Aller au contenu principal

Incroyable panique sur les routes et dans les gares à l'annonce de la fermeture des villes

Un communiqué des ministères de l’Intérieur et de la Santé diffusés hier dimanche en fin d’après-midi, annonçant la fermeture de 8 villes du royaume, a semé la panique au sein des foyers marocains. À cinq jours de l’Aïd Al-Adha, des embouteillages monstres ont été aperçus sur les routes et autoroutes autour des villes concernées. Les gares ferroviaires et routières ont été inondées de personnes voulant rentrer chez eux ou rejoindre leur famille avant minuit, heure prévue pour la fermeture des villes.

Par Mohamed L., Publié le 27/07/2020, mis à jour le 27/07/2020
Teaser Media
Embouteillages

À l’écriture de ces lignes, l’on se demande toujours comment une décision aussi importante que la fermeture d’accès et de sortie à certaines villes a pu être annoncée un dimanche après-midi, cinq heures seulement avant l’heure d’application de cette mesure.

Plusieurs familles ayant prévu des déplacements pour diverses raisons ont dû tout interrompre et prendre le chemin du retour avant qu’il ne soit trop tard. «J’ai fait 7 heures entre la sortie de Casablanca et la station de péage de Berrechid. Je n’ai jamais vu ça», nous déclare Yassine, un des automobilistes bloqué dans les embouteillages durant la nuit du dimanche au lundi. Ce dernier a confié avoir fermé l’œil une heure dans une station de péage avant d’arriver à Agadir ce matin. «C’était incroyable, les stations service étaient bondées de monde, les gens dormaient à même le sol. On se serait cru en guerre», souligne-t-il.

Cette nuit a connu également un grand nombre d’accidents de circulation. Des photos et vidéos sur les réseaux sociaux montrent des carambolages entre véhicules. Sur la vidéo ci-dessous, on aperçoit même une voiture prendre feu en pleine autoroute. La route entre Marrakech et Ouarzazate a également connu plusieurs incidents.

 

 

 

Rappelons que le gouvernement a décidé d’interdire, à compter du dimanche 26 juillet à minuit, les déplacements en provenance et vers les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech. Cette mesure intervient après la hausse significative des cas de contaminations à travers le royaume. 1444 cas ont été enregistrés en l’espace de 48 heures seulement (du vendredi 24 juillet à 18h au dimanche 26 juillet à la même heure). Le nombre de cas actifs dépasse quant à lui les 3500 cas ce lundi matin.

Les universités marocaines adopteront le système Bachelor en 2021

Les universités marocaines sont prêtes à mettre en place le système Bachelor à partir de septembre 2021, a annoncé le ministre de l’Éducation nationale Saïd Amzzazi. Elles envisageaient d’adopter...

Vaccins anti-Covid-19 : ça se corse !

Quelques jours avant l’entame de la dernière semaine du mois de janvier, le Maroc n’a toujours aucu...

Université Mundiapolis : le ministre de la Justice explique la gouvernance de l’administration judiciaire

Ce lundi 18 janvier, Mohamed Ben Abdelkader, ministre de la Justice, a pris part à une table ronde organisée par l’Institut des Sciences politiques, juridiques et sociales de l’université Mundiapolis ...

Les ménages marocains pas très confiants

Le Haut-commissariat au Plan (HCP) vient de publier sa note d'information relative aux résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages au titre du 4e trimestre de 2020. Il en ressort que...

Covid-19 : comment identifier et contrer les nouvelles variantes ?

Abdelkrim Meziane Belfkih, chef de la division des maladies transmissibles du département d’épidémi...

Le roi Mohammed VI présente ses condoléances à la famille de Abdelilah Belghazi

Ce mardi 19 janvier, le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de feu Abdelilah Belghazi, et à travers eux, à l’ensemble de ses proches, ses amis et ses adm...