Salaires

Temps de lecture : 3 minutes


Quels sont les salaires dans le privé et le public ?

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Le salaire net moyen dans la fonction publique est passé de 6.550 à 8.147 dirhams en l’espace de 10 ans (2010-2020), soit une hausse de 2,21% par an. Plus de la moitié des fonctionnaires touchent entre 6000 et 12000 dirhams par mois. Avec 12201 dirhams en salaire mensuel moyen, les fonctionnaires du ministère de la Justice sont les mieux payés. Dans le privé, le salaire net moyen est plus bas (5255 dirhams). Tour d’horizon des salaires des secteurs privé et public au Maroc.

Temps de lecture : 3 minutes

Les salaires perçus dans la fonction publique et le privé au Maroc sont généralement des sujets qui attisent la curiosité des citoyens. Le journal L’Économiste s’y est intéressé ce mardi 27 octobre 2020. Le quotidien reprend le dernier rapport de la fonction publique accompagnant le projet de loi de finances 2021 (PLF 2021).



Ce sont au total 568149 fonctionnaires qui travaillent dans la fonction publique au Maroc. Un budget de 136 milliards de dirhams leur a été consacré en 2020. 90% de ces dépenses sont concentrées dans six départements, à savoir l’Éducation nationale, l’Intérieur, la Santé, la Justice, les Finances et les Affaires étrangères.



Le salaire mensuel net moyen dans le secteur public est de 8147 dirhams en 2020, cela représente une hausse de 2,21% par an par rapport à 2010 (6550 dirhams). Un salaire qui ne tient pas compte des primes perçues en nature par certains fonctionnaires (logements de fonction, voitures de service… etc.), indique L’Économiste.



 



Les fonctionnaires de la Justice, les mieux payés



Les fonctionnaires du ministère de la Justice sont ceux qui perçoivent les plus hauts salaires (12201 dirhams en moyenne). Ils sont suivis par ceux du ministère de la Santé (9524 dirhams), de l’Éducation nationale et l’Enseignement supérieur (9203 dirhams), de l’Économie (8220 dirhams) et de l’Intérieur (6637 dirhams), souligne le site Bladi. Par ailleurs, près du tiers des fonctionnaires de l’État (31,36%) perçoivent entre 6000 et 8000 dirhams par mois et 18,56% d’entre eux touchent entre 10000 et 12000 dirhams. Concernant le salaire minimum dans la fonction publique, il est passé de 1.885 dirhams à 3.258 dirhams entre 2010 et 2020. Une augmentation à laquelle ont contribué les syndicats, après plusieurs réunions de dialogue social avec le gouvernement. 



 



Légère évolution dans le privé



Dans le privé, une augmentation de 1,3% a été enregistrée en 2019 par rapport à 2018 (les chiffres de 2020 n’ayant pas été dévoilés). Le salaire mensuel moyen était donc de 5255 dirhams en 2019. Il faut retenir que le salaire moyen dans le public représente 1,55 fois le salaire moyen du privé (8147 dirhams contre 5255 dirhams). 



Recommandé pour vous

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enq…

Pleins feux sur les atouts logistiques du Maroc

Temps de lecture : 7 minutes Le Maroc a fait des infrastructures routières, maritimes, aériennes et ferroviaires un levier de développement, en y consacrant de lourds investisseme…

PLF 2023 : la réforme fiscale dans le collimateur

Temps de lecture : 5 minutes La réforme fiscale inscrite dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023) continue de susciter la colère des professionnels libéraux. Du côté des …

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré…

Énergies renouvelables : le Maroc rayonne

Temps de lecture : 5 minutes Une réunion de travail présidée par le Roi et consacrée au développement des énergies renouvelables s’est tenue le 22 novembre. Le Royaume s’est fixé …

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après …

PLF-2023 : Nadia Fettah présente les principales mesures fiscales

Temps de lecture : 5 minutes La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a présenté, lundi 14 novembre, les principales mesures fiscales prévues dans le cadre …

Les limites du PLF 2023 : analyse du Pr Nabil Adel

Temps de lecture : 9 minutes La trajectoire de ce projet de loi de Finances (PLF) n’annonce rien de bon. Ce dernier s’inscrit dans la continuité des précédents PLF, et ne prend pa…

Transparence fiscale : quels progrès réalisés par le Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes Un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), rendu public, ce mercredi 9 novembre, met en avant les progr…

AFEM : la croissance durable au cœur de l’entrepreneuriat féminin

Temps de lecture : 5 minutes Le monde des entreprises et des affaires a connu plusieurs mutations ces dernières années. Prouver que ce secteur n’est pas l’apanage des hommes seule…

Dégroupage : des experts évalueront le préjudice subi

Temps de lecture : 4 minutes C’est un feuilleton qui n’en finit pas. Après l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), c’est au tou…

Filière laitière : une baisse de la production de plus en plus préoccupante

Temps de lecture : 5 minutes Le lait se fait de plus en plus rare. Ces derniers mois, l’approvisionnement du marché national en lait a enregistré une baisse notable. Les collectes…