Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / Services marchands non financiers et commerce de gros : prévisions optimistes pour le T2-2024

Services marchands non financiers et commerce de gros : prévisions optimistes pour le T2-2024

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Au premier trimestre 2024, l’activité des services marchands non financiers a montré des résultats variés, indique le Haut-Commissariat au Plan. Selon 52% des chefs d’entreprises, une baisse a été observée, tandis que 29% ont signalé une hausse. Cette variation est due à la diminution des activités dans les télécommunications, les transports aériens et les activités de location, contrebalancée par une augmentation dans l’hébergement et restauration, les transports terrestres et l’entreposage. Le taux d’utilisation des capacités de prestation pour ce secteur s’est établi à 68%, et 73% des patrons ont jugé les carnets de commande à un niveau normal.

En termes d’emploi, le secteur des services marchands non financiers a enregistré des tendances mixtes. Une augmentation de l’emploi a été rapportée par 35% des chefs d’entreprises, alors que 18% ont constaté une diminution. Du côté des ventes dans le secteur du commerce de gros sur le marché local, une stabilité a été notée par 47% des grossistes, tandis que 29% ont observé une baisse. Cette situation s’explique par une baisse des ventes dans certains segments spécialisés et dans le commerce de produits agricoles, mais aussi par une hausse des ventes dans les produits alimentaires, les boissons et les équipements industriels.

Prévisions optimistes pour le T2-2024

Les anticipations pour le deuxième trimestre 2024 dans le secteur des services marchands non financiers montrent un certain optimisme. Environ 45% des chefs d’entreprises prévoient une augmentation de l’activité globale, contre 15% qui s’attendent à une baisse. Cette prévision positive repose sur une hausse attendue dans les transports aériens, les transports terrestres et l’entreposage, malgré une baisse anticipée dans les activités postales et immobilières. De plus, 53% des chefs d’entreprise s’attendent à une stabilité de la demande et 29% à une augmentation des effectifs employés.

Pour le secteur du commerce de gros, les perspectives pour le deuxième trimestre 2024 restent majoritairement stables. Environ 67% des grossistes anticipent une stabilité du volume global des ventes, tandis que 20% prévoient une hausse. Cette stabilité prévue est attribuable à une hausse attendue des ventes dans le commerce de biens domestiques et de produits alimentaires. L’augmentation est compensée par une baisse prévue dans les équipements de l’information et de la communication ainsi que dans d’autres segments spécialisés. Les commandes devraient rester à un niveau normal pour 81% des chefs d’entreprises, et 76% des grossistes anticipent une stabilité des effectifs, avec une légère augmentation de 17%.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

commerce

SOMAS : inauguration d’une quatrième cavité de stockage de gaz butane

La Société marocaine de stockage (SOMAS) a récemment franchi une étape importante dans le domaine de la sécurité énergétique avec l'inaugura…
commerce

La Tuta Absoluta cause des dégâts importants sur les tomates

La Tuta Absoluta ravage les cultures de tomates au Maroc, affectant gravement les producteurs. Selon Oussama Machi, producteur de légumes pr…
commerce

Réforme de la finance internationale : Lekjaa pour une plus grande implication des pays en développement

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a souligné vendredi à Rabat l'importance de réviser le modèle opérationnel et organisationn…
commerce

Dacia lance la fabrication du premier véhicule hybride «Made in Morocco»

L’usine Renault Group de Tanger vient de lancer la production du Dacia Jogger, le premier véhicule hybride fabriqué au Maroc. Destiné au mar…
commerce

Les retombées économiques des JO sur la France en question

Une étude réalisée par le Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges au moment du dépôt de la candidature de Paris 2024, avait…
commerce

TGR : les recettes douanières en hausse de 8% au S1-2024

Les recettes douanières nettes du Maroc ont atteint près de 43,8 milliards de DH (MMDH) au cours des six premiers mois de 2024, marquant une…
commerce

L’ONCF modernise ses quais avec un nouveau système de contrôle d’accès

L'Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé le lancement d'un ambitieux projet pour améliorer la sécurité et la fluidité sur ses q…
commerce

Aquaculture : l’ANDA dresse son bilan annuel

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a tenu sa 23ème session du Conseil d’Administration à Rabat sous la préside…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire