Aller au contenu principal

Alcool frelaté : un trafic très dangereux

Après plusieurs saisies à Casablanca fin août dernier mais également au mois de septembre à Rabat, Marrakech et Agadir, les éléments de la police judiciaire ont de nouveau saisi ce lundi plus de 55000 bouteilles de boissons alcoolisées dans trois entrepôts clandestins à Fès et Marrakech. Une bonne partie de ces bouteilles est périmée. Cette saisie entre dans le cadre de l’opération "mains propres" initiée par Abdellatif Hammouchi, directeur général de la DGSN.

Par Mohamed L., Publié le 22/09/2020, mis à jour le 22/09/2020
Teaser Media
alcool saisie

Nouveaux coups de filet des autorités dans les villes de Fès et Marrakech. 5000 bouteilles de boissons alcoolisées de contrebande ont été retrouvées par les éléments de la police judiciaire dans deux entrepôts clandestins à Fès, rapporte Yabiladi. Selon la même source, cette saisie a permis l’arrestation de trois suspects aux antécédents judiciaires pour commercialisation de boissons alcoolisées sans licence et trafic de drogue.

Même constat à Marrakech également où d'importantes quantités de boissons alcoolisées périmées ou ayant fait l’objet de fraude pour se soustraire aux impositions fiscales et douanières ont été saisies dans deux entrepôts de la ville ocre. Sur le premier entrepôt, plus de 26000 bouteilles de bière périmées et 1600 bouteilles d’alcool portant des vignettes douanières ne correspondant pas à leur contenance réelle ou à leur concentration d'alcool ont été saisies. Pour le second, la commission a mis la main sur près de 2800 bouteilles ne portant aucune vignette et prés de 20000 bouteilles avec des vignettes ne correspondant pas à leur contenance réelle ou à leur concentration d'alcool, rapporte l’agence MAP. Des arrestations ont opérées. Elles interviennent au moment où les forces de l’ordre effectuent une grande campagne de lutte contre la contrebande sur le territoire national.

 

Les bouteilles d'alcool frelaté, un danger pour les consommateurs

Les bouteilles d'alcool frelaté constituent un grand risque pour la santé des citoyens. Le site Europe 1, souligne que dans certains pays d'Afrique ou d'Asie, on trouve certains produits extrêmement nocifs dans des bouteilles d'alcool de contrefaçon ou issus de la contrebande. Le site donne l’exemple de l’Indonésie là ou 140 personnes sont décédées en 2018 après avoir consommé un breuvage de contrebande. «Dans certains alcools, il arrive de trouver des produits qui servent à l’embaumement des corps, du formol ou de l’acide de batterie», souligne Europe 1.

En 2014, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estimait que presque un quart de la consommation totale d’alcool était issue du secteur informel. Une ONG qui lutte contre l’usage nocif de l’alcool souligne que dans certains pays africains tels que le Mozambique, l’Ouganda et le Cameroun, c’est plus de la moitié de l’alcool consommé qui est illicite.

Au Maroc, la situation n’est pas aussi chaotique, mais reste toutefois alarmante. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia est revenu ce mardi 22 septembre 2020 sur certaines pratiques malsaines effectuées dans quelques bars et boites de nuit de la métropole casablancaise. Le journal évoque que certaines bouteilles de Vodka telles que "Belvedere", "Grey Goose" et "Absolut" sont vidées de leur liquide et remplacés par la marque "1715" et certaines marques bulgares qui sont 4 à 5 fois moins chères.

Une opération menée le 31 août dernier dans la métropole a permis la saisie de grandes quantités de bouteilles d’alcool frelaté à la Corniche de Casablanca. Suite à cette découverte, Abdellatif Hammouchi, avait démis Hamid Bahri, préfet de police, adjoint du préfet de Casablanca et Noureddine El Glaoui, chef préfectoral des Renseignements généraux (RG) de leurs fonctions.

Terrorisme : le Maroc a contribué à l’élimination d’Oussama Ben Laden

Ce dimanche 24 janvier, Cherkaoui Habboub, le nouveau directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), a déclaré que «le Maroc a fourni des renseignements aux États-Unis pendant sa guerr...

Santé : le ras-le-bol des professionnels du secteur

Le silence du gouvernement et du ministère de la Santé face aux revendications des professionnels d...

Vacciner 33 millions de Marocains d'ici fin mai, est-ce possible ?

Alors que la vaccination de masse anti-Covid-19 a déjà commencé dans plusieurs pays, la campagne ma...

Covid-19 : Interpol met en garde contre le risque de vol des vaccins

Interpol vient de lancer une alerte mondiale adressée à ses 194 pays membres, dont le Maroc, afin de les prévenir du risque d’éventuelles attaques de réseaux criminels visant le pillage et le vol de v...

Vaccination contre la Covid-19 : les étapes à suivre

Le Maroc lance cette semaine sa campagne de vaccination. À cet effet, le portail “Liqahcorona.ma” a...

Mariage des mineures : l’accélération de l’amendement de la loi s’impose

Dans son édition de ce lundi 25 janvier, le quotidien arabophone Bayane Al-Youm rapporte que les députés aspirent à amender le Code de la famille, dont certaines dispositions sont jugées discriminatoi...