Aller au contenu principal

Repliement des molécules : une intelligence artificielle de Google offre une solution à un problème cinquantenaire

Par Khansaa Bahra, Publié le 01/12/2020 à 11:39, mis à jour le 01/12/2020 à 18:31
Teaser Media
Deepmind IA de Google

Ce lundi 30 novembre, Deepmind, la filiale de Google dédiée à l’intelligence artificielle (IA), a annoncé qu’elle est parvenue à prédire la structure 3D d’une protéine avec précision. Ainsi, grâce aux performances impressionnantes de ses algorithmes, la filiale de Google a dénoué le problème cinquantenaire du repliement des protéines. «Dans une avancée scientifique majeure, la dernière version de notre système d’IA AlphaFold a été reconnue comme une solution à ce grand défi par les organisateurs de la biennale Critical Assessment of Protein Structure Prediction (CASP)», indique Deepmind dans un post de blog.

Cette découverte pourrait considérablement accélérer la recherche en biologie, notamment en matière de découverte de médicaments et d’enzymes industrielles, explique Deepmind dans son post de blog. En effet, cette percée permettrait aux chercheurs de démêler les mécanismes à l’origine de certaines maladies comme le cancer ou le coronavirus. «Cette percée démontre l’impact que l’IA peut avoir sur la découverte scientifique et son potentiel pour accélérer considérablement les progrès dans certains des domaines les plus fondamentaux qui expliquent et façonnent notre monde», conclut la filiale de Google.

«Murs de la paix» et séparation communautaire

Les premiers murs ont été érigés en 1969 à Belfast, capitale de l’Irlande du Nord, dans les quartiers habités par les protestants et les catholiques pour séparer les deux communautés. Leur objectif ét...

Faut-il craindre une invasion russe en Ukraine ?

Les tensions entre la Russie et l'Ukraine s'enveniment de jour en jour. Faut-il craindre une invasion russe ? Et pourquoi les négociations entre Joe Biden, président américain, et son homologue russe,...

Pandémie : des pertes d’apprentissage à rattraper, selon l'Unesco

Grâce aux leçons tirées ces deux dernières années, la majorité des pays touchés par le variant Omicron parvient à maintenir les écoles ouvertes avec des protocoles sanitaires renforcés, estime ce lund...

OMS : Omicron marquerait-il la fin de la pandémie en Europe ?

Selon le directeur Europe de l’OMS, l’hypothèse d’une sortie de la pandémie est «plausible». L’organisation onusienne anticipe une période de calme dans les prochains mois avant le retour de la Covid-...

Stratégie "Zéro Covid" : le vaccin chinois à ARN messager, seule solution viable ?

Dans sa revue de presse internationale, le journaliste Adrien Toffolet, souligne que les opérations de testing et de confinement extrêmes commencent à montrer leurs limites en Chine face au variant Om...

Pourquoi l'immigration a fortement augmenté en France en 2021 ?

Dans Europe midi, Patrick Stéfanini, conseiller d’État honoraire, ancien secrétaire général du ministère de l’Immigration, directeur de campagne de Valérie Pécresse, est l’invité de Romain Desarbres p...