Aller au contenu principal

Google revient sur sa décision de couper les liens avec Huawei

Par H.L.B, Publié le 21/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Google d'Alphabet Inc. a annoncé mardi son intention de travailler avec le Chinois Huawei au cours des 90 prochains jours, peu après que les États-Unis aient temporairement assoupli certaines restrictions commerciales imposées au deuxième fabricant de téléphones intelligents dans le monde.

 

Cette décision marque un revirement soudain et dramatique pour le conglomérat technologique américain. Dimanche, Google a déclaré qu'il couperait les liens avec Huawei afin de se conformer à la décision de Washington de mettre le géant chinois des télécommunications sur la liste noire des entités.

 

Toutefois, peu de temps après, le département américain du Commerce a annoncé qu'il avait accordé une licence de 90 jours aux entreprises de téléphonie mobile et aux fournisseurs de services Internet à haut débit pour travailler avec Huawei afin de maintenir les réseaux existants opérationnels et protéger les utilisateurs des risques en matière de sécurité.

 

Cette exemption permet à Google d'envoyer des mises à jour de logiciels aux téléphones Huawei qui utilisent son système d'exploitation Android jusqu'au 19 août.

 

"Cette licence temporaire nous permet de continuer à fournir des mises à jour de logiciels et des retouches de sécurité aux modèles existants pendant les 90 prochains jours", a déclaré un porte-parole de Google à CNBC dans un courriel mardi.

 

Licence générale temporaire

Le département du Commerce américain a déclaré qu'il évaluerait s'il y a lieu de prolonger les exemptions temporaires au-delà de 90 jours.

 

Vers la fin de la semaine dernière, le ministère du Commerce a ajouté Huawei et 68 autres entités à une liste noire d'exportation, rendant pratiquement impossible pour la société chinoise d'acheter des produits fabriqués aux États-Unis.

 

Les entreprises inscrites sur la liste des entités ont la réputation de se livrer à des activités qui menacent la sécurité nationale ou les intérêts de la politique étrangère des États-Unis.

 

Le communiqué de ce lundi indiquait que la dernière autorisation avait été créée comme une licence générale temporaire. Il permet de révéler les failles de sécurité et permet à Huawei de participer à l'élaboration de normes pour les futurs réseaux 5G.

 

Au premier trimestre, Huawei était le deuxième fabricant mondial de smartphones en termes de parts de marché. L'entreprise a déjà défini son ambition de devenir le premier acteur sur le marché des smartphones d'ici 2020.

 

Sur les 70 milliards de dollars dépensés par Huawei pour l'achat de composants en 2018, quelque 11 milliards de dollars sont allés à des entreprises américaines comme Qualcomm, Intel et Micron Technology.

 

Selon Canalys, un peu plus de 49% des livraisons de smartphones de Huawei sont allées sur les marchés internationaux en dehors de la Chine continentale au premier trimestre 2019.

Instance de probité : vote en commission mercredi

Le projet de loi sur l'instance de probité est à l’ordre du jour de la session extraordinaire au Pa...

La gériatrie, une spécialité médicale qui prend soin des personnes âgées

Docteur Valérie Alighieri, médecin généraliste, gériatre, nutritionniste et diabétologue, est de re...

Comprendre l'affaire Saad Lamjarred

La pop star marocaine controversée Saad Lamjarred doit retourner devant la Cour d’appel de Paris po...

CESE : comment assurer de manière optimale l’inclusion et l’émancipation de la femme ?

À l’occasion de la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, le Conseil économiqu...

Vaccination anti-Covid-19 : un week-end décisif

Le Maroc s’apprête à vivre un week-end décisif dans sa lutte contre la pandémie de la Covid-19. Ave...

Agression sexuelle : Saad Lamjarred risque jusqu’à 20 ans de prison

Le chanteur Saad Lamjarred doit retourner devant la Cour d’appel de Paris pour le viol présumé de la ressortissante française Laura Prioul. La réouverture de l’affaire intervient quelques mois ap...