Nouvelle souche de la Covid-19 : précisions, impacts et réactions

Temps de lecture : 8 minutes


Covid-19 : une variante et plusieurs inconnues

Temps de lecture : 8 minutes

Catégorie Monde , Gros plan

Temps de lecture : 8 minutes

Une nouvelle variante du coronavirus sévit à Londres et dans le sud de l’Angleterre. Les scientifiques pensent qu’elle est plus contagieuse que les autres souches découvertes jusqu’à présent. Le gouvernement britannique a ainsi décidé de mettre les régions les plus touchées, près des trois tiers du pays, sous cloche. Face à cette nouvelle évolution alarmante de la Covid-19, plusieurs pays, dont le Maroc, ont suspendu leurs liaisons avec le Royaume-Uni, pour éviter tout risque de propagation de cette nouvelle souche sur leurs territoires. C’est quoi cette mutation ? Quels sont les risques ? Eléments de réponse.

Temps de lecture : 8 minutes

Une nouvelle souche de coronavirus se répand à Londres et dans le sud de l’Angleterre, ce qui entraîne un renforcement des restrictions dans près des trois tiers du Royaume-Uni ainsi que des suspensions de liaisons aériennes avec plusieurs pays.



 



Ce que l’on sait pour le moment sur cette nouvelle souche



Selon le Premier ministre britannique Boris Johnson, cette nouvelle variante de la Covid-19 évolue très rapidement. Elle est 70% plus transmissible que les souches existantes et semble entraîner une hausse rapide des nouvelles infections à Londres et dans le sud de l’Angleterre. Toutefois, «il n’y a pas de preuve qu’elle est plus mortelle ou qu’elle provoque des symptômes plus graves», ou que les vaccins seraient moins efficaces contre elle, a-t-il assuré. La Grande-Bretagne a ainsi signalé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) que la nouvelle souche, identifiée la semaine dernière, était la cause probable de la recrudescence des infections dans le pays, dont 60% ont été recensés à Londres. Jusqu’à dimanche 20 décembre, 1.100 porteurs du virus ont été confirmés atteints de la nouvelle variante de la Covid-19 par les autorités sanitaires britanniques. La souche a également été détectée en Afrique du Sud la semaine dernière.



 



Reconfinement de certaines régions du Royaume-Uni



Face à cette évolution alarmante, Johnson a déclaré que les résidents de la capitale et du sud-est de l’Angleterre devaient rester chez eux jusqu’au 30 décembre au moins, afin de ralentir la propagation de la maladie. «Nous en apprenons au fur et à mesure, mais nous en savons déjà assez, plus qu’assez, pour être sûrs que nous devons agir maintenant», a avancé le Premier ministre lors d’une conférence de presse samedi. «Quand le virus change de méthode d’attaque, nous devons changer notre méthode de défense», a-t-il martelé. De son côté, le ministre de la Santé britannique Matt Hancock a souligné qu’«étant donné la vitesse à laquelle cette nouvelle variante se répand, il sera très difficile de la garder sous contrôle tant que nous n’aurons pas déployé le vaccin».



 



La nouvelle souche est très contagieuse



Les mutations de virus ne sont pas inhabituelles, et les scientifiques en ont déjà trouvé des milliers parmi les échantillons de coronavirus. Cependant, la majorité de ces mutations n’ont aucun effet sur la facilité avec laquelle le virus se propage ou sur la gravité de ses symptômes. Le mois dernier, on a découvert que des millions de cas étaient porteurs d’une variante de la Covid-19. En octobre, les chercheurs ont également trouvé des preuves qu’une autre souche du virus se propageait en Espagne et s’était répandue en Europe. Cependant, aucune de ces souches n’a eu un impact sur le taux de transmissibilité du virus.



Lorsque la nouvelle variante du coronavirus du Royaume-Uni est apparue la semaine dernière, les professionnels de la santé se sont d’abord demandés si l’accélération de la propagation du virus était due à une négligence ou à la contagiosité de la souche elle-même. Après une enquête plus approfondie, ces derniers ont découvert que la nouvelle souche est, en fait, beaucoup plus transmissible. Toutefois, les spécialistes ont assuré que cette variante n’entraîne ni une augmentation des cas critiques ni l’apparition d’effets secondaires plus graves. Les chercheurs sont toujours en train de faire des examens pour déterminer si la souche sera plus ou moins réceptive aux vaccins en cours de déploiement. Aucune conclusion officielle n’a été tirée, bien que les autorités sanitaires aient déclaré qu’il était peu probable que la mutation entrave l’efficacité des vaccins.



Par contre, l’immunologiste, chef scientifique de l’opération Warp Speed du gouvernement américain, Moncef Slaoui, a affirmé dimanche que la nouvelle variante du coronavirus pourrait réduire l’efficacité des vaccins. Il a indiqué que la plupart des vaccins disponibles actuellement ne seront pas efficaces face à cette nouvelle souche, affirmant que cette dernière contiendrait une mutation dans la protéine de la « spicule » du coronavirus, nommée N501Y, qui lui permet de s’attacher aux cellules humaines pour les pénétrer. Mais se voulant rassurant, Moncef Slaoui a indiqué que «cette variante particulière au Royaume-Uni est, je pense, très peu susceptible d’échapper à l’immunité procurée par le vaccin. Je ne pense pas qu’il y ait de raison de s’alarmer pour le moment».



