Aller au contenu principal

La fragilité du gouvernement libyen menacé par les députés de Tobrouk

Par H.L.B, Publié le 21/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Signé sur les corps des dizaines de milliers de Libyens tués au cours des nombreux conflits depuis 2011, l'Accord de Skhirat n'a jamais été qu'un mince pansement couvrant une grande blessure. Cependant, le peu d'ordre que l'accord a permis d'établir est menacé, puisque plusieurs membres du Parlement de Tobrouk réclament que la Libye se retire du traité.

 

Le dimanche 19 mai, 44 membres de la Chambre des représentants de la Libye à Tobrouk ont publié une déclaration rejetant l'Accord de paix de Skhirat signé au Maroc en 2015 sous l'égide des Nations Unies.

 

"Nous demandons à la Chambre des représentants d'annoncer officiellement le retrait de la Libye de l'accord politique de Skhirat", ont déclaré les députés dans un communiqué de presse.

 

En dénonçant l'Accord de Skhirat, la déclaration a également qualifié d'illégitimes toutes les entités politiques créées par l'Accord, notamment l'actuel gouvernement intérimaire dirigé par Fayez el-Sarraj.

 

Cette mesure n'est que l'une des nombreuses tentatives du gouvernement de Tobrouk d'alimenter les hostilités entre la Chambre des représentants et le gouvernement provisoire d'Al-Sarraj.

 

L'initiative des députés libyens révèle une évolution dangereuse et présage l'émergence potentielle de divisions plus importantes entre les gouvernements de Tobrouk et Tripoli.

 

Alors que la deuxième guerre civile libyenne a éclaté en raison de la fragmentation du gouvernement, le conflit entre la Chambre des représentants et le gouvernement de l'Accord national menace de déclencher un conflit encore plus grave entre la Libye et toute la région de l'Afrique du Nord.

 

En avril, le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a condamné l'escalade militaire à Tripolie, avertissant que cela pourrait conduire à de sérieux problèmes humanitaires et politiques dans la région.

 

"Le Maroc suit la situation libyenne avec une grande inquiétude, en particulier après l'escalade militaire à l'entrée de Tripoli et des conséquences possibles en termes de pertes humaines et de séquelles sur la stabilité de ce pays du Maghreb (d'Afrique du Nord)", a précisé Bourita.

 

Si la Libye plonge dans un conflit encore plus violent, ce serait catastrophique non seulement pour le peuple libyen, mais aussi pour tous les habitants des pays d'Afrique du Nord. Pendant ce temps, chaque jour qui passe, nous voyons le gouvernement libyen se diviser de plus en plus et le peuple libyen souffrir sans qu'un dénouement ne soit en vue.


  • Partagez

Navalny aurait été empoisonné dans sa chambre d’hôtel

Ce jeudi 17 septembre, les proches de l’opposant russe Alexeï Navalny ont affirmé que ce dernier avait été empoisonné à l’aide d’une bouteille d’eau minérale qui se trouvait dans sa chambre d’hôtel de...

Niger : l’État islamique revendique l’attentat qui a fait huit morts

Ce jeudi 17 septembre, l’État islamique (EI) a revendiqué l’assassinat de huit personnes, dont six humanitaires français et deux Nigériens, qui a eu lieu le 9 août au Niger. Dans sa revue de propagand...

Le chef du gouvernement libyen prêt à démissionner d’ici fin octobre

Ce mercredi 16 septembre, Fayez Al-Sarraj, le chef du Gouvernement d’union nationale (GNA) libyen, a annoncé son intention de quitter ses fonctions avant fin octobre. «J’annonce à tous mon souhait sin...

Green Deal : Ursula von der Leyen veut augmenter l’objectif de réduction des émissions

Ce mercredi 16 septembre, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a prononcé un long discours devant le Parlement européen, son premier sur l’état de l’Union européenne. Élue ...

Sous l’égide de Trump, Israël, les EAU et le Bahreïn signent des accords historiques

Ce mardi 15 septembre à Washington, le Bahreïn et les Émirats arabes unis (EAU) ont officiellement signé des accords pour normaliser les relations avec Israël, baptisés accords d’Abraham. En présence ...

Guerre commerciale Chine-USA : l’OMC tranche en faveur de Pékin

Ce mardi 15 septembre, le groupe d’experts de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a publié un rapport visant à trancher dans l’affaire des taxes douanières imposées par Washington à la Chine, à ...