Aller au contenu principal

La guerre des Hashtags des étudiants en médecine

Par Nora Jaafar, Publié le 18/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les étudiants en médecine ont lancé le hashtag #DoctorsUnderOppression suite à leur vaste boycott des examens finaux.

 

Un étudiant a confié au Huffpost Maroc : "Les étudiants ont volontairement décidé de lancer ce hashtag pour faire entendre leur voix dans le monde entier".

 

Les protestations en ligne s'appuient sur des exemples de "menaces contre les étudiants en grève, dont la visite du Moqadem à leur domicile".

 

"Les étudiants ont été invités à se rendre au gouvernorat (Wilaya) avec leur famille, mais leurs parents ont simplement répondu que leurs enfants sont adultes et qu'ils ont le droit de passer les examens ou non".

 

Alors que la lutte du hashtag est toujours en croissance, le conflit entre les étudiants en médecine en grève et le gouvernement est loin d'être terminé.

 

Le 13 juin dernier, dans un communiqué de presse, le gouvernement a annoncé que les établissements de médecine resteraient ouverts jusqu'au 25 juin pour les étudiants souhaitant mettre fin à la grève et passer leurs examens finaux.

 

Le gouvernement a également réaffirmé sa "volonté de mettre en œuvre les actions légales et réglementaires requises dans de telles circonstances, notamment l'échec de l'année scolaire ou le renvoi des étudiants qui ont déjà achevé les années autorisées de redoublement ".

 

Le gouvernement, qui accuse notamment le mouvement "Al Adl Wal Ihsane" de "profiter de cette situation", menace également de "poursuivre en justice quiconque tente de perturber le déroulement normal de ces examens".

 

La réalisation du nouveau hashtag semble avoir inspiré les étudiants en médecine privée également. Ces derniers ont lancé leur propre appel de détresse en mettant #ResidencyForAll, qui est devenu viral le samedi dernier.

 

"Ces étudiants doivent protester pour avoir des conditions favorables, mais seulement dans leurs propres hôpitaux pour faire leur résidence", a déclaré l'étudiant en grève interrogé le Huffpost.

Maroc-Allemagne : les raisons du conflit

Lalla Zohour Alaoui, ambassadrice du Maroc en Allemagne, a été rappelée pour consultations par le m...

Blés tendre et dur : le Maroc rétablit les droits d'importation

Réuni ce jeudi 6 mai sous la présidence de Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, le Conseil de gouvernement a adopté deux projets de décret. Il s’agit du texte n°2.21.328, relatif au rétablisseme...

L’audition de Brahim Ghali reportée

Ce jeudi 6 mai, le journal espagnol Europa Press a annoncé que l’audition de Brahim Ghali, prévue vendredi 7 mai par un juge d’instruction de l’Audience nationale, n’aura pas lieu. Citant «des sources...

Maroc-Allemagne : rappel de l’ambassadeur du Maroc à Berlin

Ce jeudi 6 mai, évoquant une «adversité constante et inacceptable», le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué annonçant que le Maroc vient de rappeler son ambassadeur à Berlin, Lalla...

El Otmani se réunit avec les chefs des partis de l’opposition

Ce mercredi 5 mai à Rabat, Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement, s’est entretenu avec les chefs des partis de l’opposition au Parlement, notamment les secrétaires généraux du Parti authenticité e...

Le Maroc et la Serbie soulignent leurs points de vue convergents sur l’intégrité territoriale

Réunis ce mercredi 5 mai à Rabat, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, et Nikola Selakovic, son homologue serbe, ont convenu de consolider les excellents liens qui unissent leurs pays à t...