Aller au contenu principal

Le Maroc étudie les 130 000 candidatures au service militaire

Par H.L.B, Publié le 26/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le Ministère marocain de l’Intérieur et les administrations associées examinent actuellement plus de 130 000 formulaires de demande de service militaire émanant de jeunes Marocains âgés de 19 à 25 ans. Ces formulaires comprennent 13 000 candidatures de jeunes femmes.

 

Les administrations examinent également 30 000 demandes d’exemption présentées par des candidats qui souhaitent se retirer. Malgré cela, le nombre des postulants au service militaire dépasse de loin le quota annuel, que le ministère de l’Intérieur a fixé à 10 000 cette année, puis porté à 15 000.

 

Le ministère de l’Intérieur a lancé les opérations de recrutement du service militaire le 9 avril dernier, les formulaires devaient être remis avant le 7 juin. En vertu d’une loi adoptée en février 2019, 15 000 jeunes marocains ont reçu des notifications de service militaire obligatoire, leur demandant de s’inscrire sur un nouveau portail en ligne.

 

Les recrues potentielles pouvaient également présenter des demandes d’exemption dans les 20 jours suivants la réception de l’avis de conscription, pour des raisons de santé, de famille ou d’études.

 

Les jeunes qui n’ont pas reçu d’invitation au service obligatoire, mais qui souhaitaient néanmoins intégrer l’armée ont également pu s’inscrire par le biais le portail en ligne.

 

Le nombre des candidatures, qui dépasse de loin le quota de conscription, montre que la jeunesse marocaine est très intéressée par le service militaire.

 

Pendant l’année, les participants recevront une rémunération mensuellement, entre 2 100 dirhams et 1 050 dirhams en fonction de leur grade. L’armée prend également en charge les frais de logement, de nourriture et de transport pendant toute la durée de la formation.

Gouvernement : le ministre Ramid rend son tablier

Démission surprise du ministre d'État chargé des Droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement, El Mostafa Ramid. Ce dernier a présenté, ce vendredi 26 février, sa démission de son poste. Dans ...

Parlement : session extraordinaire dès mardi

Un Conseil de gouvernement s'est réuni ce vendredi sous la présidence du Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani. Ce conseil était consacré à l'examen d'un projet de décret appelant la Chambr...

Blanchiment d'argent : le Maroc sur la liste grise du Gafi

Le Maroc a tardé à introduire des amendements de fond au projet de loi modifiant et complétant le Code pénal et la loi relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux. Les parlementaires a...

Légalisation du cannabis : report de l'adoption du projet de loi

Ce jeudi 25 février, le Conseil de gouvernement a tenu sa réunion hebdomadaire, sous la présidence de Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement. Les travaux de cette séance ont été consacrés à l’étude...

Maroc-UE : nouvelles orientations pour le partenariat

Le Maroc et l’Union européenne (UE) sont liés par de nombreux accords et partenariats, et ce à plus...

Nouzha Bouchareb : «nous tablons sur le segment de la classe moyenne»

État des lieux du secteur de l’immobilier, plan de relance, nouvelle proposition pour le logement s...