Aller au contenu principal

Afrique du Nord : un symposium sur la transition énergétique

Par Khansaa Bahra, Publié le 24/09/2020 à 10:39, mis à jour le 24/09/2020 à 15:06
Teaser Media
Afrique du Nord : un symposium sur la transition énergétique

Ce lundi 21 septembre, Mohammed Ghazali, secrétaire général du département de l’Énergie et des Mines, a coprésidé avec Dave Turk, directeur exécutif adjoint de l’Agence internationale de l’énergie, le symposium régional virtuel relatif à la transition énergétique propre en Afrique du Nord. Selon un communiqué du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, cet événement a été organisé par l’Agence Internationale de l’Énergie avec le soutien de la tutelle. Il a réuni «Kitty Van der Heiden, vice-ministre de la Coopération internationale au ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, des représentants de pays d’Afrique du Nord, d’organisations régionales et internationales, du secteur privé, de banques de développement et de multiples institutions financières multilatérales et régionales, ainsi que d’autres parties prenantes».

Selon le communiqué, ce symposium était consacré à la discussion des principales conclusions du nouveau rapport de l’Agence internationale de l’énergie sur les transitions des énergies propres en Afrique du Nord, publié à l’occasion de cet événement. Cette réunion était également l’occasion d’échanger de points de vue sur les opportunités et les défis auxquels est confrontée l’accélération de la transition énergétique propre dans cette région. Ce symposium visait à renforcer «la volonté politique pour assurer la transition énergétique propre et renforcer le dialogue régional entre les leaders énergétiques de cette région, permettant ainsi d’orienter les décideurs nationaux à mettre en œuvre des politiques à fort impact sur l’attraction des investissements dans ce domaine et à réaliser les objectifs de développement durable», précise le communiqué.

Cet événement a également été l’occasion de soulever les défis de la Covid-19 et ses implications économiques pour le secteur de l’énergie en Afrique du Nord. Cette réunion a ainsi permis de discuter des moyens susceptibles d’accélérer les transitions d’énergie propre dans cette région permettant d’offrir des opportunités pour une reprise forte et durable en termes de croissance économique, de création d’emplois, de production d’énergie durable et de sécurité énergétique.

«Au cours de ce symposium, et au regard du rôle pionnier du Maroc dans le domaine de la transition énergétique aux niveaux régional et international, Mohamed Ghazali a présenté le modèle énergétique marocain basé sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, ainsi que le plan de financement innovant adopté par le Maroc pour mettre en œuvre des projets assurant une transition énergétique durable», conclut le communiqué.

Guelmim : le parquet classe l'affaire du décès de Abdelouahab Belfquih

Abdelouahab Belfquih s'est bel et bien suicidé. C'est la conclusion de l'enquête menée par le parquet à Guelmim. Le Procureur général du Roi près la Cour d'appel de Guelmim a annoncé, vendredi, que...

Quelle place pour l'opposition dans la nouvelle Chambre des représentants ?

Maintenant que la majorité est formée, les autres partis politiques marocains passent automatiqueme...

Espagne : des politiciens exigent une enquête parlementaire sur l’Affaire Brahim Ghali

Les membres du Parti populaire espagnol (PP) ont annoncé cette semaine leur intention d’ouvrir une enquête parlementaire officielle sur les circonstances entourant l’entrée illégale de Brahim Ghali, c...

​Conseils communaux : Rhlalou et Akhannouch, nouveaux maires de Rabat et d’Agadir

Arrivés en tête du scrutin communal du 8 septembre, le Parti de l’Istiqlal, le Parti authenticité e...

Asmaa Rhlalou élue maire de Rabat

Ajournée à ce vendredi 24 septembre, la session du Conseil communal de Rabat a permis l’élection de la candidate du Rassemblement national des indépendants (RNI) Asmaa Rhlalou, comme maire de la capit...

Driss Aissaoui : «l’USFP a besoin de se régénérer»

Après la formation de la majorité gouvernementale, nous avons contacté l'analyste politique Driss A...