Temps de lecture : 4 minutes

Accueil / Société / Opération Marhaba : c’est parti pour la 24e édition !

Opération Marhaba : c’est parti pour la 24e édition !

Temps de lecture : 4 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

L’opération Marhaba fait son grand retour, offrant un rendez-vous annuel très attendu par la diaspora marocaine. Organisée par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, cette initiative, qui démarre ce mercredi et qui se poursuit jusqu’au 15 septembre, vise à faciliter le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) grâce à un dispositif exceptionnel.

Temps de lecture : 4 minutes

Sous la présidence effective du roi Mohammed VI, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité annonce le lancement de la 24e édition de l’opération Marhaba, dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Cette année encore, cette édition coïncide avec la célébration de Aïd Al Adha. Et pour cette occasion, des mesures spéciales ont été mises en place pour garantir un accueil chaleureux et un accompagnement efficace pour les MRE, leur permettant de retrouver leur pays d’origine dans les meilleures conditions possibles.

Lire aussi : Marhaba 2023 : l’opération a accueilli plus de trois millions de passagers 

Un dispositif d’accueil global

Ce mercredi, la Fondation a activé le dispositif global d’accueil, simultanément au Maroc, en France, en Espagne et en Italie. Ce dispositif est conçu pour offrir une plateforme d’accompagnement et d’assistance durant les phases d’arrivée et de retour des Marocains résidant à l’étranger. Intégré avec diverses mesures mises en place par les parties prenantes, ce dispositif assure une prise en charge optimale.

La Fondation est l’interface principale de cette opération, avec 24 sites d’accueil Marhaba où sont offerts des services d’assistance sociale et médicale. Au Maroc, 18 espaces sont fonctionnels dans les ports de Tanger Med, Tanger Ville, Al Hoceima et Nador, ainsi que dans plusieurs aéroports et postes frontaliers. À l’étranger, on retrouve six espaces Marhaba qui sont situés dans les ports européens de Gênes (Italie), Sète et Marseille (France), ainsi que Motril, Alméria et Algésiras (Espagne).

Les services disponibles dans ces sites sont complétés par le bureau central de coordination (BCC) basé à Rabat, supervisé par la Fondation. Ce bureau assure une assistance téléphonique 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, permettant de suivre l’activité quotidienne de l’opération et de garantir une prise en charge adéquate des demandes. Les numéros de contact sont disponibles pour les appels à partir de l’étranger et du Royaume.

00 212 537 20 5566 et 00 212 537 20 6666 pour les appels de l’étranger, le numéro vert gratuit 080 000 23 23 et le 08086 907 93 accessibles à partir du Royaume, le numéro 00 39 35 1212 94 89 (Gênes) pour l’Italie, les numéros 00 33 780 716 093 (Marseille) et 00 33 617 299 161 (Sète) pour la France et les numéros 00 34 631 669 433 (Motril), 00 34 632 508 290 (Alméria) et 00 34 632 540 700 (Algésiras) pour l’Espagne.

Et pour mener à bien cette opération, la Fondation mobilise un effectif total de 1.400 personnes, incluant ses cadres, des assistantes sociales, des médecins, du personnel paramédical et des volontaires. Ces équipes sont déployées pour écouter, assister et fournir l’accompagnement nécessaire aux Marocains résidant à l’étranger, assurant ainsi leur confort et sécurité tout au long de l’opération.

Lire aussi : Marhaba 2023 : quand le retour des MRE devient une épreuve d’attente

Nouvelles mesures de facilitation

Dans le cadre de cette opération, l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) a annoncé de nouvelles mesures pour améliorer l’accueil des MRE. Ces mesures, déployées chaque année sur hautes instructions royales, sont détaillées dans une circulaire datée du 1er juin 2024.

À partir de cette année, les voitures en admission temporaire (AT), dont le délai arrive à expiration à compter du 1er décembre de chaque année, pourront rester six mois de plus sans frais supplémentaires ni obligation de repartir. Cette règle s’applique également aux véhicules dont l’autorisation a expiré avant cette date, moyennant le paiement d’une pénalité. Concrètement, ces cas seront autorisés sur la base d’une demande du souscripteur de l’AT ou de toute personne dûment mandatée par lui, à formuler à compter du 1er décembre de l’année, appuyée des originaux du certificat d’immatriculation du véhicule et de la carte d’AT.

Par ailleurs, les véhicules accompagnés d’un certificat provisoire d’immatriculation (CPI) peuvent désormais être provisoirement importés, à condition que le CPI soit valide et au nom du détenteur de l’AT. Une nouvelle disposition permet également de transférer des autorisations d’AT entre personnes non résidentes au Maroc, sans contrainte de pays de résidence pour les deux parties impliquées.

En complément de ces nouvelles mesures, les règles générales concernant l’admission temporaire des effets personnels restent en vigueur. Les MRE ont le droit d’importer temporairement leurs effets personnels habituels, comme des bijoux, des instruments de musique, des ordinateurs portables et des articles de sport, sans avoir à fournir de déclaration détaillée. Si ces objets ne sont pas renvoyés à la fin du séjour, les individus devront payer les droits et taxes correspondants.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 4 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Marhaba

Le label «écoles pionnières» : un nouveau standard pour l’éducation

Le nouveau décret gouvernemental établissant le label «écoles pionnières» représente une étape importante dans la quête de l'excellence éduc…
Marhaba

Education : pourquoi les Marocains délaissent les filières littéraires au profit des sciences ?

Depuis quelques années, le nombre de candidats dans les filières scientifiques au baccalauréat ne cessent d’augmenter et cette année n’a pas…
Marhaba

Protection sociale : comment assurer une couverture universelle et soutenable ?

Au Maroc, la généralisation de la protection sociale s'impose comme une réforme sociétale importante et un pilier essentiel de l'État social…
Marhaba

Aïd Al-Adha : histoire et tradition marocaine

L’Aïd Al Adha ou L'Aïd el-Kébir plus connu sous le nom de la fête du sacrifice ou la fête du mouton, est une fête célébrée par tous les musu…
Marhaba

Aïd Al-Adha 2024 : quand la tradition rencontre l’inflation

C'est l'une des fêtes religieuses les plus importantes du calendrier islamique. Mais Aïd Al-Adha est bien plus qu'une simple célébration. C'…
Marhaba

Mondial 2030 : le Maroc face aux défis du transport

Tous sont en ordres de batailles pour trouver la meilleure stratégie avant la grande échéance de la Coupe du monde 2030 que le Maroc va co-o…
Marhaba

Lutte contre le travail des enfants : le Maroc en plein progrès

Le Maroc a réussi à réduire le nombre d'enfants travailleurs de 94% au cours des vingt dernières années. C'est ce qu'a affirmé ce mercredi à…
Marhaba

Baccalauréat 2024 : c’est parti pour plus de 493.000 candidats !

Le baccalauréat, rendez-vous annuel incontournable, est enfin arrivé après des mois de préparation intense. Pour les futurs bacheliers, c'es…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire