Chambre des conseillers : évaluation de l’impact des politiques publiques d’insertion des jeunes © DR

Temps de lecture : 6 minutes


Chambre des conseillers : évaluation de l’impact des politiques publiques d’insertion des jeunes

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

L’examen et l’évaluation de l’impact des politiques publiques liées aux jeunes. Telle est la question phare abordée, mardi 19 juillet, lors de la séance plénière à la Chambre des conseillers. Une occasion pour se pencher sur le rôle de ces politiques en termes d’insertion de cette catégorie de la population dans le marché de l’emploi ainsi que sur les grands défis et enjeux auxquels fait face le Maroc dans ce domaine. Détails.

Temps de lecture : 6 minutes

La Chambre des conseillers a tenu, mardi 19 juillet, une séance plénière consacrée à l’examen et à l’évaluation de l’impact des politiques publiques liées aux jeunes.

La séance a été tenue en présence des ministres de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, et de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri.

Elle constitue une occasion de passer en revue l’impact des politiques publiques sur la qualification des jeunes et à leur insertion dans le marché de l’emploi.

Lors de cette plénière, les intervenants ont évoqué les lacunes liées à la mise en œuvre des politiques publiques relatives aux jeunes. Ils sont également revenus sur les grands défis et enjeux auxquels fait face le Maroc dans ce domaine, notamment la question de la gouvernance liée à la gestion du marché de l’emploi, aux disparités sociales et territoriales et aux politiques sectorielles.

Les parlementaires ont appelé à apporter des solutions innovantes aux problématiques de l’élaboration des plans, politiques et des stratégies concernant les jeunes. Ils ont aussi échangé sur l’indétermination dans la poursuite de l’exécution des grandes stratégies gouvernementales dans le domaine social et la faiblesse du niveau d’activation des mécanismes de gouvernance publique.

Lire aussi : Ahmed Lahlimi : la crise a fait perdre au Maroc 2 ans et demi de croissance

 

Exploitation des potentialités des jeunes

En réaction aux interventions des représentants des instances politiques, syndicales, professionnelles et territoriales représentées à la Chambre haute, Mohamed Mehdi Bensaïd a plaidé pour l’exploitation des potentialités des jeunes pour dépasser les problèmes économiques et sociaux. Il a aussi appelé à favoriser l’insertion de cette catégorie dans le tissu économique national et sa contribution à la dynamique productive.

De plus, le ministre a indiqué que son département a lancé une série de programmes. Ces derniers visent à promouvoir la place des jeunes et à transformer le comportement des institutions vis-à-vis de cette frange de la société. Ces initiatives tendent aussi à modifier les services traditionnels qui n’accompagnent pas le développement des mentalités de la société et ceux présentés aux jeunes à travers le monde.

Le responsable affirme en outre que la tutelle accorde une importance au rôle majeur des institutions dans l’encadrement des jeunes et leur insertion sociale. Elle œuvre aussi à consolider le chantier législatif relatif à cette catégorie sociale «importante», et ce, à travers l’élaboration du projet d’un décret portant organisation des institutions des jeunes qui y relèvent.

Lire aussi : HCP : la crise de la Covid-19 entrave l’accès aux soins et creuse les inégalités femmes-hommes au sein des ménages

 

Faire des jeunes un levier de développement global

Pour sa part, Abdellatif Miraoui a souligné que le travail du groupe thématique se focalise notamment sur les questions liées aux jeunes. Ainsi, il cherche à approfondir la réflexion et à enrichir le débat autour des moyens de valoriser le rôle de cette catégorie et tout en la transformant en un levier de développement global.

De surcroît, le responsable a souligné que la tutelle cherche à soutenir les capacités des jeunes. Elle ambitionne de leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires à l’amélioration de leur employabilité et au renforcement de leur capacité à prendre des initiatives et à développer un esprit entrepreneurial.

