Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Société / Aid Al Adha : une faible demande malgré des prix « attractifs »

Aid Al Adha : une faible demande malgré des prix « attractifs »

Temps de lecture : 3 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Malgré des prix plus ou moins bas par rapport aux années précédentes, la demande se fait rare à trois jours seulement du jour de l’Aïd. Les restrictions de déplacements annoncées le dimanche 26 juillet par le gouvernement n’arrangent pas les choses. De nombreux citoyens se sont vus obligés de rester chez eux au lieu de rejoindre leurs familles et proches durant cette période.

Temps de lecture : 3 minutes

C’est une fête du sacrifice assez triste que vont vivre plusieurs millions de Marocains ce vendredi. Les restrictions liées à l’Aïd Al Adha empêchentun nombre important de citoyens de rejoindre leurs familles. Concernant la vente de moutons, la demande n’est pas vraiment au rendez-vous à moins de 72 heures du jour J. Pourtant, les prix sont visiblement plus bas que ceux des années précédentes,le quotidien L’Économiste rapporte, dans son édition du mardi 28 juillet 2020, que la fourchette pour des moutons de bonne qualité varie entre 1500 et 2500 dirhams, tandis que pour les petits caprins, le niveau des prix ne dépasserait guère les 700 dirhams.

«Nous avons baissé les prix face à une faible demande. Le plus important est de gagner de l’argent après des mois de vaches maigres», souligne un éleveur de bétail à l’AFP. Certaines voix sur les réseaux sociaux ont appelé à une annulation de l’Aïd cette année, mais les autorités ont fi ni par le maintenir. «Cette fête a un impact important sur le monde rural et encore plus en cette période de crise. L’interdire aurait été une catastrophe pour le monde rural», souligne le chercheur Larbi Zagdouni.

L’an passé, le chiffre d’affaires global lié à l’Aïd al-Adha avait atteint environ 12 milliards de dirhams, selon le ministère de l’Agriculture. Si le gouvernement a décidé d’autoriser le sacrifice cette année, il a insisté sur le respect de la distanciation et le port obligatoire du masque. Cependant, des images partagées il y a quelques jours sur les réseaux sociaux inquiètent l’opinion publique. On y voit des marchés bondés d’acheteurs sans masques venus voir et négocier les prix d’achat.

Wow

Rappelonsque cette année, 8 millions de têtes d’ovins et caprins ont été identifiées dans le royaume, selon les derniers chiffres de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Plus de la moitié d’entre eux est concentré dans l’axe Tanger-Casablanca-Marrakech, trois des 8 villes touchées par des restrictions de déplacement depuis dimanche dernier.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

Aïd Al-Adha : histoire et tradition marocaine

L’Aïd Al Adha ou L'Aïd el-Kébir plus connu sous le nom de la fête du sacrifice ou la fête du mouton, est une fête célébrée par tous les musu…

Aïd Al-Adha 2024 : quand la tradition rencontre l’inflation

C'est l'une des fêtes religieuses les plus importantes du calendrier islamique. Mais Aïd Al-Adha est bien plus qu'une simple célébration. C'…

Mondial 2030 : le Maroc face aux défis du transport

Tous sont en ordres de batailles pour trouver la meilleure stratégie avant la grande échéance de la Coupe du monde 2030 que le Maroc va co-o…

Lutte contre le travail des enfants : le Maroc en plein progrès

Le Maroc a réussi à réduire le nombre d'enfants travailleurs de 94% au cours des vingt dernières années. C'est ce qu'a affirmé ce mercredi à…

Baccalauréat 2024 : c’est parti pour plus de 493.000 candidats !

Le baccalauréat, rendez-vous annuel incontournable, est enfin arrivé après des mois de préparation intense. Pour les futurs bacheliers, c'es…

Les réalités auxquelles s’est heurté le RAMED

En 2012, après quatre années de tests pilotes, le Maroc déployait le programme RAMED, une initiative ambitieuse visant à démocratiser l'accè…

Qu’est ce qui bloque le lancement de la 5G ?

En répondant à une question orale sur « le lancement de la 5G » présentée par le groupe parlementaire du Rassemblement national des indépend…

Opération Marhaba : c’est parti pour la 24e édition !

Sous la présidence effective du roi Mohammed VI, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité annonce le lancement de la 24e édition de l’opér…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire