Aller au contenu principal

Enseignement : Benmoussa relance le dialogue social

Par Nora Jaafar, Publié le 16/11/2021 à 16:52, mis à jour le 17/11/2021 à 13:05
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Enseignement : Benmoussa s’entretient avec les syndicats du secteur

Les syndicats les plus représentatifs du secteur de l’enseignement ont été reçus ce mardi à Rabat par le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa. Cette réunion a été l’occasion d’échanger sur l’élaboration «d’une feuille de route commune» portant sur les questions prioritaires relatives à la situation de l’enseignement public et aux revendications sociales des professionnels du secteur.

Lire aussi : Enseignants contractuels : Chakib Benmoussa relance le dialogue social

Cette réunion, qui intervient après une précédente rencontre de prise de contact, est la première d’une série de réunions avec l’ensemble des syndicats du secteur. Elles visent à «parvenir à une feuille de route commune et réaliser l’objectif d’une renaissance éducative s’articulant autour de la qualité de l’enseignement et d’une gouvernance rationnelle», a expliqué Benmoussa.

Lire aussi : Enseignants contractuels : des grèves sont prévues en octobre et novembre

Le ministre a affirmé, à l’issue des discussions de ce mardi, «que les corps de l’enseignement et de l’éducation sont les principaux acteurs du secteur et, partant, il est tout à fait naturel d’engager le dialogue avec leurs représentants sur les conditions professionnelles et matérielles». Selon lui, un échange régulier permettra de trouver des solutions communes aux problématiques posées et de «contribuer à instaurer un climat de quiétude afin d’atteindre les objectifs des réformes».

Lire aussi : Éducation nationale : les tensions persistent entre les contractuels et la tutelle

Les syndicats du secteur de l’enseignement ont, pour leur part, salué l’effort du ministre de tutelle, notant qu’ils espèrent que cette rencontre va déboucher sur une meilleure méthodologie d’échange ainsi que sur la détermination de mécanismes qui assureraient le succès de ces discussions. Aussi, ils ont exprimé le souhait de voir la cadence de règlement des dossiers sociaux en suspens s’accélérer ainsi que la mise au point d’instruments opérationnels pour réformer en profondeur le système d’éducation.

Covid-19 : le Comité scientifique et technique appelle à rouvrir les frontières

Le Comité d’urgence du règlement sanitaire international de l’OMS a recommandé aux pays d’ouvrir le...

Les agences de voyages interpellent de nouveau le ministère de Tourisme

Affectées par la fermeture des frontières et l’arrêt de leur activité en raison des mesures de prévention contre la pandémie de la Covid-19, les agences de voyages expriment une nouvelle fois leurs dé...

Le 26 janvier 1926 : naissance de la télévision

Il y a 96 ans, devant la Royal Institution à Londres, on distingue sur un écran la silhouette d’un personnage filmé au même moment. L’image est peut-être de mauvaise qualité, mais elle donne à voir ce...

Des chutes de neige dans plusieurs provinces du Maroc

Des chutes de neige sont attendues du mercredi 26 au vendredi 28 dans plusieurs provinces du royaume. Dans un bulletin spécial de niveau orange, la direction générale de la Météorologie (DGM) préci...

Nasser Bourita rencontre le S.G du Conseil de coopération du Golfe

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, mercredi par visioconférence, avec le secrétaire général du Co...

Lutte contre la corruption : le Maroc a du chemin à parcourir

Le Maroc perd une place dans le dernier Indice de perception de la corruption de Transparency Inter...