Aller au contenu principal

Quels sont les salaires dans le privé et le public ?

Le salaire net moyen dans la fonction publique est passé de 6.550 à 8.147 dirhams en l’espace de 10 ans (2010-2020), soit une hausse de 2,21% par an. Plus de la moitié des fonctionnaires touchent entre 6000 et 12000 dirhams par mois. Avec 12201 dirhams en salaire mensuel moyen, les fonctionnaires du ministère de la Justice sont les mieux payés. Dans le privé, le salaire net moyen est plus bas (5255 dirhams). Tour d’horizon des salaires des secteurs privé et public au Maroc.

Par Mohamed Laabi, Publié le 27/10/2020 à 12:05, mis à jour le 27/10/2020 à 13:19
Teaser Media
Salaires

Les salaires perçus dans la fonction publique et le privé au Maroc sont généralement des sujets qui attisent la curiosité des citoyens. Le journal L’Économiste s’y est intéressé ce mardi 27 octobre 2020. Le quotidien reprend le dernier rapport de la fonction publique accompagnant le projet de loi de finances 2021 (PLF 2021).

Ce sont au total 568149 fonctionnaires qui travaillent dans la fonction publique au Maroc. Un budget de 136 milliards de dirhams leur a été consacré en 2020. 90% de ces dépenses sont concentrées dans six départements, à savoir l’Éducation nationale, l’Intérieur, la Santé, la Justice, les Finances et les Affaires étrangères.

Le salaire mensuel net moyen dans le secteur public est de 8147 dirhams en 2020, cela représente une hausse de 2,21% par an par rapport à 2010 (6550 dirhams). Un salaire qui ne tient pas compte des primes perçues en nature par certains fonctionnaires (logements de fonction, voitures de service... etc.), indique L’Économiste.

 

Les fonctionnaires de la Justice, les mieux payés

Les fonctionnaires du ministère de la Justice sont ceux qui perçoivent les plus hauts salaires (12201 dirhams en moyenne). Ils sont suivis par ceux du ministère de la Santé (9524 dirhams), de l’Éducation nationale et l’Enseignement supérieur (9203 dirhams), de l’Économie (8220 dirhams) et de l’Intérieur (6637 dirhams), souligne le site Bladi. Par ailleurs, près du tiers des fonctionnaires de l’État (31,36%) perçoivent entre 6000 et 8000 dirhams par mois et 18,56% d’entre eux touchent entre 10000 et 12000 dirhams. Concernant le salaire minimum dans la fonction publique, il est passé de 1.885 dirhams à 3.258 dirhams entre 2010 et 2020. Une augmentation à laquelle ont contribué les syndicats, après plusieurs réunions de dialogue social avec le gouvernement. 

 

Légère évolution dans le privé

Dans le privé, une augmentation de 1,3% a été enregistrée en 2019 par rapport à 2018 (les chiffres de 2020 n’ayant pas été dévoilés). Le salaire mensuel moyen était donc de 5255 dirhams en 2019. Il faut retenir que le salaire moyen dans le public représente 1,55 fois le salaire moyen du privé (8147 dirhams contre 5255 dirhams). 

Tasbiq Tasdir : le nouveau produit de Crédit Agricole du Maroc

Le nouveau produit de Crédit Agricole du Maroc (CAM), "Tasbiq Tasdir", est un crédit de trésorerie qui permet de préfinancer la campagne d’exportation en dirhams ou en devises et couvre toutes les opé...

Maroc/Royaume-Uni : le plus long câble électrique sous-marin du monde reliera bientôt les deux pays

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les solutions d’énergie renouvelable, a révélé qu’elle prévoit de construire entre le Maroc et le Royaume-Uni le plus long câble électrique sous-marin d...

Rand Merchant Bank : l’Égypte et le Maroc sont les pays les plus attractifs pour l’investissement en Afrique

L’Égypte est la destination la plus attrayante pour les investisseurs en Afrique, suivie du Maroc et de l’Afrique du Sud, selon un récent rapport de la Rand Merchant Bank (RMB). L’étude "Où investir e...

Secteur privé marocain, un véritable outil de sortie de crise

Un rapport portant sur le développement du secteur privé au Maroc vient d'être présenter. Il s'agit...

Opportunité méditerranéenne : l’UE et le Maroc appelés à resserrer leurs liens

Business Europe, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et EuroCham Maroc ont adopté un «Pacte de modernisation du commerce et de l’investissement entre l’Union européenne (UE) et l...

Le Maroc élu à la présidence du comité de surveillance du Centre pour l’intégration en Méditerranée

Dans un communiqué conjoint, la Banque mondiale (BM) et le ministère de l’Économie et des Finances ont annoncé que le Maroc a été élu président du comité de surveillance du Centre pour l’intégration e...