Tedros Adhanom Ghebreyesus

Temps de lecture : 6 minutes


74e Assemblée mondiale de Santé : quid des inégalités de distribution des vaccins contre la Covid-19

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Tedros Adhanom Ghebreyesus, chef de l’OMS, et Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), ont déploré, ce lundi 24 mai, une «inégalité scandaleuse» de distributions des vaccins contre la Covid-19. Les deux responsables ont confirmé lors de l’ouverture de la 74e Assemblée mondiale de Santé que plus de 75% de tous les vaccins ont été administrés dans seulement 10 pays dans le monde.

Temps de lecture : 6 minutes

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) fixe de nouveaux objectifs de vaccination contre la pandémie de la Covid-19 pour les pays les plus pauvres afin de mettre fin à une «inégalité scandaleuse» de distributions des vaccins. Lors de l’ouverture de la 74e Assemblée mondiale de Santé (AMS), qui réunit ce lundi 24 mai les ministres des 194 États membres de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, chef de l’OMS, a annoncé qu’aucun pays ne doit se croire «sorti d’affaire», quel que soit son taux de vaccination, tant que le virus SRAS-CoV-2 et ses variantes circulent encore dans le monde. Selon lui, pendant les cinq premiers mois de 2021, le nombre de nouvelles contaminations à la Covid-19 a été beaucoup plus élevé que celui enregistré durant toute l’année 2020. «Si la tendance actuelle se poursuit, le nombre de décès dépassera le total de l’année dernière dans les trois prochaines semaines. C’est très tragique», a-t-il déploré.



Adhanom Ghebreyesus a avancé que plus de 75% de tous les vaccins ont été administrés dans seulement 10 pays. «Il n’y a pas de manière diplomatique de le dire : un petit groupe de pays qui fabriquent et achètent la majorité des vaccins contrôlent le sort du reste du monde», a-t-il lancé. Le programme COVAX, géré par l’OMS et l’alliance pour les vaccins GAVI, a livré 72 millions de doses à 125 pays et économies depuis février, ce qui est à peine suffisant pour 1% de leurs populations, fait savoir le responsable. Il a exhorté dans ce sens les pays riches à faire don de doses de vaccin à COVAX pour permettre à 10% des populations de tous les pays en développement d’être inoculées d’ici septembre et à 30% d’ici la fin de l’année. Cela signifie qu’il faut vacciner 250 millions de personnes supplémentaires en seulement quatre mois, insiste le responsable. Il estime que cette démarche est «cruciale pour mettre fin aux infections et aux décès, pour assurer la sécurité des travailleurs de la santé, pour rouvrir les sociétés et relancer les économies».






 



Intervenant lors de cette réunion, le président français Emmanuel Macron a demandé que l’OMS soit habilitée à se déplacer rapidement en cas d’apparition de virus susceptibles de déclencher une pandémie mondiale. Avec la chancelière allemande Angela Merkel, il a demandé que le financement de cette agence onusienne soit renforcé et qu’un nouveau traité international de santé soit mis en place pour prévenir les éventuelles pandémies.









 



De son côté, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, a appelé à l’application de la logique de guerre dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Soulignant que plus de 3,4 millions de personnes sont mortes et que quelque 500 millions d’emplois ont disparu depuis que le virus est apparu en 2019, il a affirmé : «Nous sommes en guerre contre ce virus». «Les pays les plus vulnérables souffrent le plus, et je crains que ce soit loin d’être terminé», a regretté Guterres, insistant sur les dangers et menaces d’une «réponse mondiale à deux vitesses». Joignant sa voix à celle de Tedros Adhanom Ghebreyesus, il a déploré : «Malheureusement, si nous n’agissons pas maintenant, nous sommes confrontés à une situation dans laquelle les pays riches vaccinent la majorité de leur population et ouvrent leurs économies, tandis que le virus continue de causer de profondes souffrances en circulant et en subissant des mutations dans les pays les plus pauvres».



Enfin, cette Assemblée, qui a débuté par les déclarations de divers dirigeants mondiaux, de ministres de la Santé et d’autres hauts responsables, se poursuivra jusqu’au 1er juin. Elle devrait se concentrer sur les efforts déployés pour lutter contre la pandémie du coronavirus. Une révision potentielle de l’approche globale de la gestion des futures urgences sanitaires mondiales sera également examinée lors des travaux de cette semaine.



Recommandé pour vous

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre d…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a é…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de ch…

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au d…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les …

Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes

Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en rai…

Taïwan vs Chine : le monde est-il face à une nouvelle guerre ?

Temps de lecture : 5 minutes

La Chine a annoncé en début de semaine la poursuite de ses exercices d’artillerie, entamés la …

Affrontement Israël-Gaza : le calme après la tempête

Temps de lecture : 4 minutes

Après trois jours d’hostilité entre le groupe armé palestinien, Jihad islamique, et Israël, le…

Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

Temps de lecture : 7 minutes

Les incendies qui se sont déclarés au nord du Maroc, en Europe et en Amérique, ne sont que les…

Tout savoir sur les «Uber files»

Temps de lecture : 7 minutes

Depuis dimanche 10 juillet, Uber fait l’objet de nombreux articles évoquant ses méthodes…

Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié …

RSF : une détérioration mondiale croissante de la liberté de la presse

Temps de lecture : 7 minutes

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, Reporters sans fron…