Aller au contenu principal

Covid-19 : on ne badine pas avec le virus

Alors que Casablanca dépasse une nouvelle fois les 1000 contaminations quotidiennes au nouveau coronavirus, plusieurs autres villes ont subi un durcissement des restrictions après l’exacerbation de la pandémie dans leurs territoires. Le port d’Essaouira a même été fermé suite à la détection de plusieurs infections à la Covid-19 parmi ses réguliers. Toutefois, le Maroc est bien parti dans la course aux vaccins et cherche à raccourcir davantage la durée de l’isolement des patients Covid.

Par H.L.B, Publié le 23/09/2020, mis à jour le 23/09/2020
Teaser Media
Covid-19 : la mobilisation du Maroc se poursuit

L’exacerbation de la pandémie du nouveau coronavirus se poursuit au Maroc. Ce mardi 22 septembre, sur les 2227 nouvelles infections recensées par le ministère de la Santé, 724 ont été enregistrés dans la seule ville de Casablanca. Cette dernière, en confinement partiel depuis près de trois semaines, est l’agglomération la plus touchée par la pandémie dans le pays, indique Hespress Fr. De plus, en raison de la recrudescence des contaminations dans plusieurs autres villes du Royaume, un durcissement des restrictions a été imposé.


 

Renforcement des mesures préventives dans certaines villes


À l’instar de Casablanca et de Mohammedia, la province de Jerada connaît depuis le mardi 22 septembre un renforcement des mesures anti-coronavirus, rapporte L’Économiste. Ainsi, poursuit le journal, les déplacements depuis et vers cette ville sont désormais conditionnés par la présentation d’une autorisation exceptionnelle, délivrée par les autorités locales. Les rassemblements dans les espaces publics sont interdits et la fermeture des commerces, restaurants et snacks a été fixée à 22h. «À cela s’ajoutent la fermeture des parcs publics, des salles de jeux, des salles de sport et des terrains de proximité, et la réduction de la capacité des transports publics (taxis et bus) à 50%», précise la même source. Le quotidien souligne que ces dispositions resteront en vigueur pendant une durée d’une semaine (renouvelable).


Outre Jerada, Khénifra a également été mise sous cloche après l’apparition de plusieurs foyers de contagion sur son territoire. Selon Les Inspirations Éco, plusieurs quartiers de la ville ont même été placés en quarantaine. Al Massae ajoute pour sa part que suite à l’identification de 21 porteurs du virus dans le port d’Essaouira, ce dernier a été bouclé en ce début de semaine par la municipalité de la ville, suspendant ainsi l’ensemble de ses activités économiques. Une investigation a été lancée par la suite pour localiser les cas contacts afin de les mettre sous contrôle médical.


 

Les efforts du système de la Santé contre la pandémie


Face à cette expansion vertigineuse de la Covid-19 au Maroc, les autorités sanitaires poursuivent leur mobilisation tant au niveau du développement d’un vaccin, dans le cadre de leur partenariat avec le gouvernement chinois, qu’au niveau de l’amendement de la procédure de prise en charge des personnes contaminées. Pour le vaccin chinois, l’objectif est désormais «d’étudier sa qualité immunogène, mais aussi de s’assurer de l’absence d’éventuels effets secondaires» pendant cette 3e et dernière phase des essais cliniques, rapporte Aujourd’hui le Maroc. Et le Royaume, avec ses 600 volontaires, contribuera au même titre que d’autres pays au développement et à la production de ce vaccin en cas de succès.


Enfin, s’agissant de la prise en charge des cas asymptomatiques, le ministère de la Santé chercherait, selon L’Opinion, à écourter la durée de leur isolement, en s’alignant sur les recommandations du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), agence fédérale américaine chargée de la protection de la santé publique. Le CDC recommande l’interruption de l’isolation desdits cas 10 jours après l’apparition de leurs symptômes, si leur fièvre disparait pendant au moins 24 heures sans antipyrétiques et si leur état de santé s’améliore. Cependant, «l’Organisation mondiale de la Santé n’a encore émis aucune recommandation à ce sujet, et l’Union européenne met en garde les gouvernements contre le raccourcissement de la durée d’isolement à moins de 14 jours», précise le journal. Et d’expliquer que, de par l’étude de cette possibilité, la tutelle tente de trouver une solution à la saturation des structures sanitaires du pays, prenant en charge les patients atteints du nouveau coronavirus.


  • Partagez

Coronavirus : Casablanca durcit les restrictions

Ce vendredi 23 octobre, la préfecture de Casablanca a diffusé un communiqué annonçant de nouvelles restrictions instaurées afin de faire face à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus dan...

Covid-19 : la pandémie ravage le Maroc et son système de santé

Le Maroc dépasse la barre des 4.000 nouvelles contaminations au coronavirus ce jeudi 22 octobre. Ca...

Tariq Ramadan accusé de viol par une cinquième femme

Tariq Ramadan fait face à une nouvelle accusation de viol. Ce jeudi 22 octobre, l’éminent érudit islamique, déjà poursuivi pour viols sur quatre femmes, a été mis en examen pour le même crime sur une ...

Un timbre-poste spécial pour le Complexe Noor Ouarzazate

Le Groupe Barid Al-Maghrib et l'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) ont émis, jeudi à Rabat, un timbre-poste spécial illustrant le complexe solaire Noor Ouarzazate, à l'occasion de la Jour...

Brésil : le vaccin testé au Maroc sera utilisé dès janvier 2021

Alors que la course effrénée au vaccin contre le coronavirus se poursuit, le Brésil prévoit de commencer la campagne nationale de vaccination de sa population contre la Covid-19 en janvier 2021. C’est...

Électricité : l’ANRE prend ses fonctions

Le Conseil de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) a tenu sa première réunion...