Aller au contenu principal

Explosions à Beyrouth : appel au départ de la classe dirigeante

Par Khansaa B., Publié le 07/08/2020, mis à jour le 07/08/2020
Teaser Media
manifestation au Liban

Dans la soirée du jeudi 6 août, des dizaines de manifestants sont de nouveau descendus dans la rue pour réclamer le départ de toute la classe dirigeante et des grandes familles qui détiennent l'économie nationale. Ils ont vandalisé des magasins et jeté des pierres sur les policiers dans le quartier du Parlement. Les forces de l’ordre libanaises ont répondu en utilisant des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Cette riposte policière a blessé plusieurs personnes, indique l’Agence nationale de l’information.

Plus tôt dans la journée, le président français Emmanuel Macron s’est rendu à Beyrouth. Il a été témoin des conséquences de l’explosion qui a détruit une grande partie du port de la ville. Cette tragédie, qui intervient au pire moment pour le Liban, alors que le pays est plongé dans un chaos socio-économique, a suscité la colère des citoyens. Pour les Libanais, qui réclamaient déjà le départ d’une classe politique accusée de corruption ainsi que des oligarques, l'incident qui endeuille le pays démontre le caractère mafieux de sa caste dirigeante.

Alors que Macron marchait dans les rues, il a interagi à plusieurs reprises avec des Libanais qui ont exprimé leur frustration face à la mauvaise gestion perpétuelle du gouvernement, accusé de corruption et de négligence. «Aidez-nous ! Révolution !», «Le peuple veut la chute du régime», ont scandé les Libanais devant Macron. Au terme d’une visite de quelques heures, le président français, qui a annoncé son retour à Beyrouth le 1er septembre, a réclamé une enquête internationale. Il a également appelé à un «profond changement» de la part des dirigeants libanais.


  • Partagez

Mali : les militaires désignent l’ancien colonel-major président de transition

Ce lundi 21 septembre, un mois après le coup d’État qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta, les militaires ont désigné un nouveau dirigeant pour le Mali. En effet, un comité mis en place par la junte a...

FinCEN Files : de grandes banques impliquées dans la circulation d’argent sale

Dimanche 20 septembre, le Consortium international des journalistes (ICIJ) a publié les FinCEN Files, une nouvelle enquête internationale menée par 400 journalistes travaillant pour 110 organes de pre...

Covid-19 : nouvelles restrictions pour Mohammedia

Ce lundi 21 septembre, les autorités de la ville de Mohammedia ont annoncé la mise en place de plusieurs mesures sanitaires en raison de l’explosion du nombre de contaminations locales au nouveau coro...

Oxfam : la minorité la plus riche à l’origine de la moitié des émissions de CO2

Ce lundi 21 septembre, la confédération d’organisations caritatives Oxfam a publié un rapport réclamant une «justice sociale et climatique» dans les plans de relance post-Covid. Basé sur une analyse r...

L’ONU tient sa 75e Assemblée générale sous la menace du coronavirus

Ce lundi 21 septembre, l’Organisation des Nations Unies (ONU) célèbre son 75e anniversaire. À cette occasion, les chefs d’État des 193 pays membres de l’organisation se réunissent virtuellement ce lun...

Iran : Washington proclame unilatéralement le retour en vigueur des sanctions de l’ONU

Dans la nuit de samedi à dimanche, les États-Unis ont unilatéralement proclamé que les sanctions de l’Organisation des Nations unies (ONU) contre l’Iran sont à nouveau en vigueur. Selon l’émissaire am...