Aller au contenu principal

Élections 2021 : l’influence du digital sur le résultat

Par Khansaa Bahra, Publié le 22/09/2021 à 11:18, mis à jour le 22/09/2021 à 11:53
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Un bureau de vote à Casablanca, le 8 septembre 2021 © Abdelhak Balhaki, Reuters

Cette année, la campagne électorale, lancée le 26 août jusqu’au 7 septembre à minuit, a eu lieu dans un contexte particulier, marqué par les restrictions instaurées pour lutter contre la pandémie, notamment la distanciation physique, ce qui a laissé une place de choix à la campagne électorale digitale. Ainsi, quelle est l’influence du digital (médias numériques, réseaux sociaux, sites web, blogs…) sur les résultats du scrutin ?

Pour l’Observatoire des opinions publiques numériques, qui s’est intéressé aux empreintes numériques des deux partis politiques ayant fait les plus fortes progressions dans les résultats par rapport à 2016, notamment le Rassemblement national des indépendants (RNI) et le Parti de l’Istiqlal (PI), la campagne électorale officielle aura bien eu lieu sur internet. 

En deux semaines, les principaux partis politiques du Maroc auront effectivement accru leur présence sur la toile comme support de communication politique. Dans le cadre de cette stratégie, plus de 786 millions de personnes auront été touchées. Selon la même source, chaque Marocain ayant accès à internet se sera arrêté sur plus de 31 publications concernant un parti politique (le nombre de personnes touchées correspond au total des personnes s’étant arrêté [minimum de 10’’] et/ou interagi sur une publication).

L’Observatoire des opinions publiques numériques rappelle que le RNI et le PI sont respectivement en première et deuxième place, cumulant 55% de part de présence, devançant ainsi le PJD. «On peut légitimement, se poser la question du manque de dynamisme des prétendues armées numériques du PJD», et ce, même si la prise de parole de l’ancien Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, le 5 septembre, aura touché presque cinq millions de personnes en 24 heures. 

Par ailleurs, les médias numériques auront été un peu plus actifs dans cette campagne officielle que les réseaux sociaux, ajoute la même source. Ils auront publié plus de 300 articles par jour pendant la campagne officielle et touché presque 430 millions de personnes. «Il faut cependant remarquer que sur leur page Facebook officielle, le RNI et le PI auront publié 630 posts en deux semaines (Parti de l’Istiqlal : 400, RNI : 230), augmentant ainsi fortement l’exposition de leur programme électoral», ajoute l’étude. 

Enfin, le Parti de l’Istiqlal domine l’ensemble des partis politiques sur deux indicateurs clés qui permettent de mesurer l’activité digitale partisane. Cette formation politique a la communauté partisane la plus dynamique aussi bien sur les engagements qu’en viralité. Il aura réussi à plus que doubler sa moyenne d’interactions pour 1.000 fans, passant de 323 sur les six premiers mois de l’année 2021 à 898 pendant la campagne électorale officielle. Cela montre, la capacité du parti à mobiliser ses partisans et sympathisants, et à en faire un puissant levier de la campagne électorale, y compris sur les réseaux sociaux. Cette performance explique certainement aussi, la deuxième place du parti dans l’empreinte numérique globale, malgré la différence des moyens financiers mis en jeu entre les 2 partis sur cette période.

MEN : suspension de deux circulaires portant sur les contrôles continus

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports a annoncé, ce lundi 29 novembre, la suspension de deux circulaires ministérielles publiées les 15 et 16 septembre, relatives aux con...

Maroc-Israël : coopération sécuritaire historique

C'est le premier accord sécuritaire d’un État arabe avec Israël. Rabat et Tel-Aviv ont conclu le 24 novembre 2021 une avancée historique en matière coopération militaire. Une avancée conclue lors du ...

Le PAM en conclave à Marrakech, lance un appel à ses militants

Le Parti authenticité et modernité (PAM) a appelé, samedi 27 novembre à Marrakech, ses membres et militants à adhérer aux différents chantiers de développement, aux stratégies majeures et à la diploma...

Le Maroc envisage d’acheter 36 hélicoptères de type Bell-412 EPI

Selon le site espagnol Defensa, spécialisé dans les questions militaires, l’armée de l’air marocaine compte acquérir 36 hélicoptères polyvalents de la société américaine Bell Textron Inc. Il s’agirait...

Le roi Mohammed VI plaide pour la restauration de la confiance entre Palestiniens et Israéliens

Le roi Mohammed VI a réitéré son appel pour la restauration de la confiance mutuelle entre Palestiniens et Israéliens, dans la perspective de trouver une issue favorable à la question palestinienne, d...

Le Maroc et l’Algérie grands absents de la réunion de l’Union pour la Méditerranée

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger et Ramtane Lamamra, chef de la diplomatie algérienne, ont tous deux décidé de ne pa...