Temps de lecture : 4 minutes


Parlement : les Marocains bloqués à l’étranger au centre du débat ce mercredi

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

La situation des 18226 Marocains bloqués à l’étranger inquiète le gouvernement d’El Otmani. La commission parlementaire chargée des affaires étrangères se penchera ce mercredi sur le sujet. Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s’est dit prêt à rencontrer les parlementaires.

Temps de lecture : 4 minutes

Plus de 18000 Marocains sont bloqués à l’étranger en raison de la fermeture des frontières dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décrété par le royaume le 20 mars dernier. Après une première réunion organisée le 15 avril 2020, la commission parlementaire chargée des affaires étrangères tiendra une seconde réunion ce mercredi 22 avril pour débattre du sujet, rapporte le quotidien Aujourd’hui le Maroc.



Ladite commission aurait finalisé ses propositions quant à la situation des Marocains bloqués à l’étranger, révèle Telquel. Ces propositions ont été envoyées au président de la Chambre des représentants, El Habib El Malki, qui à son tour les a remis au chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Selon la même source, les parlementaires suggèrent principalement «le dépistage des Marocains rapatriés au Covid-19, puis leur mise en quarantaine afin qu’ils n’entrent pas en contact avec leurs proches à leur retour».



Le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger nécessite la coordination entre plusieurs départements, mais surtout avec de nombreux pays de plusieurs continents. Une chaîne logistique devra être mise en place afin de prendre en charge ces milliers de citoyens à leur retour sachant que beaucoup se trouvent actuellement dans des pays considérés comme des foyers de la pandémie à l’échelle internationale (France, Espagne et Italie).



 



Une cellule de veille mise en place



Dans une interview accordée au journal le Matin ce mardi, Nezha El Ouafi, ministre déléguée chargée des MRE, a livré plusieurs données sur les mesures entreprises par le gouvernement pour accompagner les Marocains bloqués à l’étranger dans cette période difficile. «Nous avons lancé plusieurs initiatives pour accompagner nos MRE, notamment la mise en place d’une cellule de veille, de suivi et d’orientation, qui travaille 7 jours sur 7, pour répondre, via son site web, son adresse électronique et sa page Facebook officielle, aux différentes questions de la diaspora marocaine», souligne la ministre.



Cette dernière a révélé quelques statistiques concernant l’afflux des appels sur cette ligne : «Nous avons reçu une centaine de courriers de demande d’informations et de renseignements. Le pourcentage des questions liées à cette pandémie a atteint 85%. Les Marocains résidant en France sont en tête de liste (18%), suivis de ceux résidant en Espagne (13%), en Belgique et en Italie (5%) et en Allemagne (3%)». La ministre souligne également que des mesures ont été prises auprès des autorités des pays concernés afin de prolonger la durée de validité du séjour de ces Marocains, de maintenir ouverts les hôtels qui les accueillent et réserver des hôtels spécialement pour les héberger.



Si le gouvernement ne s’est pas encore prononcé sur la possibilité de rapatrier les Marocains résidant à l’étranger, la réunion de ce mercredi avec les députés parlementaires est sans doute porteuse d’espoir. La réflexion tourne autour du dispositif qui sera mis en place pour accueillir les Marocains résidant à l’étranger, tout en maintenant leur sécurité sanitaire. Nasser Bourita engagera-t-il dans les prochains jours la procédure de rapatriement de ces citoyens ? La question reste ouverte.


Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…
CMC : comment consolider l’économie nationale ?

CMC : comment consolider l’économie nationale ?

Le Centre marocain de conjoncture (CMC) vient de publier son Bulletin thématique intitulé "État social et développement humain". Sous le n°55-56, ce dernier rapport annuel du Centr…