Aller au contenu principal

Hamza mon bb : les verdicts rendus à l'encontre de trois accusés confirmés en appel

Par Khansaa B., Publié le 07/01/2021, mis à jour le 07/01/2021          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Hamza mon bb : des verdicts confirmés en appel

Lundi soir, la Cour d’appel de Marrakech a confirmé le verdict prononcé en première instance contre trois accusés dans l’affaire Hamza mon bb. Il s’agit de Mohamed Dahir, un prétendu correspondant de presse, de la youtubeuse Soukaine Glamour et de Adnane Saken, dit "Moul El Ferrari", loueur de voitures.

Selon les investigations, ces derniers auraient été impliqués dans la gestion du compte Instagram utilisé dans des actes de diffamation et de chantage contre des artistes et des célébrités. Ils ont été condamnés en première instance à des peines de deux ans de prison ferme, assorties d’une amende de 10.000 dirhams chacun. Ils sont poursuivis pour accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données et atteinte à la vie privée d’autrui, pour avoir diffusé sur le net des déclarations et photos privées de personnes sans leur consentement, et pour avoir recouru à la diffamation ainsi qu'à la participation à des actes de chantage et de menaces. Suite au verdict de ce lundi, ces trois mis en cause, arrêtés en septembre 2019, resteront en prison.

Par ailleurs, la Cour d’appel de Marrakech a décidé le report de l’examen des accusations portées contre la chanteuse Dounia Batma et sa sœur Ibtissam. La nouvelle date a été ainsi fixée au 20 janvier courant. Pour rappel, Dounia Batma, poursuivie en état de liberté dans le cadre de ce dossier, a été condamnée en première instance à huit mois de prison ferme. Ibtissam Batma, quant à elle, poursuivie en état de détention dans la prison de Loudaya, a écopé en première instance d’une peine d’un an. Les sœurs Batma, qui nient catégoriquement les actes criminels qui leur sont attribués, sont poursuivies pour plusieurs chefs d’accusation, dont : diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans consentement ; diffusion de faits infondés dans le but de nuire à la vie privée d’individus ; diffamation et chantage.

Terrorisme : le Maroc a contribué à l’élimination d’Oussama Ben Laden

Ce dimanche 24 janvier, Cherkaoui Habboub, le nouveau directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), a déclaré que «le Maroc a fourni des renseignements aux États-Unis pendant sa guerr...

Santé : le ras-le-bol des professionnels du secteur

Le silence du gouvernement et du ministère de la Santé face aux revendications des professionnels d...

Vacciner 33 millions de Marocains d'ici fin mai, est-ce possible ?

Alors que la vaccination de masse anti-Covid-19 a déjà commencé dans plusieurs pays, la campagne ma...

Covid-19 : Interpol met en garde contre le risque de vol des vaccins

Interpol vient de lancer une alerte mondiale adressée à ses 194 pays membres, dont le Maroc, afin de les prévenir du risque d’éventuelles attaques de réseaux criminels visant le pillage et le vol de v...

Vaccination contre la Covid-19 : les étapes à suivre

Le Maroc lance cette semaine sa campagne de vaccination. À cet effet, le portail “Liqahcorona.ma” a...

Mariage des mineures : l’accélération de l’amendement de la loi s’impose

Dans son édition de ce lundi 25 janvier, le quotidien arabophone Bayane Al-Youm rapporte que les députés aspirent à amender le Code de la famille, dont certaines dispositions sont jugées discriminatoi...