Aller au contenu principal

La relance économique vue par les boursiers

L’Association professionnelle des sociétés de Bourse (APSB) a partagé ses propositions pour la relance de l’économie nationale par le marché boursier. Parmi les suggestions présentées, la création d’un fonds de financement destiné à accompagner les entreprises durant cette période de crise et un fonds d’investissement public-privé pour renforcer le financement des PME non cotées en bourse.

Par Mohamed Laabi, Publié le 27/05/2020 à 15:38, mis à jour le 27/05/2020 à 16:02
Teaser Media
Relance économique

Les boursiers font entendre leurs voix et présentent leur contribution pour la relance de la machine économique marocaine. En effet, l’association professionnelle des sociétés de bourse (APSB) a présenté plusieurs recommandations à travers le développement du marché boursier.

 

Diversifier le financement

Première suggestion de l’APSB, le financement de grands projets grâce au lancement du système «Infrastructures Bonds» (obligations garanties par l'État). Ces derniers sont commercialisés auprès du grand public et des institutionnels. Autre suggestion, les «Infrastructures Equities» qui sont des actifs adossés aux projets d'infrastructures, placées auprès des investisseurs qualifiés dans le cadre d’un compartiment dédié.

L’objectif est de diversifier les sources de financement de l’État pour ses grands chantiers (ports, autoroutes, théâtres, centrales électriques…) et d’alléger son budget, rapporte le quotidien les Inspirations éco dans son édition du mercredi 27 mai 2020. Pour l’association, cela permettra également de mobiliser l’épargne nationale sur le long terme auprès des institutionnels nationaux et du grand public, mais aussi d’attirer les devises à travers la mobilisation de fonds internationaux.

 

Autre proposition de l’APSB, le financement du trésor. Cela passe par la création de bons du trésor grand public et défiscalisés, pour capter l’épargne des personnes physiques avec des supports non risqués afin de financer le budget de l’État, souligne le journal l’Économiste dans son édition de ce mercredi.

 

L’association préconise aussi la création de « bons de privatisation », des titres de créances sur le Trésor convertibles en actions au moment de leur introduction en bourse ou au moment de la cession par l’État d’une part d’une société publique. «Dans le contexte de mobilisation nationale post-Covid-19, l’objectif est de donner à l’État les moyens de rebooster l’économie tout en offrant aux Marocains du monde la possibilité de faire fructifier leur épargne avec un très bon couple risque/rendement permettant par la même occasion de renflouer les réserves de change», explique l’APSB.

 

Du côté des sociétés cotées, l’APSB vise à compléter la réforme du Plan d’épargne en actions (PEA), entamée en 2020, en exonérant le montant investi à l’entrée, à l’instar des produits existant sur le marché, afin d’orienter une partie de l’épargne des personnes physiques vers le financement des sociétés cotées ou non cotées.  «Les avantages fiscaux à l’entrée permettront de générer plus d’impôt sur le long et moyen terme», explique l’association. Pour assurer un développement durable au marché boursier, l’APSB rappelle le besoin d’activer les mécanismes du prêt/emprunt de titres, du marché à terme et de la loi sur les OPCVM afin de développer l’attractivité du marché sur le long terme et créer de la liquidité.

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...

IPE : le CESE préconise une réforme «systémique progressive»

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a récemment publié une étude sur le système...

HCP : les perspectives économiques sont bonnes

Dans son budget économique exploratoire de 2022, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente une ré...

Africa Motors : lancement officiel du Camion de la marque Foton au Maroc

Ce jeudi 15 juillet, lors d'une conférence de presse, Africa Motors, filiale du groupe automobile Auto Hall, a annoncé le lancement officiel du camion de la marque Foton baptisé Foton TM au Maroc. Cec...

Réforme fiscale : les conseillers adoptent le projet de loi-cadre n°19-69

Le projet de loi-cadre n°19-69 portant sur la réforme fiscale a été adopté ce mardi 13 juillet en séance plénière par la Chambre des conseillers. L’objectif de ce nouveau texte de loi est de détermine...