Aller au contenu principal

Dans une interview accordée à l’agence de presse espagnole EFE, le président de la ville occupée de Melilia n’a pas manqué l’occasion de dire tout ce qu’il pensait du Royaume. Pour ce dernier, le Maroc veut «étouffer Melilia et Sebta en imposant depuis 2019 un blocus commercial et en développant respectivement les ports de Nador et de Tanger-Med à proximité». Par ailleurs, la ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya menacée de renvoi pour ses multiples bévues politiques a souligné que la souveraineté espagnole de Sebta et Melilla «n’est pas en danger et ne le sera pas».

Alors que la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne se poursuit, le Parti de l’Istiqlal a déclaré qu’il est temps de relancer le débat sur les revendications historiques du Royaume sur les présides occupés de Sebta et Melilia. De son côté, Ha...

Deux produits tirent un grand bénéfice du contexte actuel : le compte courant et le compte sur carnet. Le premier affiche un encours de 615 milliards de DH en hausse de 9,2% sur un an alors que le compte sur carnet a accumulé 4 milliards de DH supplé...

L'Office national des chemins de fer (ONCF) tire son épingle du jeu. Malgré la conjoncture difficile liée à la pandémie de Covid-19 et le net recul du trafic Voyageurs, l'organisme public prévoit une baisse du chiffre d’affaires 2020 limité...

La pandémie de la Covid-19 a lourdement impacté l’activité et les finances de la Royal Air Maroc (RAM). Pour survivre à cette crise, le transporteur national a été contraint de mettre en place un plan de sauvetage drastique. Les contrats de près de 9...

"L’avenir de la presse marocaine entre répercussions de la pandémie et crise structurelle", tel était le thème retenu pour la conférence organisée lundi 7 décembre à Casablanca par le Conseil national de la presse (CNP). Ont pris part à cet événement...

Les indicateurs des statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib au titre du mois d'octobre 2020 nous renseignent sur la conjoncture difficile que traverse le pays. Ainsi, les créances en souffrance ont atteint 79,6 milliards de dirhams (MMDH) soit 10 ...

lebief.ma - banniere-covid

L'essentiel de l'actualité crise

Immobilier : des incitations pour relancer la demande

Les crises peuvent également être des périodes d’opportunités. Les acquéreurs de biens immobiliers pourraient bien en bénéficier. Outre les taux d’intérêt immo...

Le coronavirus a permis de renouer les relations entre la population et l'État

Alors que le Maroc est confronté à la délicate étape du déconfinement, le Policy Center for the New South (PCNS) a publié un rapport traitant un ensemble de qu...


Covid-19 : la CNT met la lumière sur la tourmente du tourisme

La Confédération nationale du tourisme (CNT), au nom de tous les acteurs du tourisme qu’elle représente, tient à alerter sur l’état d’incertitude dans lequel s...

Finances publiques : des choix décisifs pour la relance de l’économie

Le ministre des Finances a estimé à 500 millions de DH le manque à gagner en termes de recettes fiscales par jour de confinement. En outre, l’activité économiq...


Le CESE chargé d’identifier les impacts du Covid-19

Saisi par Habib El Malki, Président de la Chambre des représentants, pour réaliser une étude sur «Les impacts sanitaires, économiques et sociaux du Covid-19 et...

Attijari Global Research analyse la crise sanitaire

Dans une note intitulée «Crise sanitaire Covid-19 : Des lueurs d’espoir au bout du tunnel», Attijari Global Research prévoit un déficit budgétaire à 6% du PIB....