Aller au contenu principal

Casablanca relance l’extension du réseau de vidéosurveillance

Par Khansaa Bahra, Publié le 15/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Avec plus de 4 millions d'habitants et une contribution de 20,7% au PIB du Maroc, la capitale économique est très dure à gérer. Comme plusieurs métropoles internationales, Casablanca s'est doté d'un vaste réseau de vidéosurveillance. En alimentant la police et la Gendarmerie royale, ce système vise à garantir la sécurisation de l'espace public ainsi que la régulation du trafic.

 

"Le dispositif de système de vidéosurveillance urbain a pour vocation de relever les infractions de la circulation routière, enregistrer les accidents ou encore constater les bouchons. À la moindre infraction, les opérateurs alertent les équipes et motards sur place pour une intervention en temps réel" a souligné Bourrahim Mohamed, vice-président de la commune de Casablanca, en charge de la mobilité.

 

Said Ahmidouch, Wali de Casablanca depuis moins de trois mois, a relancé l'extension du système qui va doter la ville d'un réseau de 600 caméras en mobilisant un budget de 460 millions de dirhams. Le projet a été financé par le ministère de l'Intérieur et la commune de la ville en question.

 

210 caméras ont déjà été installées dans plusieurs coins de la ville, restent alors 390 autres à mettre en place. C'est ainsi que le Wali a amorcé la deuxième phase du projet.

 

"Cette deuxième étape du programme consiste notamment en la réalisation des études de conception puis le suivi des travaux. Parallèlement, l'appel d'offres pour choisir la maîtrise d'oeuvre a été relancé fin avril 2019. 11 candidats ont manifesté leur intérêt. La remise des plis est prévue le 16 mai 2019" a annoncé Bourrahim Mohamed.

 

La mise en service de cette deuxième phase du projet est prévue en deux échéances, notamment fin 2020 et fin 2021.

La maternité célibataire au Maroc, entre exclusion et injustice

Pècheresses, hors-la-loi. Ainsi sont qualifiées les femmes qui ont un enfant hors mariage au Maroc....

Réforme du système de santé : le choix judicieux du Royaume

Le roi Mohammed VI a donné la semaine dernière le coup d’envoi d’un grand chantier pour la générali...

600 infractions en matière des prix et de qualité durant châabane

Selon le département des affaires générales et de la gouvernance, relevant du ministère de l’Économie, les contrôles, durant le mois de châabane, des prix et de la qualité des produits alimentaires de...

Vente en ligne de médicaments : une grande menace pour les Marocains

En raison de la pandémie de la Covid-19 et des restrictions mises en place pour l’endiguer, le e-co...

Les origines du féminisme au Maroc

Dans cet épisode de Radio Maarif, la professeur Latifa El Bouhsini explique les origines du féminisme au Maroc. Entre la bataille pour l'enseignement et la lutte pour l'égalité des droits, ces sources...

Les dates du baccalauréat 2020-2021 dévoilées

Ce lundi 19 avril, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a annoncé que les épreuves de l’examen national ...