Aller au contenu principal

Autriche: le port du voile interdit dans les écoles primaires

Par H.L.B, Publié le 17/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le gouvernement autrichien a approuvé, mercredi 15 mai, une loi contre les organisations sous influence "idéologique et religieuse", proposée par le Parti populaire de droite (OVP) et le Parti de la liberté (FPO) au pouvoir.

 

La loi contre le hijab, un foulard porté par les musulmanes, exclut le parka, un couvre-chef porté par les sikhs, et la kippa, une calotte juive.

 

Si la kippa juive et le parka sikh sont autorisés, c'est parce que les deux symboles religieux ne correspondent pas à la définition énoncée dans le projet de loi, qui fait référence aux "vêtements qui couvrent les cheveux de la tête en entier ou en grande partie".

 

Bien que le projet de loi suggère que l'interdiction du hijab, qui reste valable jusqu'à l'âge de dix ans, favorisera "l'intégration sociale en harmonie avec les coutumes locales autrichiennes, la préservation des valeurs fondamentales de la Constitution, ainsi que l'égalité entre hommes et femmes," on peut supposer que cette décision dissimule d'autres motifs.

 

En réponse aux arguments en faveur de l'adoption de la loi, qui cible le hijab et non les autres symboles religieux, le porte-parole du FPO pour l'éducation, Wendelin Molzer, a précisé que cette loi est vraisemblablement motivée par une volonté de lutter contre l'Islam politique, et a pour objectif de libérer les enfants victimes de "subjugation".

 

En cas de non-respect de l'interdiction, les parents risquent de payer une amende de 440 € (491 $) ou de purger une peine d'emprisonnement de deux semaines, prévoit la loi.

 

La Communauté religieuse islamique d'Autriche condamne ce décret, qui n'a pas encore été adopté par le Conseil fédéral autrichien, comme une " honte " et une " tactique de diversion " visant à porter atteinte à la liberté religieuse des musulmans d'Autriche.

 

Ils ont ajouté en outre dans un communiqué que l'interdiction ne conduira qu'à la ségrégation et à la discrimination contre les filles musulmanes. La communauté a déclaré qu'elle intenterait une action en justice contre cette mesure d'interdiction devant la Cour constitutionnelle.

Covid-19 : détérioration de la situation des femmes du monde arabe

Selon un rapport américain, un an après le début de la pandémie mondiale de la Covid-19, la situation des femmes dans la région arabe et au Moyen-Orient a régressé, en particulier sur le plan économiq...

La crise sanitaire engendrerait le mariage de 10 millions d’enfants

Ce lundi 8 mars, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) a partagé un communiqué portant sur l’impact de la pandémie du nouveau coronavirus sur le mariage des mineurs. Selon l’agence des Na...

Les Suisses ont voté en faveur de l'interdiction du voile intégral

Ce dimanche 7 mars, les Suisses ont voté en faveur de l’interdiction de se dissimuler le visage. Voté à une courte majorité, ce référendum était à l’initiative de l’extrême droite et visait les rares ...

Pacifique : évacuations après une alerte au tsunami

À travers le Pacifique, une série de puissantes secousses sismiques a entraîné une alerte au tsunami. En effet, un tremblement de terre de magnitude 8,2, le plus important observé depuis août 2018, a ...

Le pape François entame une visite historique en Irak

Ce vendredi 5 mars, le pape François débute une visite historique en Irak, sous très haute protection. Cette visite intervient dans un contexte sécuritaire et sanitaire compliqué, notamment après l’at...

ONU : près 20% de nourriture est gaspillée chaque année

Ce jeudi 4 mars, les Nations Unies (ONU) ont révélé que la nourriture gaspillée chaque année dans le monde représente près d’un milliard de tonnes, soit environ 20% des aliments disponibles pour les h...