Aller au contenu principal

Von Der Leyen et Lagarde remportent les postes de direction en Europe

Par H.L.B, Publié le 03/07/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Pour la première fois dans l’histoire de l’UE, deux femmes assumeront des fonctions de direction au sein des institutions européennes : Ursula von Der Leyen à la tête de la Commission européenne et Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne.

 

Von Der Leyen, 61 ans, est membre de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), mère de sept enfants, ancienne ministre allemande de la Famille et deux fois ministre de la Défense.

 

Elle est farouchement loyale à la chancelière Angela Merkel, son nom à la tête de la Commission européenne est apparu à la dernière minute et a réussi à réunir diverses factions, dont les pays de Visegrad, l’Italie et les dirigeants anti-émeute du PPE, qui un jour auparavant avaient rejeté la nomination de Frans Timmermans, un socialiste néerlandais.

 

Lagarde est une avocate, ancienne ministre française de l’Économie au sein du parti conservateur UMP de Nicolas Sarkozy, et directrice du Fonds monétaire international depuis 2011.

 

Le Premier ministre belge sortant, Charles Michel, prendra la tête du Conseil européen.

 

Michel est le deuxième Belge à la tête du CE, après Herman Van Rompuy, seulement trois mandats après que la présidence permanente a été instituée.

 

Le socialiste espagnol Josep Borrell, ministre des Affaires étrangères du gouvernement espagnol de Pedro Sanchez, un Catalan qui est contre l’indépendance, a été sollicité pour servir de chef de la politique étrangère européenne.

 

Borrell a été président du Parlement européen de 2004 à 2007.

La CPI ouvre une enquête sur des faits survenus dans les territoires palestiniens

Ce mercredi 3 mars, Fatou Bensouda, la procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé l’ouverture d’une enquête sur d’éventuels crimes de guerre commis dans les territoires pale...

L’Arabie Saoudite adosse l'accomplissement du Hajj à la vaccination contre le coronavirus

Ce lundi 1er mars, Taoufik Rabiâa, le ministre saoudien de la Santé, a annoncé que l’accomplissement du pèlerinage sera désormais lié à la vaccination contre la Covid-19. Il a ajouté avoir ordonné la ...

France-Algérie : Emmanuel Macron reconnait que la mort de Boumendjel n’était pas un suicide

Ce mardi 2 mars, le président français Emmanuel Macron a reconnu que les autorités françaises ont «torturé et assassiné» le militant algérien Ali Boumendjel pendant la guerre d’indépendance de son pay...

États-Unis : vaccins pour tous en mai

Ce mardi 2 mars, le président américain Joe Biden a annoncé que son pays disposerait de suffisamment de vaccins anti-Covid-19 pour tous ses adultes d’ici la fin du mois de mai. Il a toutefois sou...

Accord UE-Maroc : la Cour européenne examine le recours du Polisario

Ce mardi 2 mars, journée d’ouverture d’une audience devant la 9e chambre du tribunal de l’Union européenne au Luxembourg, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) examine le dossier du Sahara. ...

Pour l’ONU, la baisse des dons est une peine de mort contre le Yémen

Ce lundi 1er mars, Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies (ONU), a qualifié la baisse des promesses de dons pour assurer une aide au Yémen de «peine de mort». Guterres a dévoilé qu’...