Par ailleurs, le ministre a relevé que la vision de son département est fondée sur la dimension relative aux valeurs sociétales, au renforcement des liens sociaux et à la consécration des bases du vivre ensemble

 

Numérisation et modernisation des outils d’orientation et de formation

De son côté, Younes Sekkouri a relevé la nécessité de faire appel à de nouveaux modes d’intervention pour l’insertion des jeunes dans le marché de l’emploi. Il a ainsi cité la numérisation et la modernisation des outils d’orientation et de formation, ainsi que la valorisation des diplomations, des expériences professionnelles et de la formation continue.

En outre, le ministre a plaidé pour la coordination des actions de l’ensemble des acteurs concernés afin de créer un réseau intégré et global répondant aux demandes d’emplois des jeunes.

Lire aussi : Registre social unifié : le chantier sera généralisé prochainement

 

Une approche multidimensionnelle en matière de collecte des données

Lors de son intervention au début de la session, le président du groupe de travail thématique provisoire chargé de la préparation de cette séance annuelle, Abed Badel, a mis en exergue les méthodes de travail dudit groupe et les étapes qu’il a franchies dans ce cadre.

Il a ensuite précisé que cette instance a adopté une approche multidimensionnelle en matière de collecte des données et de suivi de la mise en œuvre des politiques publiques liées aux jeunes.

Il a expliqué que cette démarche a porté sur des rencontres avec les départements ministériels concernés et des visites de terrain, notamment dans les régions de Guelmim-Oued Noun et Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Le but est de suivre de près certains projets réalisés et d’autres qui sont en cours.

Enfin, le responsable a noté que dans le cadre de l’élargissement du suivi, une demande a été adressée au Haut-Commissariat au plan, afin de fournir au groupe un rapport de synthèse comprenant les chiffres et statistiques liés à la qualification des jeunes. Une autre demande a été envoyée au Conseil économique, social et environnemental pour la réalisation d’une enquête sur le degré de satisfaction des jeunes vis-à-vis des politiques publiques qui leur sont destinées.


Recommandé pour vous

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre de…

Baisse de l’IR : les négociations sont en cours

Temps de lecture : 4 minutes

Les réunions entre les centrales syndicales et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekj…

Le CPS de l’UA sous présidence marocaine

Temps de lecture : 4 minutes

La présidence tournante du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) tombe…

Consulats à Laâyoune et Dakhla : la stratégie payante de Bourita

Temps de lecture : 5 minutes

«Une trentaine de pays ont ouvert des consulats dans les provinces du Sud, marquant ainsi leur …

ONU : les avancées du Maroc lors de sa participation à la 77e AG

Temps de lecture : 6 minutes

Étalé sur 14 jours, du 13 au 26 septembre courant, la 77ᵉ session de l’Assemblée générale de l’…

Le gouvernement face au nouveau défi de la couverture sociale des agriculteurs

Temps de lecture : 5 minutes

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Offic…

Libération de Brahim Saadoun : une médiation saoudienne et un suivi personnel du Roi

Temps de lecture : 4 minutes

La bonne nouvelle a été annoncée par le ministère saoudien des Affaires étrangères. Un communiq…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…

ONU : Akhannouch présente le projet de réforme du système éducatif

Temps de lecture : 4 minutes

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présenté, ce lundi, le grand projet de réforme du s…

Dialogue social : ce qu’il faut retenir de la réunion du lancement du 2ᵉ round

Temps de lecture : 4 minutes

Le dialogue social, lancé ce 14 septembre, a porté sur la révision du régime de l’impôt sur le …

Sahara : Staffan de Mistura boucle sa deuxième tournée régionale

Temps de lecture : 4 minutes

Avec une feuille de route bien précise conforme à la résolution 2602, Staffan De Mistura, envoy…

Université d’été du RNI : Akhannouch expose le bilan des réalisations de son parti

Temps de lecture : 5 minutes

« Le renforcement des piliers de l’État social : contraintes d’activation et engagement ferme d…