Aller au contenu principal

Liban : décès de 28 personnes dans une explosion au Akkar

Par Nora Jaafar, Publié le 16/08/2021 à 17:24, mis à jour le 16/08/2021 à 17:51
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Liban : décès de 28 personnes dans une explosion à Akkar

Le Liban a subi ce week-end une explosion mortelle qui a brûlée vifs des gens qui cherchaient désespérément à remplir leurs véhicules de carburant depuis un camion-citerne à Altalil. Le drame s’est produit dans la région du Akkar, dans le Nord du pays, qui fait face à d’importantes pénuries et à une crise économique décrite par la Banque mondiale comme l’une des pires depuis les années 1850.

28 personnes sont mortes lors de cet incident et près de 80 autres ont été blessées. Les victimes souffrant de brûlures ont été conduites en urgence aux hôpitaux, qui sont confrontés pour leur part à de très longues coupures d’électricité. Ce lundi, plusieurs pays étrangers et les agences des Nations Unies se sont empressés d’apporter leur soutien pour aider le personnel de santé libanais à gérer l’afflux des blessés et à effectuer des tests ADN sur les restes carbonisés des morts.

Les pénuries de produits de base se sont accélérées et aggravées ces derniers jours au Liban, laissant une grande partie de la population dans l’incapacité de se procurer du carburant, du gaz et même du pain. Le pouvoir d’achat a considérablement baissé en raison de la diminution de 90% de la valeur de la livre libanaise sur le marché noir. Les six millions d’habitants du pays craignent désormais que l’internet et l’eau potable ne soient les prochains à disparaître.

L’explosion survenue à Akkar, l’une des régions les plus pauvres du pays, est la conséquence directe et mortelle de l’effondrement économique et persistant du pays. Les nouvelles scènes d’horreur vécues par la population libanaise se sont ajoutées aux traumatismes subis par un pays qui n’a toujours pas digéré l’explosion du port de Beyrouth, qui a tué plus de 200 personnes et dévasté la capitale l’année dernière. Pour rappel, personne n’a été tenu pour responsable de cette tragédie, causée par le mauvais stockage de grandes quantités de nitrate d’ammonium qui y étaient entreposées depuis des années.

Lire aussi : Liban : un an après l'explosion de Beyrouth

Stratégie "Zéro Covid" : le vaccin chinois à ARN messager, seule solution viable ?

Dans sa revue de presse internationale, le journaliste Adrien Toffolet, souligne que les opérations de testing et de confinement extrêmes commencent à montrer leurs limites en Chine face au variant Om...

Pourquoi l'immigration a fortement augmenté en France en 2021 ?

Dans Europe midi, Patrick Stéfanini, conseiller d’État honoraire, ancien secrétaire général du ministère de l’Immigration, directeur de campagne de Valérie Pécresse, est l’invité de Romain Desarbres p...

Covid-19 : ces pays qui ont décidé d'assouplir les restrictions sanitaires

Fin des restrictions anti-Covid en Angleterre, début de l’allègement en France, et l’Espagne qui ne veut plus considérer le coronavirus comme une pandémie, mais comme une maladie endémique. Est-ce le ...

Plusieurs missions spatiales incontournables en 2022

L'année 2022 promet d'être spectaculaire pour ceux qui s'intéresse à l'actualité de la conquête spatiale. En effet, plusieurs fusées doivent effectuer leur vol inaugural. Il s'agit, entre autres, d'Ar...

USA : itinéraire de la mouvance conspirationniste QAnon

L’une des thèses de la mouvance conspirationniste QAnon est que Donald Trump serait chargé de sauver les États-Unis d’un réseau pédophile et sataniste qui serait organisé par les démocrates. Que devie...

Oxfam International : la fortune des 10 hommes les plus riches du monde a doublé pendant la pandémie

Depuis le début de la pandémie, le monde compte un nouveau milliardaire toutes les 26 heures, alors que les inégalités contribuent à la mort d’une personne toutes les quatre secondes. C’est le constat...