Temps de lecture : 4 minutes


Développement social : quelle stratégie pour la période 2022-2026 ?

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Les grands axes de la stratégie nationale de développement social sont enfin dévoilés. Selon la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la famille, Aawatif Hayar, cette stratégie, baptisée « Gissr », sera innovante, inclusive et basée sur l’égalité. Quels sont les volets majeurs de ce plan national pour la période 2022-2026 ?

Temps de lecture : 4 minutes

La nouvelle stratégie de développement social repose sur l’innovation, l’égalité et le leadership. La ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la famille a présenté, le 16 janvier à Rabat, les grands axes de la stratégie Green inclusive smart social regeneration (Gissr) pour la période 2022-2026.

D’après la ministre, le développement social et inclusif de toutes les personnes en situation de vulnérabilité connaîtra une augmentation considérable en 2023. En outre, les piliers de cette vision révolutionnaire reposent sur le déploiement d’un écosystème innovant et inclusif. Elle se basera aussi sur l’égalité, l’autonomisation et le leadership. Mais pas que ! Cette stratégie consacre aussi une place particulière à la famille, les valeurs et la durabilité.

Lire aussi : HCP : le Maroc compte 4,5 millions de personnes âgées en 2022

 

Les principaux axes

  • Réhabilitation du pôle social

Le ministère a réhabilité 250 établissements de protection sociale relevant de l’Entraide nationale en 2022. Aawatif Hayar a révélé que l’objectif pour l’année 2023 est d’augmenter ce nombre à plus de 1.000. De plus, elle a affirmé que «l’année 2023 connaîtra le lancement du processus d’accréditation des travailleurs sociaux. Les personnes affiliées aux associations bénéficieront désormais d’une couverture médicale, mais aussi de formations sous forme de modules. Le but est de les réhabiliter pour mieux remplir leurs missions». 

Aussi, le département accordera une attention particulière à la mise en ligne d’une plateforme sous forme d’un guichet unique. Cette mesure vise à orienter les catégories bénéficiaires précitées vers les structures ciblées, ainsi qu’à recueillir et à structurer leurs données.

  • La femme

Concernant le deuxième pilier de la stratégie, son objectif est d’augmenter le taux d’activité des femmes. Selon Aawatif Hayar, son département ambitionne de former 36.000 femmes. Celles-ci bénéficieront d’un accompagnement et d’un suivi particuliers afin qu’elles entreprennent des projets professionnels personnalisés et adaptés à leur potentiel.

Parmi les autres objectifs de Gissr, c’est le renforcement et l’amélioration du système de lutte contre la violence à l’égard des femmes. Le ministère compte les prendre en charge, et ce, à travers la création et la réhabilitation de 82 établissements multi-services en 2023.

Lire aussi : Inclusion sociale : vers la création de 12 incubateurs sociaux à l’échelle nationale

 

  • La population à besoins spécifiques

Le troisième pilier, relatif à la famille, au lien social et à la solidarité, connaitra une révolution en 2023. La « carte du handicap », prévue dans le cadre de l’article 23, relevant de la loi-cadre 13-97 relative à la protection des personnes en situation de handicap, sera enfin lancée.

Elle permettra à cette catégorie sociale d’avoir accès à ses droits. En outre, le concept de famille d’accueil verra le jour pour la première fois au Maroc. Les enfants sans famille et les personnes âgées pourront intégrer un cadre familial afin de garantir leur inclusion dans la société. La ministre a ainsi annoncé qu’elle travaillait sur le cadre légal de cette solution de prise en charge alternative. Par ailleurs, le ministère prépare un circuit pour la prise en charge des enfants de la rue.

Enfin, le concept « Gissr » constitue une expérience pilote qui vise à améliorer la qualité des services sociaux fournis aux catégories cibles. Il s’agit d’un hub social qui repose sur la convergence de plusieurs services sociaux.

 

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…