Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Société / Après l’éducation nationale, grèves et tensions dans l’enseignement supérieur

Après l’éducation nationale, grèves et tensions dans l’enseignement supérieur

Temps de lecture : 2 minutes

En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Le secteur de l’enseignement traverse une période critique. D’une part, les grèves des enseignants persistent et, d’autre part, des menaces de perturbation similaire se profilent dans l’enseignement supérieur. Par conséquent, cette situation met en lumière les profondes insatisfactions des professionnels de l’éducation face aux politiques gouvernementales.

Des coordinations émergentes contre l’inaction gouvernementale

Des enseignants universitaires, s’organisant en coordinations à travers des groupes WhatsApp, protestent contre le non-respect d’un décret promettant une augmentation de salaire de 3.000 DH. Ce décret, paru dans le Bulletin officiel (BO), semble rester lettre morte, exacerbant ainsi le sentiment de trahison parmi les enseignants. En outre, ce mouvement de contestation symbolise un malaise général vis-à-vis du gouvernement, accusé de manquer de sincérité et de crédibilité dans ses engagements.

Lire aussi : Transformation numérique : le Maroc lance une révolution numérique dans l’enseignement supérieur

Le syndicat sous le feu des critiques

De plus, le Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNES) fait également l’objet de critiques sévères. Les enseignants universitaires le blâment pour sa proximité avec des agendas politiques, ce qui, selon eux, compromet son rôle de défenseur impartial des intérêts des professionnels de l’éducation. Par conséquent, cette défiance envers le syndicat augmente la pression sur le secteur et risque de fragiliser davantage la paix sociale au sein des institutions éducatives.

Lire aussi : Enseignement supérieur : Aziz Akhannouch veut une réforme en profondeur

Un avenir incertain pour l’éducation marocaine

En conclusion, la situation actuelle dans l’éducation nationale, avec les grèves des enseignants et un dialogue laborieux avec le gouvernement, annonce peut-être une crise similaire dans l’enseignement supérieur. Ce climat de mécontentement généralisé souligne les défis que le gouvernement doit relever pour apaiser et réformer le système éducatif. La manière dont le gouvernement et les syndicats répondront à ces problématiques dans les prochains jours sera déterminante pour l’avenir de l’éducation.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Enseignement supérieur

Fortes rafales attendues dimanche, ADM appelle à la vigilance

Suite au bulletin d’alerte publié ce samedi, la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) recommande vivement aux usagers de l’axe aut…
Enseignement supérieur

Service militaire 2024 : les détails à connaître sur le recensement

L'opération de recensement en vue du service militaire pour l'année 2024 a été officiellement lancée ce vendredi et se déroulera jusqu'au 29…
Enseignement supérieur

#MoudawanaKanTsana : campagne pour la réforme du Code de la famille en faveur de l’égalité et de l’intérêt de l’enfant

#MoudawanaKanTsana est une campagne de mobilisation pour une réforme du Code de la famille visant à promouvoir l'intérêt supérieur de l'enfa…
Enseignement supérieur

Aide au logement : près de 52.000 demandes enregistrées

Le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a annoncé une hausse des demand…
Enseignement supérieur

Morocco Gaming Expo : 1er salon des jeux électroniques au Maroc

Le Maroc se prépare à accueillir sa toute première édition du salon des jeux électroniques, le «Morocco Gaming Expo», du 24 au 26 mai à Raba…
Enseignement supérieur

Animation socioculturelle : la professionnalisation du métier en marche

Cette journée de jeudi a marqué le lancement du programme de professionnalisation du métier d'animation socioculturelle à Rabat, réunissant …
Enseignement supérieur

L’ex parlementaire Abdelkader Boussairi condamné à 5ans de prison

La Cour d'appel de Fès a rendu son verdict mercredi 28 février 2024, condamnant l'ancien parlementaire socialiste Abdelkader Boussairi à cin…
Enseignement supérieur

Royal Air Maroc et Visa : lancement de cartes bancaires co-brandées

Dans une alliance stratégique, Royal Air Maroc et Visa, Attijariwafa Bank et Bank Of Africa dévoilent une série de cartes bancaires co-brand…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire