Aller au contenu principal

Guerguarate : le Polisario et ses alliés refusent de lâcher l'affaire

Saad Dine El Otmani, Chef de l’exécutif, a salué, lors de l’ouverture du Conseil du gouvernement du jeudi 3 décembre, le patriotisme dont ont fait preuve les médias nationaux ainsi que toutes les personnes physiques et morales marocaines, en se mobilisant en faveur de l’opération des Forces armées royales (FAR) à Guerguarate le 13 novembre dernier. De son côté, le chef de la diplomatie, Nasser Bourita, a réitéré que le Royaume continuera à s’en tenir au processus politique mené par le Secrétariat général des Nations Unies. Et s’agissant des alliés du Polisario, notamment l’Algérie et l’Afrique du Sud, ils ont échoué à rouvrir le dossier Guerguarate au Conseil de sécurité.

Par H.L.B, Publié le 04/12/2020, mis à jour le 05/12/2020
Teaser Media
Guerguarate : le Polisario et ses alliés refusent de lâcher l'affaire

Trois semaines se sont déjà écoulées depuis la sécurisation du passage de Guerguarate, et le trafic civil et commercial continue de prospérer pour le plus grand bonheur des résidents de la région. Ce jeudi 3 décembre, lors de l’ouverture de la réunion du Conseil du gouvernement, Saad Dine El Otmani, Chef de l’exécutif, a tenu à saluer les médias nationaux, les partis, les organes, les organisations parallèles et la société civile pour leur mobilisation en faveur de l’opération des Forces armées royales (FAR) à Guerguarate. El Otmani a affirmé que la démarche du Royaume a permis de sécuriser la zone tampon «dans l’intérêt de la patrie, mais également dans celui de la paix et de la stabilité dans la région, et celui de la liberté du commerce international». Et d’ajouter que «le passage de Guerguarate est une route internationale reliant le nord et le sud». Le Chef du gouvernement a également précisé que «tous ces développements ont rendu furieux le Front Polisario et lui ont infligé de graves dommages». En réponse, poursuit-il, le groupe séparatiste a opté pour la dénonciation mensongère à l’encontre du Maroc, la diffusion de fausses informations et l’exploitation de vidéos et d’images qui n’ont rien avoir avec Guerguarate. Otmani, reprenant une citation du roi Mohammed VI, a affirmé que «le Sahara restera dans son Maroc et le Maroc dans son Sahara».

 

Le Maroc est attaché aux résolutions du Conseil de sécurité

De son côté, Nasser Bourita, le chef de la diplomatie, a réitéré, le mercredi 2 décembre, devant la Commission des affaires étrangères et de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des représentants, que le Royaume «continuera à s’en tenir au processus politique» dans le respect des résolutions du Conseil de sécurité et du Secrétariat général des Nations Unies. Le ministre a en plus affirmé que son département «fait de la question du Sahara sa priorité numéro 1», tout en notant que la résolution de ce dossier «nécessite la pleine participation de toutes les parties prenant part au conflit», indique Hespress Fr. La solution ne peut être que politique, réaliste, pratique, permanente et basée sur le consensus, a-t-il affirmé. Pour Nasser Bourita la question du Sahara «ne peut être résolue définitivement qu’avec la pleine souveraineté du Maroc sur son territoire, avec l’initiative d’autonomie comme seule solution».

 

Les tentatives vaines du Polisario et de ses alliés

Dans une ultime tentative d’attirer l’attention sur les pseudos tensions et affrontements qui persistent entre les forces marocaines et les milices du Polisario, l’Afrique du Sud, qui assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU, a essayé d’ajouter le «dossier Guerguarate» à l’agenda de décembre de l’organe onusien. Selon Le360, le Conseil a ignoré cette requête et a refusé d’ouvrir une discussion sur la question. La réaction du Conseil de sécurité face à la demande de l’Afrique du Sud «confirme que la région du Sahara marocain ne connaît pas de tensions nécessitant l’ouverture d’un débat international, contrairement aux affirmations du Polisario et de l’Algérie, qui dénoncent une guerre ouverte derrière le mur de sécurité».

De son côté, Sabri Boukadoum, ministre algérien des Affaires étrangères, a annoncé le mercredi 2 décembre lors de la 21e session extraordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine (UA), que le dossier du Sahara «doit être du seul ressort du Conseil de paix et sécurité de l’UA, que préside l’Algérie depuis quasiment sa création». Les participants à cette séance lui ont toutefois rappelé qu’en vertu de la décision prise en 2018 au sommet de l’UA à Nouakchott, les chefs d’État du continent ont convenu que c’est l’ONU qui se charge en toute exclusivité du conflit du Sahara, rapporte Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce vendredi 4 décembre.

Par ailleurs, Yabiladi nous fait savoir qu’en raison de la publication de deux communiqués condamnant l’opération des FAR à Guerguarate par le président par intérim du Parlement panafricain (PAP), l’Algérien Jamal Bouras, la Chambre des conseillers a boycotté une réunion tenue fin novembre en Afrique du Sud par le PAP. Le Camerounais Roger Nkodo Dang, qui a dû suspendre son mandat à la tête du PAP pour participer aux élections législatives dans son pays, a d’ailleurs dénoncé «les “manœuvres” de Jamal Bouras “contre les intérêts du Royaume du Maroc”». Il a ainsi souligné que «toutes les décisions et déclarations prises dans ce contexte ne peuvent être considérées comme reflétant la position du PAP ou de ses organes légitimes».

Réouverture du bureau de liaison israélien à Rabat

David Govrin est parmi nous. Le chargé d'affaires du bureau de liaison israélien est arrivé ce mardi à Rabat selon un communiqué du ministère israélien des Affaires étrangères. 20 ans après sa ferm...

Inde : inauguration d’un consulat honoraire du Maroc à Calcutta

Le samedi 23 janvier, Mohamed Maliki, l’ambassadeur du Maroc en Inde, a inauguré le consulat honoraire du Royaume à Calcutta, la capitale du Bengale occidental. C’est le deuxième consulat honoraire ou...

Sahara : les tentatives désespérées du Polisario

Le Front Polisario a déclaré ce week-end avoir «lancé quatre missiles en direction de la brèche ill...

Ambassade des États-Unis : David Greene nouveau chargé d’affaires US au Maroc

Après le départ officiel de l’ambassadeur David T. Fischer, l’ambassade des États-Unis au Maroc a annoncé ce jeudi 21 janvier que le diplomate de carrière David Greene a entamé le jour même ses foncti...

Transport aérien : signature d'un accord maroco-israélien

Israël et le Maroc ont signé ce jeudi 21 janvier un accord pour lancer des vols directs (commerciaux et de fret) entre les deux pays. Selon un communiqué du ministère israélien des Transports, la comp...

USA : l'ère Biden, entre optimisme et appréhension

Joe Biden a officiellement entamé ses fonctions de président des États-Unis ce mercredi 20 janvier....