 



Réaction de l’UE après la découverte de cette nouvelle souche



À la suite de la confirmation de la dangerosité de la nouvelle variante de la Covid-19 active au Royaume-Uni, l’Allemagne a convoqué ce lundi une réunion de crise entre experts des différents pays de l’Union européenne (UE) pour coordonner leur réponse face à cette nouvelle menace. Cette réunion du mécanisme européen, dit de situation de crise (IPCR), est tenue par l’UE lorsque le bloc est confronté à des risques importants, en matière sanitaire, environnementale ou terroriste, entre autres. L’OMS a pour sa part exhorté les pays à «renforcer leurs contrôles», surtout après l’identification d’une poignée de cas porteurs de la nouvelle souche hors du territoire britannique, notamment au Danemark (9 cas), aux Pays-Bas, en Australie et en Afrique du Sud.



 



Plusieurs pays interdisent les vols en provenance du Royaume-Uni



Par ailleurs, afin de protéger leurs citoyens de cette nouvelle variante du coronavirus, plusieurs pays ont suspendu leurs liaisons avec le Royaume-Uni à partir du dimanche 20 décembre. Ainsi, le gouvernement des Pays-Bas a annulé tous les vols et les lignes de ferries en provenance de la Grande-Bretagne. La Belgique, l’Italie, l’Allemagne, l’Autriche, l’Irlande et la France ont pour leur part décidé, en plus de la suspension des liaisons aériennes, d’annuler les voyages par train et d’interdire tout flux de personnes ou de marchandises provenant du Royaume-Uni. Hors de l’UE, le Koweït, l’Iran, le Salvador et Israël ont adopté les mêmes restrictions précitées, tout en suspendant aussi leurs liaisons avec l’Afrique du Sud. L’Arabie saoudite a quant à elle suspendu tous les vols internationaux ainsi que l’accès à ses ports pour au moins une semaine. Le Canada, l’Argentine, la Colombie et le Chili ont interdit les vols en provenance du Royaume-Uni. Et ce lundi 21 décembre, la Suisse a imposé une quarantaine obligatoire de 10 jours à toute personne venue du Royaume-Uni ou d’Afrique du Sud depuis le 14 décembre. Selon un communiqué du gouvernement suisse, «le Conseil fédéral a en outre décrété une interdiction générale d’entrée sur le territoire pour tous les ressortissants étrangers arrivant de Grande-Bretagne ou d’Afrique du Sud. Les voyages touristiques depuis ces deux pays sont notamment interdits».



S’agissant du Maroc, ce dernier a aussi suspendu tous ses vols vers le Royaume-Uni, et ce à partir de la nuit de dimanche. Le gouvernement a déclaré que cette décision s’inscrit dans le contexte de mesures préventives urgentes visant à assurer la sécurité des personnes et à limiter la propagation de la Covid-19. La Royal Air Maroc a de ce fait annoncé l’annulation de toutes les liaisons avec cette destination. La compagnie a informé les détenteurs de billets sur ces vols qu’ils peuvent bénéficier d’un changement gratuit de date ou de destination en Europe, ou d’un remboursement de leur billet.



Recommandé pour vous

Hassan Iquouissem : quel sort lui est réservé ?

Temps de lecture : 4 minutes

Visé par un mandat d’arrêt européen délivré par la justice française depuis le 1ᵉʳ septembre d…

Maroc-Royaume-Uni : décès d’Elizabeth II, sa visite au Royaume et les relations bilatérales

Temps de lecture : 6 minutes

Le décès d’Elizabeth II, reine d’Angleterre dans sa résidence d’été de Balmoral en Écosse, a é…

Pollution de l’air et santé : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis novembre 2019, l’Organisation des Nations unies (ONU) a décidé que le 7 septembre de ch…

Le réchauffement climatique menace l’énergie mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

La qualité de vie des habitants de la Terre dépend de l’énergie. Cette dernière contribue au d…

Protection des eaux internationales : des actions urgentes s’imposent

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis le 15 août, les États membres de l’Organisation des Nations unies (ONU) ont entamé les …

Céréales : un marché international sous tension

Temps de lecture : 5 minutes

Cette année, le marché international des céréales connaît une volatilité sans précédent en rai…

Taïwan vs Chine : le monde est-il face à une nouvelle guerre ?

Temps de lecture : 5 minutes

La Chine a annoncé en début de semaine la poursuite de ses exercices d’artillerie, entamés la …

Affrontement Israël-Gaza : le calme après la tempête

Temps de lecture : 4 minutes

Après trois jours d’hostilité entre le groupe armé palestinien, Jihad islamique, et Israël, le…

Le dérèglement climatique deviendra-t-il notre nouveau quotidien ?

Temps de lecture : 7 minutes

Les incendies qui se sont déclarés au nord du Maroc, en Europe et en Amérique, ne sont que les…

Tout savoir sur les «Uber files»

Temps de lecture : 7 minutes

Depuis dimanche 10 juillet, Uber fait l’objet de nombreux articles évoquant ses méthodes…

Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié …

RSF : une détérioration mondiale croissante de la liberté de la presse

Temps de lecture : 7 minutes

À l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, Reporters sans fron…