Aller au contenu principal

Covid-19 : en attendant la campagne de vaccination...

Alors que plusieurs sources annoncent la date du 4 décembre pour le début de la campagne de vaccination, des doutes persistent quant à la baisse des tarifs de tests PCR au Maroc. L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM), qui souhaite faire baisser les prix dans le public et le privé pour que ce soit remboursé par l’AMO, est confrontée à une résistance des laboratoires privés. De son côté, le ministère de la Santé annonce 2261 lits supplémentaires dans les hôpitaux publics en 2021 alors que le département de l’Éducation impose le port du masque aux élèves de tous les niveaux.

Par Mohamed L., Publié le 30/11/2020, mis à jour le 30/11/2020
Teaser Media
la course aux traitements et aux vaccins s’accélère

La procédure de baisse des prix des tests PCR bloque au Maroc. L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) souhaite faire baisser les prix de 500 à 380 dirhams dans le public, et de 700 dirhams à 450 dirhams dans le privé. Sauf que les laboratoires privés refusent la baisse des tarifs. En effet, pour ces derniers, réduire les tarifs de moitié serait juste irréaliste, rapporte le quotidien L’Économiste dans son édition du lundi 30 novembre 2020. «Il faut savoir que tous les produits que nous utilisons pour la PCR que ce soit les réactifs, les consommables, le matériel… tout est importé», a déclaré Said Hafiane, président du Syndicat régional des biologistes médicaux de la région Casablanca-Settat. Ce dernier explique qu’«avec la crise pandémique et la pression de la demande, les prix ont explosé».

D’un autre côté, les tests antigéniques rapides seraient en cours d’élaboration et seront bientôt disponibles sur le marché, rapporte la même source. Ces tests permettront de connaître le résultat du dépistage en quelques minutes seulement et seront utilisés dans des cas précis, notamment pour les personnes qui présentent des symptômes du coronavirus.

 

Début de vaccination le 4 décembre ?

Même si aucune source officielle ne l’a confirmée, la date du 4 décembre pour le début de la vaccination au Maroc est omniprésente dans les médias. D’après les quotidiens L’Opinion et Al Ahdath Al Maghribia, le Maroc aurait déjà reçu les premiers vaccins en provenance de Chine et ces derniers seraient injectés en fin de semaine. Les travailleurs du secteur de la santé, les Forces armées royales, le ministère de l’Intérieur, la protection civile, le ministère des Finances et les personnes de 65 ans et plus seront les premiers à se faire vacciner. En cas de confirmation de l’information par les autorités, le Maroc serait l’un des premiers pays au monde à lancer une campagne nationale de vaccination contre la pandémie de la Covid-19 sur son territoire.

 

2260 lits supplémentaires en 2021

Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, a déclaré samedi dernier que la capacité litière du Royaume sera renforcée en 2021 avec 2260 lits supplémentaires. Huit centres hospitaliers provinciaux et 11 hôpitaux de proximité seront construits, en plus de la reconstruction du Centre hospitalier et universitaire Ibn Sina et le centre hospitalier régional de Oujda, rapporte la Nouvelle Tribune. Aït Taleb a rappelé que le budget qui a été alloué à son département en 2021 est de 19,77 milliards de dirhams (MMDH), soit une augmentation de 5,8% par rapport à l’année budgétaire en cours (18,68 MMDH).

 

Le masque obligatoire pour tous les niveaux scolaires

Said Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a envoyé une circulaire aux directeurs des académies régionales par laquelle il menace de fermer immédiatement les établissements scolaires ne respectant pas le protocole sanitaire. La circulaire précise que le port du masque est désormais obligatoire pour tous les niveaux scolaires.

Le ministère insiste également sur le respect de la distanciation et la désinfection continue des mains à l’aide du savon liquide et des produits hydroalcooliques.

Gestion de la pandémie : le Maroc est parmi les premiers pays d’Afrique

Dans une note sur l’approche de l’impact de la pandémie et les effets de son mode de gestion sur la croissance, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) souligne que «le Maroc a déployé un effort considérab...

Éducation : où en est la réforme ?

Dans le cadre d’une réunion tenue le vendredi 15 janvier et présidée par le Chef du gouvernement Sa...

Vaccins anti-Covid-19 : pourquoi tant de retard ?

Les nouvelles ne sont pas bonnes. Les premières livraisons des vaccins d’AstraZeneca et de Sinophar...

Abdellatif Kabbaj élu Personnalité de l’année du secteur du tourisme

En partenariat avec la Confédération nationale du tourisme (CNT) et l’Office national marocain du tourisme, le journal en ligne spécialisé Tourisma Post a mené un sondage pour élire la personnalité de...

Le maintien de l’heure d’été toute l’année est-il bon pour la santé ?

Il y a de cela plus de deux ans, le gouvernement de Saad Dine El Otmani a instauré et maintenu l’he...

Campagne agricole 2020-2021 : rien n'est encore joué

Grâce aux précipitations qu’a connues l’ensemble du Royaume la semaine dernière, l’année agricole 2...