Aller au contenu principal

Le gouverneur de la Louisiane a promulgué une loi sur l'avortement

Par Khansaa B., Publié le 31/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Après l'Alabama, le Tennessee, la Géorgie et plusieurs autres états, la Louisiane est en passe d'adopter la loi du "battement de coeur" (Heart Beat Bill).

 

Le gouverneur démocrate de la Louisiane, John Bel Edwards, a signé un projet de loi interdisant l'avortement dès que le battement de coeur du foetus sera détectable, sans exception pour les cas de viol ou d'inceste.

 

La mesure, débattue ce mercredi par la Chambre des députés, interdirait l'avortement d'un foetus dont le rythme cardiaque est détectable, chose qui peut survenir dès la sixième semaine de grossesse, avant même que de nombreuses femmes ne découvrent qu'elles sont enceintes.

 

La loi de la Louisiane n'entrera en vigueur que si la cour d'appel fédérale confirme le projet de l'État du Mississippi. Le juge fédéral qui a entendu l'affaire a exprimé un profond scepticisme à l'égard de la mesure du Mississippi la semaine dernière, principalement à cause de l'absence d'exceptions pour le viol et l'inceste.

 

Edwards, qui se décrit comme un démocrate "pro-vie", a déclaré mercredi dans un communiqué qu'il comptait signer le projet de loi, déclarant: "J'ai été fidèle à ma parole et à mes convictions sur cette question". Il a ajouté que "sa conviction sincère est plus importante encore que d'être pro-naissance".

 

"Je sais que nombreux sont ceux qui ressentent la même chose que moi face à l'avortement alors que certains sont en désaccord avec moi - et je respecte leurs opinions", a-t-il déclaré ce mercredi. "Alors que je me prépare à signer ce projet de loi, j'invite la majorité des législateurs qui ont voté en faveur de ce projet à se joindre à moi pour continuer à bâtir une meilleure Louisiane qui se soucie des plus petits et offre plus de possibilités à tous".


  • Partagez

Casablanca : deux semaines de restrictions supplémentaires

C’est officiel, le gouvernement a annoncé dans un communiqué la prolongation des mesures de restrictions visant Casablanca de deux semaines supplémentaires à compter du lundi 21 septembre. Le nombre d...

Le Maroc passe commande pour les vaccins d'Astrazeneca

Le Maroc fait une nouvelle commande pour les vaccins contre le nouveau coronavirus. Un mémorandum d’entente pour l’acquisition de vaccins anti-Covid 19 produits par la Société "R-Pharm", sous licence ...

Déception et colère sont les mots d’ordre de cette rentrée scolaire

La reprise des cours en présentiel a été reportée dans plusieurs écoles du Royaume en raison de l’e...

Lutte contre le coronavirus : Tanger, le modèle à suivre

La ville du Détroit a connu une large amélioration de sa situation épidémiologique durant ce mois d...

Étude sur l’immunité collective au Maroc : 0,7% de la population a des anticorps

Ce jeudi 17 septembre, le ministère de la Santé a publié les résultats préliminaires d’une étude de séroprévalence recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon cette investigation,...

La mort du petit Adnane vue par les hebdos

Le triste destin du petit Adnan Bouchouf, disparu le 7 septembre 2020 et retrouvé violé et enterré ...