Aller au contenu principal

Le Maroc étudie les 130 000 candidatures au service militaire

Par Nora Jaafar, Publié le 26/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le Ministère marocain de l’Intérieur et les administrations associées examinent actuellement plus de 130 000 formulaires de demande de service militaire émanant de jeunes Marocains âgés de 19 à 25 ans. Ces formulaires comprennent 13 000 candidatures de jeunes femmes.

 

Les administrations examinent également 30 000 demandes d’exemption présentées par des candidats qui souhaitent se retirer. Malgré cela, le nombre des postulants au service militaire dépasse de loin le quota annuel, que le ministère de l’Intérieur a fixé à 10 000 cette année, puis porté à 15 000.

 

Le ministère de l’Intérieur a lancé les opérations de recrutement du service militaire le 9 avril dernier, les formulaires devaient être remis avant le 7 juin. En vertu d’une loi adoptée en février 2019, 15 000 jeunes marocains ont reçu des notifications de service militaire obligatoire, leur demandant de s’inscrire sur un nouveau portail en ligne.

 

Les recrues potentielles pouvaient également présenter des demandes d’exemption dans les 20 jours suivants la réception de l’avis de conscription, pour des raisons de santé, de famille ou d’études.

 

Les jeunes qui n’ont pas reçu d’invitation au service obligatoire, mais qui souhaitaient néanmoins intégrer l’armée ont également pu s’inscrire par le biais le portail en ligne.

 

Le nombre des candidatures, qui dépasse de loin le quota de conscription, montre que la jeunesse marocaine est très intéressée par le service militaire.

 

Pendant l’année, les participants recevront une rémunération mensuellement, entre 2 100 dirhams et 1 050 dirhams en fonction de leur grade. L’armée prend également en charge les frais de logement, de nourriture et de transport pendant toute la durée de la formation.

Tebboune ordonne la résiliation immédiate de contrats avec des sociétés marocaines

Encore une fois, les relations entre Alger et Rabat passent par la case rouge des tensions et des q...

Maroc-Espagne : l’affaire Brahim Ghali attise l’ire de la diplomatie et des partis marocains

Le Maroc n’est pas près de laisser tomber l’affaire de l’hospitalisation de Brahim Ghali, chef du P...

Élections 2021 : voici les dates des scrutins

Après des mois de concertations avec les partis politiques, le ministère de l’Intérieur a défini le calendrier électoral pour l’année 2021. Ainsi, les dates des prochaines échéances électorales ont ét...

Le parquet en guerre contre la vente illégale de médicaments

Dans une circulaire adressée aux procureurs et procureurs généraux du Roi, Hassan Daki, procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, a appelé les responsables jud...

Maroc-Allemagne : les raisons du conflit

Lalla Zohour Alaoui, ambassadrice du Maroc en Allemagne, a été rappelée pour consultations par le m...

Blés tendre et dur : le Maroc rétablit les droits d'importation

Réuni ce jeudi 6 mai sous la présidence de Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, le Conseil de gouvernement a adopté deux projets de décret. Il s’agit du texte n°2.21.328, relatif au rétablisseme...