Aller au contenu principal

G5 Sahel : le Maroc plaide pour une mobilisation commune contre le terrorisme

Par Nora Jaafar, Publié le 16/02/2021 à 10:57, mis à jour le 16/02/2021 à 11:02          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
G5 Sahel : le Maroc plaide pour une mobilisation commune contre le terrorisme

Le Maroc a été officiellement invité à participer à un sommet de haut niveau sur la sécurité par les États membres du groupe G5-Sahel, qui a été créé pour fédérer les efforts du Burkina Faso, du Tchad, du Mali, de la Mauritanie et du Niger contre toutes sortes de menaces terroristes. Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani est arrivé dans la capitale tchadienne pour représenter le roi Mohammed VI à cette réunion et pour réaffirmer l’appel du Royaume à renforcer les efforts conjoints de la région contre le terrorisme.

El Otmani a souligné que la lutte contre le terrorisme exige davantage de travail sur le terrain pour parvenir à un développement humain durable, et que cette guerre a différentes dimensions politiques, économiques, sociales et humaines. Il a rappelé la solidarité et le soutien actif du Maroc aux États du Sahel en notant : «Nous ne sommes pas et n’avons jamais été spectateurs de ce qui se passe au Sahel».

Tout en réitérant l’appel du Royaume pour une action commune contre l’extrémisme, le Chef de l’Executif a déploré que les victimes des groupes terroristes dans certains pays aient été multipliées par cinq et que 3,5 millions d’autres aient été déplacés à cause de ce fléau. Il a notamment cité les dégâts provoqués par "l’État islamique" (Daeach) qui a perpétré 41% des attentats terroristes dans la région entre 2019 et 2020. Selon lui, le terrorisme exige une action de sécurité immédiate et le Maroc reste engagé à soutenir le groupe G5, y compris par le biais de l’entraînement militaire. El Otmani a précisé en outre qu’il est tout aussi important d’endiguer les causes idéologiques du terrorisme, évoquant ainsi les actions du Maroc pour contrer l’extrémisme. Jusqu’à présent, l’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams a offert une formation à 937 Imams des pays de la CEDEAO, a-t-il rappelé.

Pour rappel, ce sommet, qui réunit les présidents des pays du G5, examine pendant deux jours (14 et 15 février) différentes questions relatives à leur lutte commune contre les groupes terroristes. Le président français a également participé par vidéoconférence à ces travaux. L’Espagne, l’Allemagne et les États-Unis ont confirmé leur participation à cet événement qui discutera de la manière d’intensifier les efforts pour répondre aux menaces terroristes dans la région.

Gestion de l'eau : l’heure de vérité a sonné

En cette période estivale et avec les épisodes caniculaires successifs, le problème de la gestion d...

Melilia de nouveau prise d’assaut par des migrants

238 migrants ont réussi à entrer à Mélilia ce jeudi 22 juillet, après avoir escaladé la barrière qu...

Bourita met en avant la contribution majeure du Pacte de Marrakech sur la migration

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a prononcé un discours au nom des pays champions de la mise en œuvre du Pacte mond...

Covid-19 : les marchés convenus par le ministère de la Santé font encore polémique

Le rapport révélé jeudi dernier par une mission parlementaire d’information portant sur les contrat...

Guantanamo Bay : un Marocain libéré après 19 ans de détention

Abdellatif Nasser, un Marocain qui était détenu à la prison de Guantanamo Bay, a été extradé ce lundi 19 juillet au Maroc. Ces avocats ont assuré que «toutes les assurances de sécurité fournies par le...

Le ministre des Affaires étrangères israélien Yair Lapid confirme son arrivée au Maroc 

L’annonce a été faite sur le compte Twitter du ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid. Ce dernier a confirmé qu’il se rendra prochainement au Maroc pour une visite officielle, la premi...