Aller au contenu principal

Sahara : le Maroc assoit sa domination

La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara a été distribuée aux 193 États membres de l’ONU en tant que document officiel du Conseil de sécurité, dans les six langues officielles de l’ONU. Dans ce document, les États-Unis estiment qu’un État sahraoui indépendant n’est pas une option réaliste pour résoudre le conflit et qu’une véritable autonomie sous souveraineté marocaine est la seule solution possible. Par ailleurs, Omar Hilale, le représentant permanent du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies (ONU), a adressé une lettre au Secrétaire général de l’ONU et aux présidents et membres du Conseil de Sécurité, dans laquelle il dénonce les manœuvres de l’Afrique du Sud sur la question du Sahara marocain. Détails.

Par Mohamed L., Publié le 20/01/2021, mis à jour le 20/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Omar Hilal, représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU © DR

Les 193 États membres de l'ONU ont reçu cette semaine le texte de la Proclamation des États-Unis concernant la souveraineté du Maroc sur son Sahara. Le texte a été émis en tant que document officiel du Conseil de sécurité, dans les six langues officielles de l’ONU. 

Kelly Craft, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations Unies a rappelé que le 10 décembre 2020, le Président Donald Trump a reconnu que l’intégralité du territoire du Sahara faisait partie du Royaume du Maroc. «Les États-Unis estiment qu’un État sahraoui indépendant n’est pas une option réaliste pour résoudre le conflit et qu’une véritable autonomie sous souveraineté marocaine est la seule solution possible», souligne la Proclamation américaine. L’administration US affirme qu’elle encouragera le développement économique et social de la région en ouvrant un consulat à Dakhla. 

Lire aussi : Les USA reconnaissent la souveraineté du Maroc sur le Sahara et décident d'ouvrir un consulat à Dakhla

 

Hilale dénonce les agissements de l’Afrique du Sud

Omar Hilale a adressé ce mardi une lettre au Secrétaire général de l’ONU et aux présidents et membres du Conseil de Sécurité, dans laquelle il a dénoncé les manœuvres de l’Afrique du Sud sur la question du Sahara marocain. La lettre de l’ambassadeur du Maroc fait suite à la correspondance que le représentant permanent de l’Afrique du Sud a envoyée le 29 décembre 2020 au Secrétaire général de l’ONU. 

Omar Hilale a souligné que l’Afrique du Sud a déformé les faits et que la démarche sud-africaine de singulariser la question du Sahara marocain révèle une double tentative, aux niveaux procédural et substantiel, d’induire en erreur le Secrétaire général de l’ONU et le Conseil de sécurité.

Le diplomate marocain a précisé que la conclusion et la déclaration du 14e Sommet extraordinaire de l’Union africaine sur «Faire taire les armes» se composent de 57 paragraphes, mais que la question du Sahara marocain n’a été abordée que dans un seul et unique paragraphe. De plus, le langage du paragraphe sur la question du Sahara marocain est «de nature déclaratoire, et nullement opérationnelle», souligne Omar Hilale.

lire aussi : 14e sommet extraordinaire de l’UA : une nouvelle victoire du Maroc contre le Polisario

 

Biden aurait bien accueilli la reconnaissance du Sahara marocain

Le journal israélien Maariv révèle que l’actuel président des Etats-Unis Joe Biden aurait très bien accueilli la reconnaissance de l’administration Trump de la marocanité du Sahara. L’information a également été mentionnée par le journal Asharq Al Awsat qui affirme que «L’administration Biden considère le Maroc comme un allié essentiel dans la zone de l'Afrique du Nord».  

Lire aussi : Maroc-USA : l'avenir des relations bilatérales sous l'administration Biden

Maroc-Allemagne : quelle est la stratégie du Royaume ?

La démarche des départements ministériels et des instances sous leur tutelle de suspendre «tout con...

États-Unis : l'Association d’amitié maroco-israélienne voit le jour

Récemment aux États-Unis, une Association d’amitié maroco-israélienne (MIFA) visant à renforcer les relations entre les deux pays a vu le jour. Située à Athens, en Géorgie, cette association a pour ob...

Maroc-Allemagne : escalade des tensions entre les deux pays

Une lettre, datée du lundi 1er mars, adressée par Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères,...

Le roi Mohammed VI dissuade El Mostapha Ramid de démissionner

Ce lundi 1er mars, El Mostapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le parlement, a affirmé qu’il ne quittait plus le gouvernement de Saad Dine El Otmani...

La Jordanie ouvre son consulat à Laâyoune le 4 mars

Ce jeudi 4 mars, la Jordanie devrait inaugurer son Consulat général à Laâyoune, a indiqué une source diplomatique. Il s’agit du troisième pays du Golfe et du quatrième pays musulman à ouvrir une repré...

Crise au PJD : démissions de deux figures phares du parti

Moins de 24 heures après la démission d'El Mostapha Ramid, ministre d’État en charge des droits de ...