loin d’être terminée

Alerte météo : la vague de froid est loin d’être terminée

Du vendredi 3 au lundi 6 février, les températures minimales seront de -7 à -3°C dans certaines régions du pays, tandis que les maximales seront de 7 à 19 °C. Selon le dernier bull…
MRE : lancement de la Maison de la diaspora marocaine

MRE : lancement de la Maison de la diaspora marocaine

La conférence de lancement de la Maison de la diaspora s'est tenue le 31 janvier à Casablanca. Il s'agit d'une association présidée par Jamal Belahrach, qui a pour vocation d’accom…
Signature d'un partenariat entre la CNSS et son homologue togolaise‎‎

Signature d’un partenariat entre la CNSS et son homologue togolaise‎‎

La délégation technique de la République du Togo a effectué une visite à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Celle-ci a eu lieu du 19 au 26 janvier 2023. En marge de ce…
Mondialito : l’ONCF renforce son dispositif

Coupe du Monde des clubs : l’ONCF renforce son dispositif

L’Office national des chemins de fer (ONCF) adopte un plan de transport spécial du 1er au 11 février 2023. Le but est d’accompagner les déplacements des supporters durant la Coupe …
Casablanca : sit-in des pharmaciens

Casablanca : sit-in des pharmaciens

L'Ordre national des pharmaciens a organisé, le 30 janvier, un sit-in à Casablanca. Pour cause, le retard des élections des membres des deux Conseils régionaux des pharmaciens d’of…