Aller au contenu principal

Arabie Saoudite : un adolescent de 18 ans condamné à mort

Par Nora Jaafar, Publié le 10/06/2019 à 10:20, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L'Arabie saoudite a l'intention d'exécuter le garçon, qui vient d'avoir 18 ans, pour avoir participé à une manifestation.

 

À l'âge de 10 ans, le jeune Murtaja Qureiris a organisé avec 30 autres enfants une marche de protestation pour les droits de l'homme.

 

Qureiris, qui était le chef du groupe, avait levé un mégaphone et crié : "Le peuple réclame les droits de l'homme !"

 

À l'âge de 13 ans, l'enfant a été arrêté par les autorités frontalières saoudiennes à l'époque du Roi Fahd, alors qu'il voyageait avec sa famille.

 

Les avocats et les militants le considéraient, vu son âge, comme le plus jeune détenu politique connu en Arabie saoudite.

 

L'Arabie saoudite a gardé Qureiris pendant près de quatre ans en détention provisoire et a maintenant l'intention de l'exécuter, a rapporté CNN.

 

Les autorités saoudiennes l'ont inculpé, ainsi que son frère Ali Qureiris, d'avoir prétendument lancé des cocktails Molotov dans un poste de police d'Awamiya, dans l'est du pays.

 

Il a été poursuivi par un tribunal antiterroriste qui l'a accusé d'appartenir à un groupe terroriste extrémiste, d'avoir commis des actes de violence lors de manifestations et d'avoir tiré sur les forces de sécurité, indique la CNN.

 

Qureiris a démenti les accusations et a déclaré que les autorités saoudiennes avaient obtenu ses aveux sous la contrainte.

 

À 11 ans, Qureiris a été témoin de la mort de son frère lors d'une protestation. Dans une séquence vidéo obtenue par CNN, des personnes en deuil pendant les funérailles d'Ali ont chanté des slogans anti-gouvernement.

 

Les autorités saoudiennes ont également emprisonné son père l'année dernière. Un de ses frères a également été incarcéré.

 

CNN a appris que les autorités saoudiennes cherchent à crucifier ou à démembrer Qureiris après son exécution dans le cadre de l'application de la forme la plus sévère de la peine capitale.

 

Auparavant, l'Arabie saoudite avait déclaré aux Nations Unies qu'elle n'imposait pas la peine de mort aux personnes ayant commis des crimes avant l'âge de la responsabilité pénale, qui est de 18 ans.

 

Cela pourrait expliquer pourquoi les autorités saoudiennes ont maintenu le jeune garçon en détention provisoire pendant près de quatre ans.

France : le pass sanitaire validé tant qu’il n’entrave pas l’accès aux soins

Dans quelques jours, les visiteurs et les patients non urgents en France vont être soumis à une nouvelle mesure. Ce jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel du pays a tranché dans l’affaire du fameux ...

Israël mène des frappes aériennes contre le Liban

Ce mercredi 4 août, des frappes aériennes ont eu lieu dans le sud du Liban. L’aviation israélienne a revendiqué ces frappes, soulignant avoir ciblé des sites de lancement de roquettes qui ont lancé de...

Présentation d'Aristote, sa vie et ses œuvres

Aristote n'est sans doute pas le philosophe le plus séduisant de l'Antiquité. Disciple de Platon, il prend ses distances avec la pensée de celui-ci et fonde une école, le Lycée. Il est considéré encor...

France : l’extension du pass sanitaire est-elle conforme à la Constitution ?

Ce jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel de France rendra son avis sur l’extension du pass sanitaire. Cette décision majeure et très controversée s’inscrit dans le cadre de la nouvelle loi sanitair...

OMS : appel à un moratoire sur les doses de rappel

Ce mercredi 4 août, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), a tenu une conférence de presse à Genève, durant la quelle il a appelé à un moratoire su...

Incendies en Grèce : poursuite des évacuations massives

Les habitants et les touristes se trouvant à l’île grecque d’Evia ont fui ce mercredi 4 août vers les rivages côtiers voisins, alors que des flammes se propagent rapidement dans les forêts de pins env...