Aller au contenu principal

L'ONSSA détruit les cultures de menthe contaminées

Par Nora Jaafar, Publié le 07/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

L'Office National Marocain de Sécurité Sanitaire Alimentaire (ONSSA) a détruit des plantations de menthe contaminées dans les régions du Souss-Massa au sud et de Tanger-Tétouan au nord.

 

Dans un communiqué de presse publié aujourd'hui, l'ONSSA explique que les champs de menthe ont été détruits après que des tests aient révélé des traces de pesticides non autorisés sur leurs feuilles, ou une utilisation injustifiée de ces produits chimiques.

 

La menthe est fortement consommée par de nombreux ménages marocains, car c'est un ingrédient essentiel dans l'emblématique thé du royaume.

 

Les cultures ont été détruites pour empêcher la commercialisation des produits contaminés sur le marché national, ajoute l'ONSSA.

 

L'office a également infligé des amendes et un certain nombre de personnes sont accusées de pratiques agricoles illégales.

 

L'ONSSA continuera de contrôler la qualité de la menthe pour s'assurer que le produit est conforme aux exigences en matière de sécurité alimentaire. Elle a également demandé aux grossistes et aux supermarchés de grande et moyenne taille de réclamer des résultats d'essais scientifiques, comme preuve que le produit respecte les normes sanitaires.

 

Elle a également testé la menthe dans les régions de Rabat-Kenitra, Casa-Settat, Marrakech-Safi et Fès-Meknes.

 

Reconnaissant que l'utilisation raisonnable des pesticides aide à lutter contre les insectes et les mauvaises herbes, l'ONSSA a cependant appelé les agriculteurs à n'utiliser que des produits autorisés et à respecter strictement le dosage chimique.

 

La semaine dernière, l'ONSSA a adressé un avertissement aux dirigeants des provinces de Souss-Massa et de Tanger-Tétouan, après avoir constaté que l'utilisation de pesticides sur les feuilles de menthe des zones concernées ne respectait pas les normes de sécurité alimentaire.

 

L'ONSSA a qualifié sa constatation de "situation alarmante, constituant un risque imminent pour la santé des consommateurs".

Pourquoi le Maroc a-t-il durci les restrictions ?

Dans cet épisode de Le Scan, le podcast d'actualité de TelQuel, Said Moutawakil, membre du comité scientifique et technique contre la Covid-19, et Rachid Hallaouy discutent de la situation sanita...

Vaccination contre la Covid-19 : la campagne avance doucement mais surement

Au Maroc, la campagne de vaccination contre la Covid-19 ralentit, mais se poursuit. C’est principal...

CNSS-AMO : les médecins et architectes fixés sur leurs cotisations

Le projet de la généralisation de la protection sociale s’accélère. Ce mardi, lors du Conseil de go...

Un Plan gouvernemental pour mettre en œuvre le caractère officiel de l'amazighe

Ce mardi 20 avril à Rabat, la Commission interministérielle permanente du Maroc, chargée du suivi et de l’évaluation de «la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe», a approuvé un Pl...

Arrivée à Beyrouth du dernier lot des aides alimentaires royales

Ce mardi 20 avril, le Liban a reçu le dernier lot d’aide humanitaire en provenance du Maroc. Cette initiative royale intervient après que le gouvernement libanais a sollicité le soutien du Maroc pour ...

Covid-19 : pourquoi les autotests de dépistage tardent-ils à arriver au Maroc ?

Dans ce podcast santé signé Telquel, Walid Amri, vice-président de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens et président du Syndicat pharmacien du Grand Casablanca, accorde une inter...