Aller au contenu principal

Les "Contractuels" : 2 jours de grève avant les pourparlers du 23 mai

Par Nora Jaafar, Publié le 15/05/2019 à 10:51, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La Coordination des enseignants forcés de conclure un contrat (CNPCC) a publié une déclaration le dimanche 12 mai, déclarant une grève de deux jours les 13 et 14 mai.

 

Cette déclaration fait suite à la dernière série de pourparlers tenus avec le ministère de l'Éducation, qui a laissé entendre que les négociations avec les autorités n'ont jusqu'ici pas répondu aux attentes des enseignants.

 

Selon le communiqué, l'appel à la grève est alimenté par "l'indifférence, le mépris et la procrastination" du gouvernement. La coordination a expliqué que les autorités ont été sourdes à certaines des principales demandes des enseignants, dont l'abolition des contrats à durée déterminée.

 

La coordination a également appelé les enseignants contractuels à boycotter les examens de qualification professionnelle, en misant sur le prochain cycle de négociations avec le ministère de l'Éducation, prévu le 23 mai.

 

Cependant, les enseignants contractuels se sont montrés réticents face à l'appel de la coordination, rejetant l'initiative en la jugeant inefficace.

 

Un contractuel a fait remarquer que la raison de leur réticence est que les enseignants se méfient de plus en plus des syndicats.

 

"Les syndicats sont vendus parce qu'ils ont trahi les revendications légitimes des enseignants contractuels", a-t-il expliqué.

 

D'autres enseignants se sont moqués de la déclaration de la coordination. Ils ont surtout rejeté son appel "à faire de leur mieux pour rattraper les retards des élèves", le qualifiant de contradictoire, "inutile" et "perte de temps pour les élèves".

 

Les enseignants ont repris les cours le 15 avril pour répondre aux demandes urgentes des associations de parents d'élèves. Toutefois, pour savoir si cela indique une dérive vers des changements plus positifs pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouvent les enseignants et le gouvernement, il faudra attendre le prochain cycle des négociations prévu pour le 23 mai.

Le Roi demande des prix raisonnables pour le transport des MRE

Le roi Mohammed VI a demandé à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport aérien, en particulier la RAM et aux différents acteurs du transport maritime, de veiller à pratiquer des prix r...

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...