Temps de lecture : 4 minutes


Entre compétition et devoir de mémoire, un premier tournoi d’échecs réussi pour les ingénieurs

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société, Sport , La sélection vidéos

Temps de lecture : 4 minutes

La première édition du tournoi international d’échecs, initié par l’Association des Ingénieurs de l’École Hassania Travaux Publics (AIEHTP), s’est clos ce dimanche 8 janvier, au terme de deux jours de compétition ayant rassemblé près de 120 joueurs de 8 nationalités différentes, parmi eux le Français Jean-Pierre Le Roux, grand maître international, et les Marocains, Ilyass Msellek, Rian Moubarak et El Adnani Mokhliss, maîtres internationaux marocains.

L’événement, présenté en partenariat avec le Ministère de l’Équipement et de l’Eau et l’École Hassania des Travaux Publics (EHTP) portant le nom de feu Abdellatif Faouzi (lauréat de l’EHTP, promotion 1993), a confirmé l’intérêt majeur porté au Maroc à l’univers de ce sport. La cérémonie de clôture a connu la présence de plusieurs personnalités des secteurs public et privé dont l’ancien ministre et ex-directeur de l’ISCAE, Driss Alaoui M’Daghri.

Lire aussi : Pour la première édition de son tournoi national d’échecs, l’EHTP choisit d’honorer un de ses lauréats

Dans son allocution, Driss El Alaoui M’daghri a félicité la tenue d’une manifestation sportive pareille émettant le vœu de voir la pratique des échecs bénéficier de plus d’attention. «Ce tournoi est une excellente initiative qui vient rappeler combien il peut être pertinent d’introduire l’enseignement des échecs dans les cursus scolaires de nos étudiants».

Entre compétition et devoir de mémoire, un premier tournoi d’échecs réussi pour les ingénieurs

Driss El Alaoui M’daghri, universitaire et homme politique marocain, délivre son discours lors de la cérémonie de remise des prix de la première édition du tournoi international d’échecs, le dimanche 8 janvier 2023. © AIEHTP

«Comme nous le voyons avec le football, une dynamique peut être impulsée dans les échecs afin de voir éclore dans un futur proche de véritables talents marocains», a poursuivi Driss Alaoui M’Daghri, qui a notamment occupé la fonction de ministre de la Jeunesse et des Sports au milieu des années 1990.

Abdelmajid Mounib, directeur du tournoi et lauréat de l’EHTP, s’est réjoui de la réussite de cette première édition d’envergure internationale. Maroc, Espagne, de France, Russie, Biélorussie, Ukraine, Irak et les Îles Comores étaient représentés lors de cette compétition, homologuée par la Fédération internationale des échecs (FIDE).

Au terme de 9 rounds, diffusés en ligne en temps réel sur les principales plateformes dédiées aux échecs, c’est le Marocain Yassine Sentissi qui remporte le premier prix, devançant le Français Jean-Pierre Leroux (3ᵉ).

«Je suis très heureux. La compétition était d’un très bon niveau avec des joueurs reconnus. Je suis impatient de revenir pour la prochaine édition», s’est réjoui le Casablancais de 24 ans.

Au total, une vingtaine de prix ont été remis à un large spectre de joueurs : femmes et hommes, ingénieurs et non ingénieurs, jeunes ou vétérans. Et les résultats de ce premier tournoi témoignent de l’intensité de la compétition, note Abdelmajid Mounib.

«Cet événement a été l’occasion de réunir beaucoup de nos membres et de partager ensemble un temps fort autour d’un sport qui porte les mêmes valeurs que le métier d’ingénieur : le leadership, la maîtrise de soi, la capacité à se projeter et le sens de la performance», a ajouté Khaoula Mkireb, porte-parole de l’AIEHTP.

Le directeur de l’école, Najib El Karkouri, a rappelé que ce tournoi était organisé dans le cadre des activités commémoratives du cinquantenaire de la création de l’EHTP qui a formé, depuis sa création «des milliers d’ingénieurs qui ont contribué et contribuent aujourd’hui encore au développement du royaume».

«Cette vocation citoyenne trouve son prolongement dans ce tournoi ouvert qui a promu le partage et l’échange», a en outre souligné le responsable.

Le directeur du tournoi a de plus noté que les organisateurs vont commencer dès maintenant à préparer la suite du tournoi qui devrait, pour ses prochaines éditions, porter le nom du défunt lauréat Faouzi Abdellatif.

 

CAN 2025 : tensions entre le Maroc et l’Algérie, quelles conséquences sur leur candidature ?

CAN 2025 : tensions entre le Maroc et l’Algérie, quelles conséquences sur leur candidature ?

Alors que le Maroc avait finalement accepté de participer au CHAN 2023, l’Algérie n'a jamais délivré l'autorisation de décoller à l'avion devant transporter les Lions de l'Atlas. O…
La Curva Sud répond au petit-fils de Mandela

La Curva Sud répond au petit-fils de Mandela

Lorsqu’il s'agit de la question du Sahara, les supporters rajaouis n'hésitent pas à monter au créneau ! «Petit Mandela, le seul territoire africain qui reste encore colonisé est Or…
Infantino et Motsepe au Maroc pour le Mondialito, les U23 privés de CHAN

Infantino et Motsepe au Maroc pour le Mondialito, les U23 privés de CHAN

Les présidents de la Fédération internationale de football association (FIFA), Gianni Infantino, et de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, sont arrivés c…
Golden Globes 2023, une cérémonie en quête de rédemption

Golden Globes 2023, une cérémonie en quête de rédemption

Après une édition sans public ni retransmission, les Golden Globes ont fait leur grand retour à la télévision américaine mardi, avec l'espoir de tourner la page des scandales qui o…
À Ksar El-Kébir, une liesse populaire accueille Hakimi en héros

À Ksar El-Kébir, une liesse populaire accueille Hakimi en héros

Accompagné de sa famille (notamment sa mère, son frère et son agent), le Lion de l'Atlas, qui a brillé avec l'équipe nationale à Qatar, a été accueilli ce mardi 10 janvier, à Ksar …
Indignée, Manal Benchlikha ne passera plus par la France pour avoir un visa Schengen

Indignée, Manal Benchlikha ne passera plus par la France pour avoir un visa Schengen

Malgré l’annonce faite, en décembre dernier, par la ministre des Affaires étrangères française Catherine Colonna d’un retour à la normale en matière d’octroi des visas, les restric…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours des avocats : après la polémique, Ouahbi fait son mea-culpa

S’il aurait pu éteindre la polémique autour d’un éventuel favoritisme lors du concours d’accès à la profession d’avocat, Abdellatif Ouahbi n’a réussi, dimanche dernier, qu'à en cré…
NBA : Hakimi et Mbappé ovationnés à Brooklyn

NBA : Hakimi et Mbappé ovationnés à Brooklyn

Leur popularité n’est plus à prouver. Après la défaite du PSG face à Lens (1-3), Achraf Hakimi et Kylian Mbappé se sont envolés à New York où ils ont assisté à la rencontre opposan…