Aller au contenu principal

Réforme du Code pénal : le blocage se poursuit

Trois groupes parlementaires de la majorité (RNI-UC/MP et USFP) ont demandé le report du dernier délai pour le dépôt des propositions d’amendements du Code pénal jusqu’à l’ouverture de la session automnale. Une demande qui n’est pas du goût de la Commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants qui souhaite débloquer ce projet de loi le plus vite possible.

Par Mohamed Laabi, Publié le 07/09/2020 à 15:48, mis à jour le 07/09/2020 à 17:47
Teaser Media
Code pénal

Voilà maintenant quatre ans que le projet de loi modifiant et complétant le Code pénal est bloqué au Parlement. La Commission de la justice à la Chambre des représentants avait fixé au 4 septembre le dernier délai pour le dépôt des amendements relatifs à ce texte. Le jour J, trois groupes parlementaires de la majorité (RNI-UC/MP et USFP) ont boycotté la réunion et demandé un report jusqu’à l’ouverture de la session automnale le mois prochain. L’Union constitutionnelle (UC) et l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ont justifié cette demande de report par l’incapacité de leurs groupes de se réunir en raison de la pandémie du coronavirus, tandis que le Mouvement populaire (MP) a demandé un délai supplémentaire afin de tenter de trouver un consensus entre les groupes de la majorité, rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du lundi 7 septembre 2020.

 

Toujours pas d’entente sur l’enrichissement illicite

Le journal Les Inspirations Éco estime dans son édition du lundi 7 septembre 2020 que la lutte contre l’enrichissement illicite constitue «la principale pierre d’achoppement entre les alliés gouvernementaux sur ce projet de loi».

Ce texte, introduit par le gouvernement de Abdelilah Benkirane en 2016 prévoit une amende allant de 100.000 à un million de dirhams contre toute personne soumise à la déclaration obligatoire de patrimoine, dont la situation financière ou celle de ses enfants mineurs connaît une hausse substantielle et non justifiée. Contre toute attente, le PJD avait retiré les propositions d’amendements du projet du Code pénal, notamment celle ayant trait à la disposition relative à la pénalisation de l’enrichissement illicite.

Le parti de la lampe estime que l’amendement de la majorité «vide la disposition de lutte contre l’enrichissement illicite de sa substance, car il propose de n’interpeller les personnes concernées qu’après la fin de leur mandat administratif comme électoral, de limiter la mission de contrôle à la Cour des comptes et de se contenter de la déclaration du patrimoine du concerné et de ses enfants», rapporte Les Inspirations Éco. Aux yeux des élus du PJD, confier la mission de la lutte contre l’enrichissement illicite à la Cour des comptes plutôt qu’à la justice n’est autre qu’un gel de cette disposition. De leur côté, les autres groupes de la majorité ne partagent pas le même avis et critiquent le revirement de la position du PJD, estimant que «personne n’est contre la lutte contre l’enrichissement illicite et qu’il faut plutôt élaborer tout un texte à cette disposition pour éviter toute ambiguïté».

Dans ces circonstances, la réforme du Code pénal risque de prendre plus de temps que prévu. Ce feuilleton risque de durer au moins jusqu’en octobre 2020, si tout se passe bien...

Qui sont Hanane El Fadili et El Ghoul ?

Dans ce podcast, Radio Maarif rend hommage à l'humoriste Hanane El Fadili et El Ghoul, célébrités casablancaises. Les portraits de ces deux personnalités sont dressés par Mouna Belgrini et Mohamed Ami...

Voici les résultats des élections des représentants des magistrats

Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a dévoilé ce dimanche les résultats définitifs de l'élection des représentants des magistrats au sein du conseil, au titre du mandat 2022-2026. Il ...

Immigration clandestine : opération avortée entre Nador et Melilia

Les éléments de la brigade de la police judiciaire de Nador, en étroite coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont mis en échec, ce dimanche soir, un plan d’i...

Vaccination : l'exécutif satisfait, le CNDH appelle à une adhésion responsable

La campagne de vaccination anti-Covid-19 enregistre des records quotidiens depuis la mise en place du pass vaccinal jeudi dernier. Le gouvernement a exprimé ce lundi sa satisfaction par rapport à "la ...

Cancer du sein : les anti-transpirants et déodorants à bannir ?

Depuis plusieurs années, les sels d’aluminium contenus dans certains déodorants sont mis en cause par une partie de la communauté scientifique. Une nouvelle étude qui confirme ces craintes remet ce pr...

Pass vaccinal : une mesure qui fait jaser

Instauré officiellement jeudi dernier, le pass vaccinal ne fait pas l’unanimité. Plusieurs commerce...