Aller au contenu principal

Sahara : l’Arabie saoudite réitère son soutien au Maroc

Par Nora Jaafar, Publié le 28/04/2021 à 10:38, mis à jour le 28/04/2021 à 15:23
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Sahara : l’Arabie saoudite réitère son soutien au Maroc

Ce mardi 27 avril, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, a rencontré son homologue saoudien, Faisal bin Farhan Al Saud, pour discuter des relations liant leurs deux pays et pour confirmer leurs points d’intérêts communs. Le ministre saoudien a entamé l’échange en réitérant le soutien de son pays à la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Al Saud a assuré que la seule solution viable à ce conflit est que le Maroc assume le contrôle complet du territoire contesté. En réponse, Bourita a confirmé le soutien du Royaume à la «défense de la stabilité, de l’unité et de la paix pour ses citoyens» par l’Arabie saoudite et a ajouté que Rabat appuie les initiatives saoudiennes pour trouver une solution à la guerre au Yémen.

Les deux ministres ont également noté l’importance d’un dialogue continu sur les relations entre le Maroc et l’Arabie saoudite et ont prévu de discuter davantage de divers intérêts mutuels lors de la prochaine réunion du comité mixte. Rappelons que la dernière réunion de la commission mixte entre les deux pays remonte à janvier 2021 et portait sur une nouvelle initiative d’investissement entre Riyad et Rabat.

La conversation s’est étendue à la politique du monde arabe et les deux chefs de diplomatie ont convenu que les nations arabes doivent s’efforcer de résoudre leurs problèmes sans l’influence d’acteurs étrangers. Évoquant la situation en Palestine, les deux responsables ont confirmé que le Maroc et l’Arabie saoudite cherchaient tous deux à trouver une solution convenue d’un commun accord et accueillie favorablement par la communauté internationale. Et Al Saud a salué les efforts du roi Mohammed VI pour aider le processus de paix entre Israël et la Palestine. Il a noté que le rétablissement des relations avec Tel-Aviv apporterait «d’importants avantages» à la région MENA, mais seulement si des progrès notoires sont réalisés en matière du processus de paix.

Enfin, les deux responsables ont convenu que le Maroc et l’Arabie saoudite aborderaient lors de prochaines réunions les conflits en cours en Libye et au Yémen.

PLF 2022 : les orientations dévoilées, l'examen au Parlement est imminent

Le projet de loi de Finances 2022 a été examiné, lundi 18 octobre 2022, en Conseil de gouvernement....

Mohammed Benchaâboun, nouvel ambassadeur du Maroc en France

Mohammed Benchaâboun, ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Saad Dine El Otmani, vient d'être nommé Ambassadeur du Maroc en France. Cette information a été confirmée par un com...

Interrogations autour de la démission de Nabila Rmili

Coup de théâtre au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Six jours après sa nomination...

Un ministre néerlandais affirme que Omar Radi n’est pas un espion pour son pays

Dans une lettre adressée à la Chambre basse néerlandaise, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Knapen, a assuré que Omar Radi n’a pas espionné le Maroc pour les Pays-Bas. Le journalist...

Ministère de la Santé : Khalid Aït Taleb reprend les rênes du département

Ce jeudi 14 octobre, Nabila Rmili a été démise de ses fonctions de ministre de la Santé et de la Protection sociale, annonce un communiqué du Cabinet royal. La même source indique que Khaled Aït Taleb...

Comment expliquer et limiter la flambée des prix de l’énergie ?

Ces derniers temps, les prix des carburants, du gaz et de l’électricité ont explosé. Le phénomène est mondial et met à mal le budget des ménages et des entreprises. Les pays les plus dépendants du gaz...