Aller au contenu principal

Vaccination contre la Covid-19 : la campagne avance doucement mais surement

Au Maroc, la campagne de vaccination contre la Covid-19 ralentit, mais se poursuit. C’est principalement grâce à la dernière livraison du mécanisme Covax que le Royaume a pu administrer ces dernières 24 heures une première dose de vaccin à 12.231 citoyens et une deuxième à 5.552 autres. Comme le reste du monde, le gouvernement multiplie les efforts pour acquérir de nouveaux lots vaccinaux et accélérer la campagne afin de pouvoir vacciner 80% de la population à fin mai prochain. Un objectif qui devient de plus en plus compliqué à concrétiser, et qui force le pays à solliciter d’autres fournisseurs, notamment les fabricants américains Pfizer et Moderna, pour atteindre l’immunité collective tant escomptée.

Par Nora Jaafar, Publié le 21/04/2021, mis à jour le 21/04/2021          Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Vaccination contre la Covid-19 : la campagne avance doucement mais surement

Au Maroc, la campagne de vaccination contre la Covid-19 avance doucement, mais surement. En effet, le mardi 20 avril, le ministère de la Santé a annoncé que 12.231 citoyens ont reçu une première dose du vaccin, tandis que 5.552 autres ont reçu une deuxième. Jusqu’à présent, le pays a administré une première dose à 4.684.557 personnes, et une deuxième à 4.193.888 citoyens. Ainsi, la tutelle assure que cette opération nationale, lancée depuis le 28 janvier dernier, a immunisé presque l’ensemble de la première catégorie cible, qui comprend notamment les éléments des autorités publiques et des forces armées, les professionnels de la santé, les enseignants et les personnes âgées, vulnérables au virus.

Par ailleurs, le nouveau coronavirus continue de progresser dans le pays. Ces dernières 24 heures, le département de Khalid Aït Taleb a recensé 720 nouvelles infections (sur un total de 506.669 cas), sept décès (sur un total de 8.959 morts) et 625 guérisons (sur un total de 492.725). Il a également déploré que le nombre de cas actifs ait augmenté à 4.985, alors que le nombre de cas critiques a baissé à 376, dont 53 sont sous intubation et 207 sous ventilation non invasive.

Lire aussi : Covid-19 : quand reprendrons-nous une vie normale ?

 

Pénurie et course aux vaccins

C’est principalement grâce à la dernière livraison du mécanisme Covax que le Royaume a pu poursuivre sa campagne de vaccination. Le programme en question, qui vise à assurer un accès équitable à la vaccination à 200 pays et à fournir des vaccins anti-Covid à 20% de la population mondiale en 2021, a envoyé 300.000 doses au Maroc. Dans les semaines à venir, le pays réceptionnera dans le cadre de ce dispositif de nouveaux lots complémentaires.

Lire aussi : Malgré les défis, une reprise se dessine déjà pour la campagne de vaccination

À ce jour, sur les 25 millions de doses que le Maroc a commandées auprès de l’alliance Oxford-AstraZeneca et les 40 millions qu’il a commandés au laboratoire chinois Sinopharm, il n’en a respectivement reçu que sept millions et 1,5 million. Bien que ces doses aient aidé le pays à vacciner la majorité de sa population vulnérable et celle constamment exposée au virus, elles ne lui permettront pas d’immuniser l’ensemble de la nation. Cependant, le gouvernement prévoit l’arrivée imminente de quelque 14 millions de doses de différents fabricants pharmaceutiques pour combler le besoin du pays en vaccins. Il s’agit de dix millions de doses du vaccin chinois Sinopharm, de 2,5 millions du vaccin suédo-britannique AstraZeneca, et un million du vaccin russe Spoutnik V. La livraison de ce dernier pourrait toutefois être retardée, en raison de sa faible production. La réception de ces lots serait prévue entre avril-mai 2021, mais elle risque d’être perturbée par la demande mondiale croissante et la progression alarmante de la Covid-19 et de ses nouveaux variants, en particulier en Inde.

Lire aussi : Coronavirus : atteindre l’immunité collective cet été, est-ce vraiment possible ?

L’exacerbation de la pandémie dans ce pays a d’ailleurs poussé ses autorités à suspendre les livraisons internationales du Serum Institute of India (SII), l’un des plus grands producteurs pharmaceutiques du monde et principal fournisseur de vaccins au continent africain, afin de se concentrer sur la vaccination de la population locale. L’Inde est le deuxième pays le plus affecté par la pandémie, avec 15,43 millions de cas pour plus de 181.047 décès.

Lire aussi : Covid-19 : les chiffres ne rassurent pas

 

Il est temps de solliciter les fabricants américains

Pour Azzeddine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, le Maroc ne doit plus se limiter aux livraisons des vaccins de Sinopharm, d’AstraZeneca et de Sputnik V. Selon lui, le pays doit désormais solliciter les fabricants américains pour combler ses besoins en doses anti-coronavirus. Il a souligné qu’il est temps que le Royaume fournisse les efforts nécessaires pour s’octroyer les vaccins américains, en particulier ceux de Johnson & Johnson, Pfizer et Moderna. Dans une publication sur Facebook, Ibrahimi a précisé que grâce à la progression de la logistique vaccinale marocaine au cours de ces derniers mois, le pays pourra facilement utiliser ces vaccins, qui seront bientôt disponibles. Le membre du comité technique et scientifique a également insisté «sur le rôle majeur que devront jouer tous nos lobbies, nos compétences et nos connaissances afin de relever ce défi» qu’est la réussite de la campagne de vaccination nationale. Et de conclure qu’il est impératif pour le Maroc de rester fidèle à son approche pragmatique, et ce, afin de pouvoir faire face à toute nouveauté sur le marché des vaccins contre les variants du coronavirus.

Arrivée au Caire de l’aide humanitaire d’urgence envoyée par le Maroc aux Palestiniens

Ce mardi matin, deux avions des Forces armées royales (FAR) ont atterri à l’aéroport de la Base aérienne Est du Caire, en Égypte. Ces appareils transportaient 20 tonnes d’aides humanitaires d’urgence ...

De nombreuses attentes autour de l’allégement des restrictions

Après la fin du mois sacré de ramadan et l’amélioration de la situation épidémiologique du Royaume,...

Les médecins annoncent une grève, des boycotts et un sit-in

Las des tergiversations du gouvernement face à leurs revendications, les médecins menacent d'observer une grève. Malgré leurs conditions de travail intenables, «les médecins, les pharmaciens et l...

Sebta : 1.500 migrants renvoyés au Maroc

Ce lundi 17 mai, quelque 6.000 personnes sont entrées à Sebta, un record. Face à cette situation exceptionnelle, l’Espagne a déployé «200 agents (supplémentaires)», dont 150 policiers nationaux et 50 ...

86 migrants ont forcé la barrière de Melilia

Après Sebta, c’est Melilia qui connaît un nouvel afflux massif de migrants. En effet, la préfecture du préside a signalé dans un communiqué, publié ce mardi 18 mai, que plus de 300 personnes orig...

Vaccin chinois : un 2e Dreamliner vient de décoller pour Pékin

Un second Dreamliner de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a décollé à 8h45 de l'aéroport Mohammed V de Casablanca pour Pékin. Le vol AT3886 arrivera en Chine dans environ 12 heures. Il ramè...