Aller au contenu principal

Visas : L’Europe revoit ses règles

Les délais de prise de rendez-vous pour le dépôt d’un dossier d’obtention du visa Schengen restent inexplicablement très longs. De quoi contrecarrer les projets de certaines personnes qui ont prévu de se rendre dans des pays de l’espace Schengen cet été. En dehors de ces dysfonctionnements, il y a par ailleurs des changements importants dans la politique européenne en matière de visas. Le Parlement a adopté de nouvelles règles dix ans après les dernières. Les demandeurs de visas pourront soumettre leur demande 6 mois avant leur départ. Les voyageurs réguliers et ayant un historique irréprochable peuvent obtenir un visa à entrées multiples d’une validité pouvant atteindre cinq ans. Le parlement a aussi adopté une hausse des frais de 60 à 80 euros. Les personnes âgées de 6 à 18 ans en seront exemptées. Tous ces changements doivent être encore approuvés par la Commission européenne pour une entrée en vigueur en 2020. Plus de 14,2 millions visas Schengen ont été délivrés en 2018.

Par H.L.B, Publié le 13/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

La détérioration subite des délais de prise de rendez-vous pour le dépôt d’un dossier pour l’obtention du visa Schengen reste inexpliquée pour le grand public. Il faut compter au minimum 1 mois pour obtenir un rendez-vous. Il y a quelques semaines, le délai d’attente était d’au moins trois. Interpellé sur le sujet lors de sa visite au Maroc, Jean-Yves Le Drian, ministre français des affaires étrangères, n’a pas davantage éclairé la lanterne de l’opinion publique sur ces dysfonctionnements.

 

Si la dégradation des délais est embêtante, il y a par ailleurs de nombreux changements à venir dans la politique européenne en matière de visas. Parmi les nouveautés, il est prévu une augmentation des frais de visas de 60 à 80 euros. Cette augmentation est justifiée par le besoin pour les États membres de l’espace Schengen de maintenir des effectifs suffisants dans les consulats, de renforcer la sécurité et d’opérer la mise à niveau du matériel informatique. En quelques années, le coût du visa aura donc connu une forte hausse puisque les charges liées à l’externalisation du traitement des dossiers auprès de certains prestataires sont en totalité ou en partie supportées par les demandeurs de visas. En outre, les frais sont variables. Lorsque vous avez une pièce manquante ou quand l’on vous demande de ramener d’autres qui ne figurent pas dans la liste des documents requis, vous devez payer de nouveaux frais avant de repasser au guichet. Ceci dit, les personnes âgées de 6 à 18 ans seront exemptées des frais de visas.

 

Les changements prévus par le parlement européen 

Il y a dans le texte adopté par le Parlement européen des aménagements qui devraient atténuer les tracas des personnes ayant besoin de visas pour se rendre en Europe. Elles pourront soumettre leur demande de visas 6 mois avant la date de voyage contre 3 mois actuellement. Les voyageurs réguliers dont l’historique est irréprochable pourront bénéficier d’un visa à entrée multiples d’une durée pouvant atteindre cinq ans.

 

Les nouvelles règles doivent être encore validées par la Commission européenne. Elles entreront en vigueur 6 mois après leur publication sur le Journal officiel de l’Union européenne.

 

La dernière retouche de la politique européenne en matière de visas remonte à 2010. Depuis, l’environnement a beaucoup changé avec notamment l’afflux de migrant vers l’Europe. Plus de 14,2 millions de visas Schengen ont été délivrés en 2018. Le taux de rejet s’est établi à 9,6%.

 

Les taux de rejet en 2018 : 

- France 15,7% ;

- Belgique 16,8% ;

- Allemagne 9,1% ;

- Italie 7,4% ;

- Espagne 9,3% ;

- Portugal 16,6% ;

- Hollande 13% ;

- Suisse 7,4% ;

- Grèce 4,9% ;

 

528.639 visas Schengen ont été accordés au Maroc en 2018, soit un taux de satisfaction de 82%. Le taux de rejet était limité à 18%.

 

Pour les Tunisiens il était de 18,2% et de 19,9% pour les Égyptiens. Les Algériens ont enregistré 45,5% de rejet. Puis 30,6% pour le Cameroun et 13,7% pour le Bénin.


  • Partagez

L’amazighe bientôt intégrée lors des travaux de la chambre des conseillers

Un nouveau règlement intérieur, qui prévoit des nouveautés de taille concernant notamment la langue amazighe, vient d’être adopté à la chambre des Conseillers. Ainsi, des moyens seront mis à la dispos...

Fête du trône : retour sur les réformes socio-économiques annoncées par le Roi

S’adressant à la nation, le mercredi 29 juillet, le roi Mohammed VI a exhorté le gouvernement et se...

Fête du Trône : 21 ans de progrès

Le 30 juillet 1999, Sa Majesté le roi Mohammed VI est monté sur le trône du Maroc, après la dispari...

Pour célébrer son 231e anniversaire, le département d’État américain partage une photo de Hammouchi

Ce lundi 26 juillet, à l’occasion de du 231e anniversaire de la création du département d’État américain, ce dernier a publié un message sur les réseaux sociaux, illustré par une photo de Mike Pompeo,...

Fermeture des villes : explications du gouvernement et reproches des politiques

Suite à l’annonce de la fermeture des accès et sorties de 8 villes marocaines en raison de l’exacer...

Crise libyenne : un nouveau round de médiation à Rabat

Une délégation libyenne est arrivée ce dimanche 26 juillet à Rabat pour discuter de la situation en...