Aller au contenu principal

Élections 2021 : vote, mode d’emploi

J-1 avant le rendez-vous tant attendu, où les Marocains se rendront aux urnes et éliront leurs représentants au niveau de la Chambre des représentants et aux Conseils communaux et régionaux. LeBrief.ma vous propose un récapitulatif des choses que vous devez absolument savoir sur le rendez-vous du 8 septembre.

Par Mohamed Laabi, Publié le 07/09/2021 à 16:38, mis à jour le 07/09/2021 à 17:59
         Temps de lecture 5 min.
Teaser Media
Les élections législatives auront lieu ce mercredi 8 septembre 2021 © DR

Vous faites parties des 17,5 millions de Marocain(e)s inscrits sur les listes électorales et vous avez décidé ce mercredi 8 septembre de vous rendre aux urnes et voter. Il y a certaines choses que vous devez connaître et faire pour que votre vote soit pris en compte.

Lire aussi : Élections 2021 : le vote se fera uniquement sur la base de la CIN

Tout d’abord, en entrant dans le bureau de vote qui vous est destiné : présentez votre carte d'identité nationale au greffier du bureau de vote. Prenez ensuite un bulletin de vote sur fond blanc pour les élections législatives et un bulletin de vote avec une bande grise pour les élections communales et régionales puis dirigez-vous directement vers l'isoloir.

Lire aussi : Élections 2021 : la bataille sera rude dans les "circonscriptions de la mort"

Une fois entré dans l’isoloir, ouvrez le bulletin des législatives et cochez avec une croix le symbole du parti auquel vous désirez attribuer votre voix pour la liste locale et la liste régionale (réservée aux femmes) puis ouvrez le bulletin des communales et régionales et cochez avec une croix le symbole du parti de votre choix pour la commune et une autre croix pour la région. Attention, la croix ne doit pas dépasser le cadre réservé au parti politique de votre choix.

 

Puis-je voter pour deux partis différents dans les deux listes ?

La réponse est oui. Sur le premier bulletin réservé aux élections des membres de la Chambre des représentants, les deux cases cochées peuvent correspondre à deux partis différents. En d'autres termes, vous pouvez voter pour la liste locale d'un parti A et pour la liste régionale (réservée aux femmes) pour un parti B. Idem pour le bulletin réservé aux élections des membres des communales et des conseils régionaux, vous pouvez voter pour une liste du parti A pour les communales et voter pour une liste du parti B pour les régionales. Mais attention, il ne faut surtout pas voter pour deux partis différents pour une même élection.

Lire aussi : HCP : analyse des primo-votants aux élections de 2021

Une fois que vous avez fait vos choix, pliez les bulletins de vote avant de quitter l'isoloir puis déposez-les chacun dans l'urne adéquate. Avant de récupérer votre carte nationale d'identité, le responsable du bureau de vote appose sur votre main une marque à l’encre indélébile.

 

Les MRE peuvent-ils également voter? 

Les électrices et les votants inscrits sur les listes électorales générales résidant en dehors du territoire du Royaume peuvent voter aux élections générales pour élire les membres de la Chambre des représentants par procuration. Dans ce cas, les intéressés doivent adresser ou remettre la procuration à la personne qui a été mandatée. Le mandataire vote au nom de l'électeur qui lui a accordé l'agence, sur présentation du document de procuration et de sa carte nationale d'identité.

Deux cas se présentent :

S'il s'agit d'un électeur affilié au même bureau de vote que le mandataire, ce dernier vote pour lui d’abord avant de voter pour l’électeur en question. Si l’électeur est affilié à un bureau de vote autre que le mandataire, l’électeur ne vote que pour le mandataire.

 

Les personnes handicapées peuvent voter

Tout électeur ayant un handicap visible l'empêchant d'apposer sa marque de vote sur le bulletin de vote ou d'insérer ce bulletin dans l'urne, peut se faire assister d'un électeur de son choix, qui est détenteur d'une carte d'identité nationale. Ce cas est signalé par une mention spéciale au procès-verbal des opérations électorales.

 

Comment connaître son bureau de vote ?

 

 

 

Observation du scrutin

Dix-neuf organisations et instances internationales ont été accréditées pour observer les élections du 8 septembre 2021. Il s’agit de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, de l’Organisation internationale de la francophonie, de la Chambre civile russe, du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil d’Europe, de Gender Concerns International, de nouvelles perspectives, du Conseil national de régulation de l'audiovisuel au Sénégal, du Conseil supérieur de la communication au Burkina Faso, du Centre africain pour la prévention des conflits, du Cercle Eugène Delacroix, de Dynamic Maroc et du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’Homme.

Au niveau des pays arabes, ont été accrédités la Ligue arabe, le Parlement arabe et le Réseau arabe des institutions nationales des droits de l’Homme, précise le communiqué, ajoutant que les représentations diplomatiques à Rabat de la Commission européenne, du Royaume-Uni, du Canada et des Pays-Bas ont, également, été retenues.

Lire aussi : Élections : pourquoi les sondages sont-ils toujours interdits au Maroc ?

Ces observateurs viennent s’ajouter à plus de 4.600 autres, représentant 44 ONG's nationales, en plus du CNDH et les représentants des partis politiques. En effet, ces derniers peuvent également déléguer un représentant par bureau de vote pour surveiller le scrutin.

Rappelons que la campagne électorale prendra fin ce soir à minuit tapante. L'opération de vote se déroulera dans le respect des règles sanitaires anti-Covid-19 (port obligatoire du masque, distanciation...etc). Les bureaux de vote ouvriront quant à eux leurs portes demain dés 8 heures du matin et fermeront à 19 heures. 

 

Sahara : l'Algérie ne veut pas prendre part aux tables rondes de l'ONU

L'Algérie a informé ce vendredi le Conseil de sécurité de l'ONU de son opposition au format de table ronde pour les négociations sur le règlement du conflit au Sahara, a annoncé un haut responsable al...

Dépenses électorales : le rappel de la Cour des comptes

La Cour des comptes a rappelé, jeudi 21 octobre, aux mandataires des listes de candidature ou candidats qu’il est de leur devoir de lui soumettre les comptes de leurs campagnes électorales, notamment ...

Rabat et Moscou réaffirment leurs liens "stables et solides"

L’ambassadeur du Maroc à Moscou, Lotfi Bouchaara, s’est entretenu le jeudi 21 octobre avec le représentant spécial du président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays d’Afrique et...

ODD : le nouveau rôle de Omar Hilale au sein de l’ONU

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies (ONU), et l’ambassadeur des Philippines sont désormais co-présidents du Groupe des amis des examens nationaux volontaires pour la ...

PLF 2022 : les orientations dévoilées, l'examen au Parlement est imminent

Le projet de loi de Finances 2022 a été examiné, lundi 18 octobre 2022, en Conseil de gouvernement....

Mohammed Benchaâboun, nouvel ambassadeur du Maroc en France

Mohammed Benchaâboun, ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Saad Dine El Otmani, vient d'être nommé Ambassadeur du Maroc en France. Cette information a été confirmée par un com...